Actualités

Les boutiques CBD poussent comme des champignons dans l’Hexagone

En France, les boutiques CBD marchent inéluctablement sur les pas des bars à ongles et des magasins de cigarette électronique. Elles se rangent effectivement sous la bannière du commerce de proximité. Mieux, elles poussent comme des champignons dans les grandes villes. Une tendance qui s’est dessinée, depuis un arrêté du 19 novembre 2020, émis par la justice européenne. Celui-ci exhorte effectivement l’Hexagone à lever l’interdiction de commercialiser produits à base de cannabidiol.

Le CBD fait son retour en force

Les échoppes CBD gagnent de plus en plus de terrain dans les métropoles françaises (Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon…). Une revanche, après que les autorités ont alors prononcé l’interdiction du cannabidiol en juin 2018. On ne comptait plus alors qu’une trentaine de boutiques CBD, alors qu’avant cette date, Aurélien Delecroix, numéro 1 du SPC (Syndicat professionnel du chanvre) en dénombrait une centaine.

Commerce Immo, agence spécialisée en immobilier commercial basée à Paris, confirme la reprise. Son cofondateur, le dénommé Kevin Uzan estime que 15 % des appels journaliers concernent la recherche de locaux pour vendre des produits CBD. D’une manière générale, ceux-ci aspirent surtout à des quartiers bobos, à l’instar de Saint-Michel, Saint-Germain, Bastille…

Profil type d’une boutique CBD

Deli Hemp, Le Lab du Bonheur, Green Heaven, Frenchy Freeze… Si leurs propriétaires se veulent créatifs en termes d’appellations, les boutiques CBD de France semblent avoir beaucoup de points communs. Elles jouent, par exemple, la carte de la discrétion : Bon nombre d’entre elles semblent éviter d’être trop voyantes.

variétés de cbd sur un étal

L’intérieur d’une boutique CBD ressemble à s’y méprendre à celui d’une épicerie bio, notamment avec leurs étagères en bois, sur lesquelles sont rangés les marchandises CBD (infusions, miels, cosmétiques, fleurs…).

Autre point commun : l’inscription « 100 % légal » qui agrémente la devanture de ces boutiques CBD. Enfin, les vendeurs se montrent très causants, lorsqu’il s’agit de mettre en avant « le côté bien-être du cannabidiol ».

Top 3 des produits CBD les plus recherchés du moment

« Wood, la maison du chanvre », une boutique CBD située à Nice, dans le quartier du Port, est le point de rendez-vous des amateurs de « cannabis bien-être ». Elle s’est amusée à établir le Top 3 des articles les plus en vue du moment.

Les tisanes CBD

A la première marche du podium se dressent les tisanes CBD. Des infusions parfumées qui sont proposées à partir de 15 euros (50 g). Elles se déclinent en un large choix de parfums : « orange-mangue », « pamplemousse-citron », « pêche-kiwi »… Des consommateurs désireux d’une meilleure qualité de sommeil, ne jurent que par les tisanes CBD.

Les huiles CBD

Chez « Wood, la maison du chanvre », la seconde position revient aux huiles CBD. Conditionnées dans des flacons, elles sont proposées à partir de 35 euros. Les consommateurs en quête de ce produit CBD cherchent surtout à se défaire de leur anxiété. De nombreux sportifs le sollicitent aussi pour ses effets anti-inflammatoires.

Les fleurs CBD

Les fleurs CDB ferment le podium. Leur prix au gramme varie de 8 à 13 euros. Ce type de produit se voit prêter une double utilité : Certains utilisateurs les utilisent pour assaisonner certains plats, tandis que d’autres pour parfumer l’intérieur d’une pièce.

Quand certains font leur grincheux…

La multiplication des boutiques CBD à travers les grandes villes de France n’est visiblement pas du goût de tout le monde. Philippe Goujon, maire LR de Paris 15e, figure en tête de liste des détraqueurs. Il n’y voit ni plus ni moins qu’une « propagande en faveur de produits stupéfiants ». Cet élu parisien affirme avoir « saisi les autorités judiciaires et policières » pour faire fermer ces échoppes CBD. Néanmoins, il est plutôt pessimiste quant à la réussite de son action.

En conclusion, le CBD est considéré depuis peu comme un complément alimentaire. Ses adeptes insistent sur son caractère « sans danger ». Cette substance se voit même prêter de nombreuses vertus thérapeutiques. Auprès des points de vente, le terme « cannabis bien-être » se fait de plus en plus récurrents. Pour autant, de nombreux vendeurs affirment ne pas vendre aux enfants. Autant d’éléments qui permettent de ranger le CBD sous la bannière « Légal ». Rien d’étonnant si les autorités françaises se sont résolues à lancer une consultation citoyenne sur le sujet.

Articles similaires

2 commentaires

  1. malheureusement, oui, on en trouve des boutiques un peu partout en France depuis 2018. Mais bon, vu que c’est légal maintenant, il n’y a pas de quoi en faire tout un plat. Ce que j’ai remarqué c’est que tous (la plupart) vendent les mêmes produits mais avec un packaging et un autocollant différent. faut dire qu’ils sont futés ces vendeurs de cbd là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page