Le monde du CBDSanté

Allaitement et CBD : Prudence recommandée

Le CBD, ou cannabidiol, cette substance extraite du cannabis et en vente libre, peut-il être consommé en toute sécurité pendant l’allaitement maternel ? C’est une question qui suscite souvent des interrogations chez les nouvelles mamans. Dans cet article, nous examinerons de près le CBD et ses implications pour les femmes qui allaitent, en nous penchant sur les aspects importants à considérer.

Articles similaires

Comprendre le CBD

Le CBD est un acronyme pour cannabidiol, une molécule naturellement présente dans la plante de chanvre ou cannabis. Bien que le CBD soit présent dans toute la plante de cannabis, il est trouvé en concentrations les plus élevées dans les fleurs et les feuilles situées à l’extrémité des inflorescences.

Contrairement à d’autres produits dérivés du cannabis, tels que les produits stupéfiants ou les médicaments à base de cannabis, le CBD est en vente libre en France. Le cannabidiol est soigneusement extrait du cannabis puis purifié pour éliminer la présence d’autres dérivés du cannabis, en particulier le THC (Tétra -hydro-cannabinol), qui est responsable des effets psychotropes. Une fois purifié, le CBD est commercialisé sous diverses formes, notamment :

  • Gouttes
  • Bonbons
  • Huiles
  • Pastilles
  • Liquide pour vapoteuse
  • Infusions
  • Gélules
  • Poudre sèche en vrac

Le CBD est proposé dans divers contextes pour aider à traiter des problèmes de santé tels que les troubles du sommeil, le stress et les troubles anxieux, les douleurs chroniques, et les spasmes musculaires. Il est essentiel de noter que les produits à base de CBD ne sont pas des médicaments, mais plutôt des compléments alimentaires. Par conséquent, ils ne peuvent pas afficher d’allégations de santé conformément à la réglementation française et européenne.

Consultez un professionnel de la santé

Les autorités de santé publique recommandent vivement de demander conseil à un professionnel de la santé tel qu’un médecin ou un pharmacien, avant de consommer du CBD ou d’acheter des produits à base de CBD vendus en pharmacie. Chaque individu réagit différemment aux substances actives, il est donc essentiel de prendre en compte votre situation médicale et les médicaments que vous pourriez prendre en parallèle.

Quand éviter la consommation de CBD

Bien que le cannabidiol ne soit pas considéré comme une substance psychoactive, il reste une substance active dont les effets sur le corps humain ne sont pas encore entièrement compris. Par conséquent, certaines personnes devraient éviter de consommer du CBD en raison de risques potentiels d’interactions avec d’autres médicaments. Cela inclut les personnes prenant certains traitements médicamenteux, tels que ceux contre l’épilepsie ou les immunosuppresseurs. Les personnes souffrant d’insuffisance hépatique devraient également éviter la consommation de CBD pour préserver leur fonction hépatique.

De plus, la prise de CBD peut entraîner des effets secondaires, notamment une somnolence, en particulier en cas de forte consommation. Par conséquent, la conduite de véhicules ou d’engins est déconseillée en cas de consommation de CBD, car cela pourrait augmenter le risque d’accidents. D’autres effets secondaires possibles incluent une perte de poids et des troubles digestifs. Si vous ressentez ces effets indésirables après avoir consommé du CBD, il est crucial de consulter un professionnel de la santé.

Il est également important de noter que les athlètes participant à des compétitions sportives ne devraient pas consommer de CBD, car cela pourrait entraîner des résultats positifs lors des tests anti-dopage. Bien que le cannabidiol ne soit généralement pas considéré comme une substance dopante par les autorités sportives, les produits à base de CBD peuvent contenir des traces de THC, ce qui pourrait rendre un test de dopage positif. De même, la consommation de CBD peut entraîner un test de dépistage de stupéfiants positif lors d’un contrôle routier.

istockphoto 1341241513 612x612 1 - CBD Info CBD wiki | Tout ce que vous devez savoir sur le cannabidiol

CBD et grossesse : Une prudence de mise

Lorsqu’il s’agit de la grossesse, certains messages vantent les bienfaits potentiels du CBD pour aider les femmes enceintes à lutter contre les nausées, qui sont fréquentes au premier trimestre. Cependant, il est essentiel de se fier aux données scientifiques disponibles.

Actuellement, il n’existe pas de preuves scientifiques solides pour étayer les bienfaits du CBD pendant la grossesse. De plus, les effets du CBD sur le fœtus et le futur enfant ne sont pas bien compris. Par mesure de précaution, il est fortement conseillé de ne pas consommer de CBD ou de produits dérivés du CBD pendant la grossesse afin de protéger la mère et l’enfant à naître.

CBD et allaitement maternel

De même, lors de l’allaitement maternel, il n’existe actuellement aucune étude scientifique rigoureuse qui évalue de manière exhaustive les avantages et les risques de la consommation de produits à base de CBD. Il est important de noter que le CBD peut passer dans le lait maternel, exposant ainsi le nourrisson à une partie du CBD consommé par la mère.

Bien que le CBD ne soit généralement pas considéré comme une substance psychoactive, il peut se lier aux récepteurs cérébraux de la sérotonine et de la dopamine, tant chez la mère que chez l’enfant. Cela peut potentiellement influencer le fonctionnement cérébral du nourrisson, avec des conséquences à court, moyen ou long terme.

En raison du manque de données solides sur les effets du CBD sur les nourrissons, il est déconseillé de consommer du CBD pendant l’allaitement. De plus, les produits à base de CBD peuvent varier en termes de qualité et contenir des substances potentiellement nocives pour le nourrisson, telles que du THC, des pesticides, des métaux lourds, ou des micro-organismes.

Huile de CBD, tisane, gouttes et allaitement

Que vous envisagiez de consommer de l’huile de CBD, une tisane au CBD, des gouttes de CBD, ou tout autre produit à base de cannabidiol, il est fortement déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes de le faire. Les concentrations en CBD varient d’un produit à l’autre, mais les risques potentiels pour la mère et le nourrisson restent largement inconnus. Par mesure de précaution, il est préférable d’éviter toute consommation de CBD dans ces circonstances.

CBD vs Cannabis

Il est crucial de faire la distinction entre le CBD et le cannabis. Le CBD, le cannabidiol, est un composé isolé du cannabis et ne possède pas d’effets psychotropes. En revanche, le cannabis contient d’autres substances, dont le THC ou tétrahydrocannabinol, qui est une substance psychoactive. La consommation de THC est interdite en France et sa vente est illégale. Par conséquent, il est impératif de ne pas confondre le CBD avec du cannabis.

allaitement

Le CBD passe-t-il dans le lait maternel ?

Des études ont montré que le CBD peut passer dans le lait maternel. Cela signifie qu’une partie du CBD consommé par la mère sera ingérée par le nourrisson lors de l’allaitement. Par conséquent, il est fortement recommandé de ne pas consommer de CBD pendant la grossesse et l’allaitement pour minimiser tout risque potentiel pour le fœtus et le nourrisson. Si vous avez des préoccupations ou des questions sur les produits à base de CBD pendant la grossesse ou l’allaitement, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien pour obtenir des informations et des conseils appropriés.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page