Actualités

CBD Business, le partenaire visibilité n°1 des professionnels du CBD

Le CBD, une molécule qui continue d’intriguer en France bien qu’il soit arrivé sur le territoire il y a plusieurs années. De nombreuses boutiques spécialisées qui ouvrent leurs portes, de nouveaux produits plus qu’étonnants, la preuve que cette ascension n’est pas sur le point de s’arrêter. CBD Business est un acteur important dans cette révolution.

Il était une fois… le CBD débarquait en France

Nous sommes en 2017. Une entreprise suisse, CBD 420 essaie de vendre du cannabis en France, du moins c’est ce que l’on pensait. Il s’agit en fait du cannabis bien-être. Comme l’explique Kévin Goetelen, un des fondateurs de la société, ce produit n’a rien à voir avec l’herbe telle que nous la connaissons. Le cannabis traditionnel contient environ 20% de THC, ce qui lui donne son action planante. Mais ici, la teneur en THC ne dépasse pas les 0,2%. Autant vous dire qu’il n’y aucun effet high. Ce qu’on risque en prenant ce produit, c’est d’être détendu tout en gardant l’esprit clair. Et ça tombe bien parce que ce produit est autorisé en France, du moment que le taux de THC ne va pas outre les fameux 0,2%.

le CBD arrive en France

Mais cette extension vers le marché français ne se passe pas comme prévu. Les douanes bloquent les commandes passées via le site. Finalement, ce ne sont qu’ une dizaine de points de vente qui acceptent de devenir distributeurs. Pour cause : la loi entourant la légalité de la vente du chanvre bien-être semble encore très floue en France.  

Mais bon, cela n’empêchera pas une centaine de boutiques de CBD de voir le jour un an après. On y retrouve alors un peu de tout : cosmétiques, huiles, cosmétiques et herbes.

Mais que dit alors la loi à cette époque concernant les produits au CBD ?

Interviewé par la Libération en 2018, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives affirme que ces produits ne peuvent être vendus que sous certaines conditions :

·         Les plantes utilisées pour extraire le CBD doivent figurer dans la liste des variétés autorisées,

·         La teneur en THC de la plante ne doit pas dépasser les 0,2%,

·         Seules les tiges et les graines peuvent être utilisées, la vente et la consommation de fleurs et de feuilles sont interdites,

·         Un produit au CBD ne doit pas être vendu comme un médicaments

·         Aucune trace de THC dans le produit fini.

Les obstacles sur le chemin du développement du CBD en France

Le début de la chasse aux boutiques de CBD

Face à ce boom de la vente de CBD en boutiques, les autorités commencent à vouloir freiner la cadence. C’est alors la caravane des fermetures de boutiques de CBD. Pour expliquer tout ça, les parquets évoquent la présence de THC dans les produits finis. Ils parlent également des boutiques qui vendent ces produits comme étant des produits thérapeutiques, ce qui est interdit par la loi. Rappelons qu’en France, seules les pharmacies peuvent vendre des produits présentés comme ayant des propriétés curatives et préventives.

Les fleurs interdites… mais en vente quand même

Dans ces CBD shops, on trouve de tout : des produits à base de CBD venus de pays étrangers comme du thé glacé d’Amsterdam, des chocolats directement venus de Suisse, etc. Ces produits ont le goût du cannabis mais sont extrêmement riches en CBD (entre 8% et 27%). Par contre, ces vendeurs le précisent bien : aucune trace de THC dans ces produits.

Mais outre ces produits finis, on retrouve aussi des fleurs de CBD, théoriquement interdites à la vente. Pour éviter toute méprise, les commerçants vendent des produits scellés et glissent la facture dedans, mentionnant le taux de THC contenu dans la fleur. Le but : prouver que le consommateur n’a pas acheté l’herbe à la sauvette dans la rue. Et autre point important : les vendeurs mettent une petite note disant que les feuilles sont à infuser et non à fumer.

Mais est-ce que les consommateurs risquent vraiment quelque chose en achetant ces fleurs et feuilles de CBD ? Non. Mais on se demande bien pourquoi certaines boutiques doivent répondre de leurs actes auprès de la justice alors que d’autres peuvent mettre des fleurs et des feuilles de chanvre bien-être en vitrine ? On ne peut expliquer cela que par la disparité de l’application de la loi en France. La poursuite ou non par les autorités dépend en grande partie du procureur et de la région en question.

Un frein pour le développement de la filière du chanvre

Et pourtant, d’après l’Association Française des producteurs de chanvre, le fait de ne pas pouvoir produire ou vendre librement ce fameux chanvre sur le territoire français est un véritable handicap pour les producteurs. Il ne faut donc pas s’étonner de voir les quelques produits français rivaliser déloyalement avec des produits étrangers. Ce qui est totalement inconcevable puisque la France est le plus grand producteur de chanvre en Europe. Surtout, on se demande pourquoi le gouvernement met des bâtons dans les roues d’un marché de plus d’un milliard d’euros en France. Eh oui, la France et le cannabis, c’est une longue histoire à lire ici. Et jusqu’en 2021, le chanvre occupe quelque 20.000 hectares de terrain.

Ce dont la filière française du chanvre et du CBD a besoin

Une révolution de la législation

Les autorités françaises se sont quelque peu calmées depuis la sortie du décret de la Cour de Cassation qui autorise la commercialisation de produits au CBD, du moment que toutes les réglementations sont respectées. La loi autorise la vente de produits au cannabidiol mais interdit les fleurs et les feuilles brutes. Une situation qui freine le développement de la filière d’après l’APFC. Une situation incompréhensible même dans le premier pays producteur de chanvre en Europe qu’est la France.                                                                                                                  

L’information

Toute cette polémique autour du CBD n’est pas forcément une bonne publicité pour le chanvre bien-être. Bon nombre de français associent encore le CBD au THC, la molécule qui fait planer. Il est temps de mettre un terme à ces idées reçues. Informer le public sur les véritables vertus de cette molécule.

Mais il n’y a pas que les particuliers qui ont besoin de beaucoup d’informations. Comme nous le savons, la France est le premier producteur de chanvre en Europe. Cette filière a donc un bel avenir devant elle. Mais les nombreuses tentatives des autorités de mettre des bâtons dans les roues des acteurs du CBD, c’est avant tout de décourager les potentiels futurs investisseurs. Et pour pérenniser l’industrie du chanvre, il est important de rassurer ces futurs acteurs. C’est là que CBD Business entre en scène.

CBD Business, c’est quoi ?

CBD Business, allié des pros du CBD à travers des interviews et des articles riches en informations

L’enjeu aujourd’hui, pour les professionnels du CBD, c’est de redorer le blason du secteur. CBD Business se dresse comme l’allié visibilité numéro 1 des pros. Comment? La plateforme porte haut les voix des acteurs de la filière à travers des interviews dans lesquelles ils peuvent parler de leurs produits, informer les auditeurs et donner leurs avis sur la situation actuelles du CBD. Des articles riches en informations à destination du grand public pour non seulement mettre en valeur le cannabidiol mais de le faire connaître au maximum. L’objectif: donner une image du CBD autre que celle à laquelle les autorités veulent l’associer: celle du THC qui est un psychotrope interdit en France. C’est cette molécule qui donne ses effets planants au cannabis et qui le rend dangereux.

Bref, la filière du CBD a de beaux jours devant elle malgré les nombreux obstacles. Mais quoi qu’il en soit, des changements s’imposent. Pour vous aider, CBD Business met à disposition des professionnels des articles et avis d’experts dans différents domaines. CBD Business, c’est aussi un support d’envergure pour votre communication.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page