ActualitésCulture & plantation
A la Une

Carence en calcium chez les plants de cannabis : Un guide complet pour l’identification, les symptômes, et les solutions

La croissance saine du cannabis repose sur une interaction complexe de nombreux composés, et une carence en calcium peut compromettre cette croissance. Identifier les signes précurseurs et apporter des corrections appropriées sont des aspects cruciaux pour les cultivateurs. Ce guide détaillé vise à fournir une compréhension approfondie de la carence en calcium et à offrir des solutions pratiques.

Rôle essentiel du calcium dans la croissance du Cannabis

Le calcium est un composé essentiel qui intervient à toutes les étapes de la vie de la plante de cannabis. De la germination à la floraison et à la maturation, le calcium joue un rôle clé. Il contribue à la vitalité des cellules, à la formation robuste des plantes, à la synthèse des protéines et vitamines, ainsi qu’à une absorption efficace du potassium. Il est également crucial pour des processus tels que la transpiration, l’absorption des nutriments, la photosynthèse et la résistance au stress thermique.

Comment identifier une carence en calcium ?

Le calcium, bien que semi-fixe dans les parois cellulaires, peut devenir soluble en cas de carence extrême. Les signes précurseurs d’une carence en calcium sont souvent observés au sommet de la plante, touchant la nouvelle croissance. Les feuilles au milieu de la plante et les croissances plus anciennes peuvent être les premières à montrer des signes de carence.

Symptômes d’une carence en calcium

Les symptômes d’une carence en calcium dans les plants de cannabis sont variés et affectent divers aspects de la plante. Ces symptômes comprennent :

Affectation de la nouvelle croissance :

  •   Ralentissement de la croissance.
  •   Recroquevillement des nouvelles feuilles.
  •   Nouvelles pousses tordues et mort rapide.
  •   Jeunes pousses violettes ou jaunes.

Compromission du système racinaire :

  •   Moins d’absorption de nutriments.
  •   Ralentissement de la croissance générale.
  •   Perte de vitalité des plants.

Impact sur la floraison :

  •   Impact sévère sur la croissance des fleurs, surtout au pic de la floraison.
  •   Calices froissés, tordus et qui ne gonflent pas.

Nécrose et affaiblissement des structures :

  •   Points nécrotiques marron clair sur les feuilles.
  •   Bords des feuilles mouchetés et brunissement progressif.
  •   Branches faibles, cassantes, risque de pourriture des racines.

Réponse inadéquate à la chaleur :

  •   Perte d’efficacité des plants en réponse à la chaleur.
  •   Racines sujettes à la pourriture et autres pathogènes.

Carence en calcium en fonction du milieu de culture

La carence en calcium est différente en fonction du milieu de culture.

Culture en extérieur

Dans les cultures en terre en extérieur, les carences en calcium sont moins courantes, mais la vigilance reste essentielle. Les sols acides peuvent épuiser le calcium, mais des amendements comme la chaux horticole, la dolomite, les os en poudre, les coquilles d’œufs écrasées ou la farine de poisson peuvent prévenir ces carences. Les cultivateurs bio peuvent utiliser des plantes compagnes pour réhabiliter le sol entre les saisons.

Culture en Intérieur

Dans cette situation, il existe aussi des traitements différents pour la carence en calcium.

Terre :

  •   Choisissez des terres riches en calcium dès le début.

En cas de carence, utilisez de la chaux dolomitique, de la chaux horticole, ou des solutions commerciales de calcium-magnésium.

Milieux neutres & hydro :

Les carences en calcium sont plus probables dans des environnements où les tampons du sol actif sont absents.

  •   Utilisez des mélanges d’eau avec de la chaux hydratée ou des boosters de calcium commerciaux.
  •   Assurez-vous que l’eau utilisée ne retire pas le calcium des plantes.

En conclusion, la carence en calcium peut entraver gravement la croissance et le rendement des plants de cannabis. Identifiant rapidement les symptômes et agissant avec des solutions appropriées, les cultivateurs peuvent assurer une croissance saine et vigoureuse. L’importance de l’eau, du pH, et du choix du milieu de culture ne doit jamais être sous-estimée. Un suivi régulier et une réaction rapide demeurent les piliers d’une culture de cannabis florissante.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page