Culture & plantationLe monde du CBD

Culture du chanvre médical : astuces et conseils pour réussir

Avoir recours au CBD pour traiter des maladies ou juste pour se détendre attire l’attention de nombreuses personnes. Il est possible de se procurer du CBD sous différentes formes et différents dosages. Mais l’accès à ces produits n’est pas à la portée de tous. Découvrez dans cet article nos astuces et conseils pour réussir sa plantation de chanvre.

Articles similaires

C’est quoi le CBD ?

En France, on a recensé environ 1 million de consommateurs coutumiers de cannabis. Pourtant, il existe encore des personnes qui ne savent pas faire la différence entre le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol). Certes ces molécules proviennent toutes deux de la même plante de cannabis. Contrairement au THC, la molécule de CBD n’a pas d’effet psychotrope et il est surtout utilisé pour soulager la douleur ou comme solution aux troubles du sommeil et de l’anxiété.

Il est possible de faire pousser soit même sa plante de cannabis selon le règlement n°1164/89 de la Communauté Européenne. Néanmoins, cette culture est très réglementée et seules une vingtaine de variétés ayant un taux de THC inférieur à 0,2 % sont autorisées à la culture par le ministère de la santé.

Quelles sont les étapes pour cultiver son propre chanvre ?

Pour faire pousser vos propres plantes de cannabis avec de meilleurs résultats, suivez ces quelques étapes.

Choisir la graine

Le choix de la graine est une étape importante. Non seulement cela va définir la variété de votre plante, mais aussi influencer sur le reste du processus de votre culture. De nombreux sites et établissements en France proposent des graines de chanvre qui répondent à la législation. Si vous souhaitez avoir de meilleurs résultats, il est conseillé de prendre des graines de chanvre féminisées.

Choisissez aussi les graines selon vos besoins. Pour le traitement des scléroses, des spasmes musculaires, des tremblements, des problèmes de mobilité ou pour soulager la douleur, optez pour les graines à souche Indica. Les plantes obtenues de ses souches favorisent la relaxation.

Dans le cas où vous souhaitez plutôt soulager les migraines, les douleurs ou stimuler votre appétit, les graines à souche Sativa sont les plus conseillées. Les plantes à souche Sativa ont plus un effet stimulant.

La germination :

Pour faire germer vos graines, il existe de nombreuses méthodes qui présentent chacun ses avantages et ses inconvénients.

Germination cannabis

La méthode de la serviette en papier

Pour cette méthode, vous aurez besoin de feuilles de serviette en papier et de deux assiettes ou tout autre contenant alimentaire refermable. Placez une feuille de serviette en papier dans le récipient puis vos graines entre 1 à 1,5 cm les unes des autres. Humidifier la première feuille et vos graines puis recouvrir d’une deuxième feuille de serviette en papier et humidifier à nouveau. Recouvrez ensuite le tout avec l’autre assiette et mettez dans un endroit chaud et à l’abri de la lumière. Si tout se passe bien, vos graines vont germer au bout de 24 à 72h ou jusqu’à 5jours dans de rares cas.

Attention à ne pas trop humidifier, sinon vos graines risquent de moisir et ne vont pas germer. Un autre risque, lors de la manipulation des graines après la germination, est d’endommager les graines.

Le verre d’eau

Cette méthode est la plus simple, car elle consiste juste à mettre vos graines dans un verre d’eau et d’attendre que la racine pivot apparaisse.

Au même titre que la méthode de la serviette en papier, le fait que vos graines soient trop exposées à l’eau augmente le risque de moisissure. Il en va de même pour les manipulations lors de la transplantation après la germination.

La laine de roche

Cette méthode est un bon moyen pour faire germer vos graines, mais elle nécessite plus d’attention. La méthode de la laine de roche consiste à placer vos graines dans des cubes de laine de roche, puis les humidifier et les mettre dans un plateau ou un propagateur.

Le grand avantage, c’est que la laine de roche protège vos semis. Ce qui est pratique lors de la transplantation en terre. Par contre, il faut veiller à ce que l’eau utilisée pour humidifier les laines de roches ait un pH faible. La laine de roche sèche très vite et il faut donc penser à l’humidifier de temps en temps.

La méthode de la mousse de tourbe

Les pastilles de mousse de tourbe sont excellentes pour démarrer vos graines. Au contact de l’eau, la pastille s’étend et tient ensemble grâce à un filet dissoluble. Il suffit alors de faire un petit trou sur le dessus et y mettre votre graine. Le risque pour les pastilles de mousse de tourbe est qu’il peut arriver que le filet ne se dissolve pas toujours. Le risque est que ce dernier emprisonne les racines de votre plante après la transplantation.

Le filtre à café

Tasse de café et marc de café

Comme la méthode des serviettes en papier, l’objectif est de mettre vos graines dans un filtre à café, de l’humidifier et de le mettre dans un sac ou un récipient fermé.

Le risque de moisissures est aussi élevé si vous mettez trop d’eau et la manipulation des graines lors du transfert risque de les endommager.

Choisir l’endroit pour votre plantation :

Les plants de chanvre, comme toutes autres plantes, ont besoin de lumière pour la photosynthèse, de nutriments et d’eau pour pouvoir se développer et grandir. Vous avez la possibilité de placer votre plant de chanvre soit en extérieur, soit en intérieur ou si vous en disposez, de le mettre dans une serre.

En extérieur :

Placez votre plante en extérieur a un très gros avantage, c’est qu’elle poussera normalement comme dans la nature. Vous n’aurez presque pas à intervenir, mais juste laisser la nature suivre son cours. Cette méthode est la plus simple et la moins coûteuse. Par contre, votre plante sera à la merci des attaques d’insectes et d’animaux ou encore des intempéries.

Plantation en intérieur :

Avec cette méthode, vous aurez le contrôle sur la croissance et le développement de votre plante en utilisant une armoire ou, si vous souhaitez investir, une chambre de culture. La culture en intérieur nécessite beaucoup votre attention, car il faut vérifier régulièrement le taux d’humidité et ajuster le temps d’éclairage selon les différentes phases de croissance de votre plante.

Dans une serre :

Avoir recours à une serre en verre ou en plastique combine les avantages des deux méthodes de plantation. En effet, dans une serre, votre plant de chanvre poussera normalement avec la lumière du jour, mais il sera aussi à l’abri des nuisibles et des attaques extérieures. Il vous suffira d’arroser régulièrement votre plant et le tour est joué.

La croissance :

Une fois votre plant de chanvre planté, elle passera ensuite par sa phase de croissance, dite aussi phase végétative. La durée de cette phase varie en fonction de la souche que vous aurez choisie, mais aussi du mode de plantation pour lequel vous avez opté.

Pour une souche féminisée plantée en extérieur, il faut compter en moyenne 6 à 8 semaines pour sa croissance et 8 à 9 semaines pour les plantations en intérieur.

Pour certaines variétés de plantes dites automatiques ou cannabis autofloraison, il faudra compter entre 3 à 4 semaines pour leur croissance.

La floraison :

Après la croissance, vient la phase de floraison. C’est durant cette période, qui dure entre 10 et 12 semaines, que votre plant de chanvre va commencer à arborer ses belles fleurs. La durée de la phase de floraison varie également en fonction de l’espèce de votre graine et diffère aussi selon le mode de culture que vous avez choisi.

La récolte :

Une fois la floraison terminée, c’est le moment de la récolte. Afin d’obtenir des produits de qualité clinique, coupez votre plant lorsqu’une grande partie des trichomes sont d’apparence laiteuse et le reste ambré. Pour obtenir un produit beaucoup plus riche en CBD, coupez le plant lorsque tous les trichomes sont de couleur ambrée. Lors de la récolte, assurez-vous de couper la tige principale juste au-dessus du sol.

Le séchage :

La dernière étape de votre culture est le séchage. Elle consiste à mettre le plant coupé, tête en bas sur une corde à linge durant environ 1 semaine. Ce dernier sera mis à une température comprise entre 18 et 20° et 50-55 % de taux d’humidité. Pensez aussi à retirer les feuilles qui n’ont pas de fleur avant d’accrocher votre plant coupé. Une fois que la tige est sèche et se casse facilement, vous pouvez passer à l’étape de durcissement. Vous pouvez maintenant couper les bourgeons et les mettre dans un film plastique pour que le séchage continue lentement.




On l’aura compris, faire pousser son propre plant de chanvre est soumis à une réglementation très stricte en France. Seules certaines variétés de chanvre sont autorisées. Mais on peut facilement trouver des graines qui sont en accord avec les lois en vigueur sur internet et aussi dans certaines enseignes. Une fois que vous avez vos graines, il suffit de suivre les différentes étapes et d’opter pour les méthodes les plus faciles si vous êtes à votre premier essai. Tester d’autres méthodes si vous avez déjà de l’expérience est conseillé . Maintenant vous savez comment planter vous-même votre plant de chanvre à la maison. Si vous souhaitez cultiver du chanvre pour  devenir producteur de CBD, comment faut-il s’y prendre, quelles sont les différentes étapes ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page