ActualitésScience & Etudes

Et si le CBD était enfin la solution miracle contre les règles douloureuses ?

La liste des vertus thérapeutiques attribuées au CBD se rallonge au fil du temps. Dernièrement, la molécule s’est vue prêtée la capacité de soulager les règles douloureuses. La médecine traditionnelle a d’ailleurs, et depuis des lustres, utilisé le cannabis pour soigner les infections relatives à la procréation. Chose certaine : cette nouvelle découverte est une lueur d’espoir pour de nombreuses femmes.

L’on parle surtout de celles redoutant chaque mois la période des règles. En effet, les douleurs sont telles que bon nombre d’entre elles se trouvent dans l’impossibilité de vaquer à leurs occupations quotidiennes. Pour autant, très peu de femmes songent à consulter un médecin pour mettre fin aux menstruations douloureuses. Le reste se résolvent à les endurer, convaincues des allégations qui veulent qu’il s’agisse de douleurs « normales ».

Vivement le CBD…

L’on peut s’attendre à une potentielle ruée vers le CBD pour apaiser les douleurs pelviennes. En effet, les résultats d’une récente étude 20 Minutes menée sur 350 femmes, ont permis de dresser les contours du phénomène. Il en ressort notamment qu’environ 33 % des femmes non-ménopausées en souffrent. Le taux est de 29 % du côté des femmes sous contraception hormonale. Dans la première catégorie, on note quelque 12 % à faire l’objet de douleurs intenses et insupportables, contre 8 % dans la seconde.

Les différentes manifestations des règles douloureuses

Au vu de la gravité du phénomène, le CBD se voit prêter le statut de solution miracle. Une recherche menée en 2016 les assimile d’ailleurs à une crise cardiaque. Des douleurs auxquelles on attribue diverses causes.

Contraction de l’utérus

Contraction utérine

Le CBD se voit attribuer la capacité de mettre fin aux douleurs liées aux contractions utérines. Dans ce cas, la femme ayant ses règles ressent une inflammation dans la zone du bas-ventre, du bas du dos, ou encore au niveau des cuisses.

Le syndrome prémenstruel

Le CBD est aussi perçu comme une des remèdes contre le syndrome prémenstruel. Selon les résultats d’une enquête (menée auprès de 3 000 femmes) publiée au Journal of Women’s Health, ce phénomène découle de la sécrétion d’une protéine, quelques jours avant les règles. Inflammation aiguë, nausées, ballonnements… autant de symptômes qui accompagnent les douleurs abdominales.  

La protéine provoque par la suite des fluctuations hormonales. Le taux de progestérone atteint par exemple son pic durant les règles. Rien d’étonnant si les femmes sont en proie, entre autres, à l’irritabilité et aux sautes d’humeur. Selon la même étude, le CBD a ici pour rôle de réguler les taux d’hormone. Il met aussi à profit ses effets relaxants pour apaiser les douleurs.

La redoutable dysménorrhée

Le CBD révèle aussi toute son utilité en cas de dysménorrhée. Elle se manifeste par des crampes en bas de l’abdomen, durant premiers jours des saignements. Celles-ci pourraient persister jusqu’à 3 jours. Des études révèlent que la dysménorrhée concerne jusqu’à 80 % des femmes à travers le monde. A New York, elle ne fait pas encore partie des pathologies impliquant la prescription de cannabis médical.

Un remède que la plus grande ville des Etats-Unis réserve, pour l’heure, aux douleurs relatives aux cancers. Le magazine Live Science parle néanmoins d’une autorisation « à l’étude ». Enfin, à titre informatif, la Reine Victoria était sujette aux crampes menstruelles. La Souveraine aurait eu recourt au cannabis pour les soulager.

Son nom est Thiel… John Thiel

On doit la thèse du CBD contre les règles douloureuses au docteur John Thiel de l’Université de la Saskatchewan. Ce numéro 1 du Département d’obstétrique-gynécologie a effectivement relevé la présence de récepteurs cannabinoïdes à certains endroits de l’appareil génital féminin.

Bon nombre d’entre eux se trouvent dans les cellules de l’utérus. Ce médecin est ainsi amené à miser sur les propriétés analgésiques du cannabis pour soulager les douleurs pelviennes. Les résultats de son étude préliminaire se sont d’ailleurs révélés prometteurs : 90 femmes sur 134 ont vu leurs douleurs s’apaiser.

S-Endo figure parmi les premières entités à accorder du crédit à cette découverte du docteur Thiel. Cette association suisse recommande effectivement le CBD aux femmes sujettes à l’endométriose. Elle croit dur comme fer que la molécule peut réussir, là où les anti-douleurs « classiques » ont échoué.

Concrètement, comment agit le CBD ?

effet du cbd

A l’énoncé « CBD contre règles douloureuses », les vertus anti-inflammatoires et les propriétés analgésiques de la molécule viennent d’emblée à l’esprit. Dans les faits, elle interagit avec le système endocannabinoïde de l’organisme. Les récepteurs cannabinoïdes déploient ainsi des signaux signifiant à l’organisme une sorte de RAS (Rien à signaler). Ainsi, les douleurs perdent en ampleur. Le CBD utilise d’ailleurs le même mode opératoire pour annihiler le mécanisme de l’anxiété, de l’angoisse, ou encore de l’inflammation.

Posologie des différents types de produits CBD durant les règles douloureuses

Pour soulager les douleurs menstruelles, les femmes ont un large choix de produits CBD. Huile, crème, capsule, suppositoire, tampons… Le mieux sera surtout de s’en tenir aux prescriptions et avis du médecin traitant ou du gynécologue.

Suppositoires CBD

suppositoire au cbd

Les suppositoires CBD constituent une des solutions envisageables contre les règles douloureuses. Foria (marque californienne) fait figure de référence en ce qui concerne ce produit intra-vaginal. Il s’agit effectivement de l’insérer dans le vagin, tel un tampon hygiénique. Immédiatement, les substances cannabinoïdes se libèrent pour s’appliquer aux parois vaginales. Elles atteignent par la suite les nerfs et le col de l’utérus, ainsi que les ovaires, afin de calmer la douleur. Toutefois, les suppositoires CBD n’ont pas encore l’aval de FDA (agence américaine des médicaments).

Huiles CBD

L’efficacité des huiles CBD contre les règles douloureuses n’est plus à faire. Deux ou trois gouttes sous la langue et le tour est joué. Certaines femmes se voient prescrire trois prises par jour avant l’arrivée des règles. Si les douleurs persistent, elles pourront continuer à prendre de l’huile CBD durant les deux premiers jours de saignements.

Gélules CBD

En ce qui concerne les gélules au CBD, une prise par jour devrait faire l’affaire. Ce produit CBD révèle surtout son efficacité pour contrecarrer les crampes menstruelles. Des utilisatrices parlent de douleurs qui s’estompent presque instantanément. Chose certaine : une gélule CBD est la meilleure alternative à l’ibuprofène (anti-douleur).

Ovules CBD

Des femmes victimes de règles douloureuses tablent aussi sur les ovules CBD. Il s’agit d’un produit intra-vaginal opérant à peu près de la même manière que les suppositoires CBD. Néanmoins, la libération de substances actives peut prendre une vingtaine de minutes. Quoi qu’il en soit, les adeptes d’ovules CBD ne tarissent pas d’éloges. Elles parlent d’apaisement de douleur certain, sans les effets planants.

Une tendance qui s’affirme

trois feuilles de cannabis colorés

L’herboristerie traditionnelle a misé depuis longtemps sur le cannabis pour soulager les règles douloureuses. Une pratique qui ne laisse désormais plus le monde médical indifférent. Résultat : les législations ont évolué à vue d’œil. De plus en plus de médecins se tournent désormais vers le CBD pour traiter des patientes en proie aux menstruations douloureuses.

L’on s’étonne d’ailleurs que la Science s’intéresse peu au sujet, alors même qu’on lui attribue des origines sérieuses. On peut par exemple citer l’endométriose, les troubles ovariens, l’infection génitale chronique…

En conclusion, la tendance est désormais au CBD quand il s’agit de traiter les règles douloureuses. Elle s’affirme à l’heure où les produits chimiques potentiellement addictifs et parfois sans effet, perdent en popularité. Mieux, des célébrités s’affichent au grand jour pour faire l’apogée du CBD. Parmi elles, on note Whoopi Goldberg : Elle a créé une marque de produits CBD destinés à apaiser les douleurs durant les règles.

Toujours est-il que cette solution doit être validée par un professionnel de santé. Une recommandation qui prend tout son sens pour éviter les risques liés aux contre-indications. Sur ce point, il est déconseillé de se prêter au CBD à fumer pour mettre fin aux douleurs : la fumée libère des toxines. De même, mieux vaut aussi éviter le surdosage de CBD.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page