Culture & plantation

4 étapes à suivre pour transplanter le chanvre agricole

Après le taillage, le rempotage est une corvée fondamentale de la vie d’un cultivateur. Mais, certains producteurs de CBD le repousse aussi longtemps que possible ou bien ils placent tout simplement les plantes dans de gros pots. Ces deux options posent de gros problème. Bien qu’il n’existe pas de règles exactes pour réussir ce processus, nous vous donnerons les informations nécessaires dont vous avez besoin pour réaliser la transplantation ainsi que le moment opportun afin d’obtenir de plus grands bénéfices.

Pourquoi est-il si important de transplanter les plantes de CBD ?

Transplanter les plantes de chanvre est une étape importante, car le système racinaire a besoin d’espace pour se développer aisément. Les racines du cannabis suivent une trajectoire latérale et vont directement descendre au fond du pot. Elles vont grandir et couvrir le plus d’espace possibles à la recherche de nutriments.

Il faut faire attention à la taille du récipient à utiliser. Si vous utilisez un petit pot, les racines se développeront vers les bords en laissant beaucoup d’espace vide. En transplantant vos plantes de weed dans un pot plus large, vous pourrez éviter ce phénomène. Toutefois, un récipient trop grand favorise la rétention d’humidité.

Ce qu’il faut retenir c’est que la transplantation permet aux racines de se déployer uniformément et d’une manière optimale. Cela améliore la capacité d’assimilation des nutriments, d’air et d’eau. Ainsi, vous devez choisir le bon contenant pour planter votre chanvre industriel.

une personne en train de planter un jeune plant de chanvre

Quand rempoter le chanvre au CBD ?

Comme vous pouvez le constater, la mission principale d’une transplantation est d’offrir un plus grand espace pour les racines. Et le moment opportun pour transplanter arrive lorsque les plants de weed commencent à atteindre la phase végétative du cycle de croissance.

Les indicateurs visuels pour déterminer la transplantation des fleurs de CBD

Taille du plant

Si vous constatez que la plante dépasse la taille du pot, cela signifie qu’il faut transplanter. Observez le nombre de nœuds pour vous guider.

La vitesse de croissance

Généralement, les fleurs de CBD ont une croissance accélérée quand elles sont mises dans un petit pot. Dans ce cas, il faudra rempoter avant que la croissance ne s’arrête. Pour avoir un repère, examinez attentivement la taille des feuilles nourricières. Plus elles peuvent photosynthétiser, plus elles se déploient.

Le développement des racines

Quand les végétaux restent bloqués par leurs racines ou que ces dernières sortent du pot, cela signifie qu’ils doivent être transplantés.

Problème de croissance

La taille du pot peut influencer la croissance du chanvre riche en CBD. Dans la majorité des cas, les plantes qui sont installées dans des contenants restreints ont une apparence terne, cela signifie qu’elle est de mauvaise santé.

Problèmes d’arrosage

Toutes les plantes vertes qui poussent normalement sont assoiffées. Si vous constatez que le récipient est trop sec, il est temps de transplanter les bébés dans un pot plus large.

Comment transplanter le cannabis sativa ?

Les matériels nécessaires

Assurez-vous d’avoir suffisamment de pots de différentes tailles (1, 2, 4, 10, 12, 16 et 20 litres) avant de faire quoi que ce soit. Prenez soin de bien les nettoyer avant de les utiliser. Cela permet d’éviter les éventuelles maladies ou infections des racines.

Procurez-vous une quantité suffisante de substrat, qu’il soit de la terre, de la fibre coco ou un mélange sans terre. Le stimulant d’enracinement, les trychodermes et mycorhizes sont également indispensables pour favoriser le développement du système racinaire.

Et n’oubliez surtout pas de porter des gants en latex pour éviter les contagions possibles avec la plante.

une plante de chanvre placée dans un petit pot

La préparation avant la transplantation

Évitez de trop arroser vos feuilles de CBD pendant deux à trois jours avant de changer de pot. Pour faciliter la séparation des racines de la motte de terre, il faut que le substrat et le système racinaire soient bien secs. Un substrat humide peut entraver tout le processus.

Introduisez ensemble la motte et la plante dans le nouveau récipient. Ensuite, remplissez-le avec un substrat de qualité.

Extraction des racines de la motte

Faites un trou assez grand dans le nouveau récipient avec la main afin d’introduire la motte et les racines. Pulvérisez le creux de mycorhizes et trychodermes. Saisissez bien la tige de la plante de chanvre entre deux doigts afin de soutenir la motte sans être en contact direct avec le système racinaire.

Comme pour démouler un flan, retournez le pot en faisant une légère pression sur la partie inférieure. Cette technique permet de la séparer du substrat. Si besoin, tapotez le fond du récipient tout en tirant doucement sur la tige.

Placez la motte au centre du nouveau pot et remplissez les côtés avec de la terre. Ajoutez à peu près jusqu’à la moitié du pot. Vous pouvez recouvrir la surface avec du substrat frais. Veillez à ce que les racines soient bien aérées et puissent progresser facilement.

Arrosage après la transplantation

L’eau d’arrosage pour la culture interne de chanvre doit être mélangée avec un stimulant d’enracinement. Ajustez un pH entre 6,2 et 6,5 à l’eau pour que la plante puisse absorber plus rapidement les nutriments.

Arrosez lentement jusqu’à ce que vous constatez qu’un peu d’eau s’échappe par les trous de drainage du pot. Ensuite, laissez reposer vos plantes. Montez les lampes et éteignez les ventilateurs. Attendez que la terre soit sèche avant d’arroser à nouveau.

Au cas où vous transplantez dans de la fibre de coco ou un substrat inerte, ajoutez directement l’engrais de croissance dans l’eau d’arrosage.

Quelle est la taille de pots idéale pour rempoter les semences de CBD ?

Culture interne

Pour la pousse des graines de CBD germées, optez pour un pot de 0,20 à 0,40 litres. Laissez 7 à 10 jours de croissance avant de changer de pot.

Pour la période de croissance, réservez un récipient de 2 à 3,5 litres jusqu’à ce que vous constatez un changement de photopériode.

Pour le pot définitif, choisissez un contenant de 6 à 11 litres, voire plus grand.

Culture externe

Plantez directement la plante de CBD germée dans le même contenant que la culture précédente.

Contrairement à la culture Indoor, la culture en extérieur requiert plusieurs transplantations avant d’arriver au pot définitif. De ce fait, il faut augmenter la taille des récipients progressivement suivant la croissance des plantes.

Si vous offrez beaucoup d’espace à vos racines (plus de 50 litres), la plante de chanvre industriel peut atteindre plusieurs mètres de haut et produit plusieurs kilos de CBD.

Culture en sol

Placez vos jeunes plants de chanvre ou la bouture avec de jeunes racines dans un pot de 0,20 à 0,40 litres. Laissez la plante s’accroître pendant 10 jours avant de changer de récipient.

Pour l’étape de croissance, optez pour un pot de 2 à 3,5 litres, car la Sativa commence à développer sa structure aérée.

Une fois que la plante est moins vulnérable, il est temps de la mettre en terre. Faites un trou profond et large dans le sol. Remplissez cette cavité à l’aide d’un substrat de qualité pour que les racines puissent se propager.

une tête de chanvre fraîchement cueillie

Derniers conseils  à retenir sur le rempotage des plantes de cannabidiol

Pour la culture en intérieur, les graines de chanvre ont besoin d’une grande surface. Dans un pot définitif de 7 litres, par exemple, vous pouvez mettre 6 plantes mères riches en CBD.

En culture externe, privilégiez plutôt les pots blancs que les pots noirs. Ces récipients n’attirent pas la lumière et facilitent l’aération du substrat ainsi que le développement du système racinaire.

Transplanter une par une les jeunes plants de chanvre pour qu’ils ne soient pas exposés à l’air et à la lumière trop longtemps.

Utiliser des pots proportionnés et augmentez la taille d’une manière progressive en fonction de la croissance des plantes. Quand le récipient n’est pas adéquat, la terre reste humide. Par conséquent, l’oxygène est très rare et les racines secondaires se développent moins vite.

N’humidifier pas trop le substrat au moment où vous changez de pot, car des réactions anaérobies peuvent se produire. Cela peut générer des sous-produits toxiques dans les racines. Maintenez un minimum d’humidité pour que le substrat ne soit pas sec.

Une fois que la floraison des fleurs de chanvre commence, ne rempoter plus. Faites la dernière transplantation environ une semaine avant le changement de photopériode.




Pour conclure, la transplantation des plantes CBD requiert beaucoup plus de temps et d’effort. Mais, ce rempotage est nécessaire pour obtenir une récolte plus saine et un rendement élevé. Faites tout de même attention à la taille du pot. En tout cas, si toutes ces étapes mentionnées ci-dessus sont correctement suivies, vous aurez une meilleure qualité de tête de CBD.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page