Science & Etudes

CBD et CBG: amis ou ennemis?

CBD par-ci, CBD par-là, il faut dire que le cannabidiol a la cote. Pourtant, ce n’est pas le seul cannabinoide qui existe (à part le THC bien sûr). Le CBG commence à sortir petit à petit de l’ombre. Concurrence en vue ? Ou une combinaison aux milles vertus en approche ?

Le CBG, qu’est-ce que c’est ?

C’est dans les années 60 qu’on entend parler de CBG pour la première fois. Tout cela grâce aux recherches de Raphael Mechoulam et Yechiel Gaoni sur le cannabis. C’est d’ailleurs à ce moment qu’ils découvrent également le CBD. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Tout comme son cousin le CBD, le CBG est un cannabinoïde qu’on retrouve dans la plante de chanvre. Et comme le cannabidiol, cette molécule n’a vraiment rien de psychotrope. En d’autres termes, il ne modifie ni notre comportement ni notre perception du monde qui nous entoure, contrairement au THC.

Mais donc, est-ce la même chose que le CBD alors ? Certes, CBD et CBG semblent se ressembler mais à une différence près. Le CBG est une molécule-mère. Qu’est-ce que ça signifie ? Le CBG participe grandement à la synthèse des autres cannabinoïdes qu’on peut trouver dans le cannabis. On peut voir le CBG comme la matière première de la fabrication des autres cannabinoïdes, importants dans le processus de croissance du cannabis. 

cbg

 C’est d’ailleurs parce qu’elle est la molécule mère de tous les cannabinoïdes qu’on ne trouve qu’une infime trace de CBG dans le cannabis. Une plante contient en général pas plus de 1%. Mais grâce aux recherches des éleveurs, on trouve aujourd’hui des variétés issues de nombreux croisements qui offrent de meilleurs rendements en termes de CBG.

Pour ces multiples raisons, le CBG commence à susciter l’intérêt des différents acteurs du secteur et celui des consommateurs. D’un point de vue thérapeutique, il semble beaucoup plus intéressant que le CBD.

Mais comment le CBG agit-il sur notre corps ?

Comme tout cannabinoïde qui se respecte, le CBG interagit avec le système endocannabinoïde de notre organisme. Mais il agit de différente manière puisqu’il active les récepteurs CB1 et CB2 du SEC d’après cette étude. En ce qui est des détails de son mode de fonctionnement sur notre organisme, les études manquent cruellement.

CBG et CBD, quelles différences exactement ?

On l’aura compris, CBD et CBG sont deux choses distinctes. Mais sur quels points ?

Deux molécules, deux structures

Le CBG a une structure moléculaire complètement différente de celle du CBD. Rappelons qu’un cannabinoïde est formé d’hydrogène, d’oxygène et de carbone. Mais leur nombre ainsi que leur disposition sont propres à chaque cannabinoïde. D’ailleurs, c’est pour ça que ces deux molécules se lient de différentes manières avec les récepteurs du SEC. C’est ce qui fait qu’ils agissent différemment sur le corps.

La question sérotonine

Nous savons maintenant que le CBG et le CBD agissent de façon différente sur les récepteurs de notre corps. Prenons l’exemple du récepteur 5-HT1A de la sérotonine. Le CBD active ces récepteurs pour réduire les nausées. Le CBG, par contre, va bloquer ces récepteurs, bloquant ainsi les effets antiémétiques du CBD.

L’appétit

S’il y a une grande différence entre le CBD et le CBG, c’est par rapport à l’appétit.  Eh oui, des études ont montré que le CBD aidait à réduire l’appétit, qu’il était un bon allié pour une perte de poids. Par contre, ceux qui prennent du CBG ont fini par doubler leur quantité de nourriture quotidienne. Cependant, ça dépend de la personne puisqu’une autre étude n’a montré aucun changement avec le CBG mais une diminution de l’apport quotidien avec le CBD.

Quels sont donc les effets du CBG ?

Le CBG a une multitude de bienfaits sur notre corps.

Un anti-inflammatoire

Cette étude qui date de 2018 a montré que le CBG pouvait lutter contre les inflammations. Et pas que. C’est également un puissant anti-fongique. Il peut être efficace dans le soulagement des symptômes dans certaines maladies inflammatoires comme la maladie de Crohn.  

L’appétit

Vous l’avez sûrement déjà entendu : le cannabis donne un appétit d’ogre. Mais saviez-vous que ça n’a rien à voir avec le THC comme vous le pensiez ? Et en plus, avec le CBD qui diminue l’appétit, on pense vite que ces fringales sont dues au THC. En réalité, même un produit sans THC peut donner une soudaine envie de manger pour 10. Tout ça à condition qu’il contienne du CBG.

CBG et glaucome

Le glaucome est dû à une forte pression sanguine dans l’œil. A la longue, cela endommage petit à petit le nerf optique. Résultat : la vision diminue « à vue d’œil ». Le CBG, ce petit coquin vasodilatateur va réduire cette pression oculaire pour faire disparaître le glaucome au final.

Associer CBD et CBG, est-ce une bonne idée ?

Vu comme ça, on penserait bien que l’association du CBD et du CBG ne peut être qu’une catastrophe. Et pourtant….

L’effet d’entourage

Utiliser du CBD seul, c’est bien, mais utiliser tous les cannabinoïdes et les terpènes, c’est encore mieux. Eh oui, un cannabinoïde est encore plus puissant lorsque d’autres molécules présentes dans la plante sont préservées et le côtoient : c’est l’effet d’entourage.

Des effets différents mais qui se complètent

On peut bien penser que le CBG fait de la concurrence au CBD. Mais pourtant, même si leurs effets sont différents, ils peuvent très bien se compléter, ils s’équilibrent même. Prenons comme exemple le fait que le CBD est un allié énergie sans précédent. Pourtant, le CBG, pris seul, peut entraîner somnolence chez certaines personnes. Le cannabigerol va venir calmer les ardeurs du cannabidiol pour rééquilibrer tout ça.

Mais il n’y a pas que ça. Si le CBD est efficace contre les douleurs physiques, le CBG s’attaque plus à ce qui est mental ou neurologique. Donc combiner les deux va non seulement calmer les douleurs, mais aussi soulager dépression et anxiété. Mais quoi qu’il en soit, chaque cas est différent, les effets peuvent varier d’une personne à une autre.

Que peut-on attendre du combo CBD-CBG ?

Contre la dépression

Le CBD et ses effets anxiolytiques ne sont plus à présenter. Nombreux sont aujourd’hui ceux qui l’utilisent pour venir à bout de leur dépression. Et il en est de même pour le CBG. Alors, combiner deux cannabinoides aux propriétés antidépressives ne peut-il être que bénéfique ?

C’est bon pour l’humeur

Lorsqu’une personne tombe en dépression, c’est que le taux d’anandamide dans son corps chute. Heureusement, le CBD va venir stopper l’action des enzymes qui détruisent l’anandamide. Le niveau de cette hormone dans le cerveau va donc augmenter, améliorant ainsi l’humeur. D’un autre côté, le CBG peut tout bonnement forcer le corps à stopper l’absorption de sérotonine, l’hormone du bonheur.

C’est pour ça que le combo CBD et CBG va aider à venir à bout des troubles de l’humeur : trouble bipolaire, trouble affectif saisonnier etc.

CBD-CBG et épilepsie

Cannabis et épilepsie font depuis longtemps chemin ensemble. Pour cause, le combo CBD-CBG est un antispasmodique qui rend les crises et les convulsions beaucoup moins violentes. C’est une alternative pour les personnes qui ont très souvent des crises.

Douleurs

douleurs illustrations

Le CBD comme le CBD et même le THC, bref, tous les cannabinoïdes ont des vertus analgésiques. Que ce soit douleur aiguë ou neuropathique, ils peuvent les soulager de différentes façons. Le CBD-CBG peut être une alternative saine aux médicaments, mais encore plus puissante que le CBD seul.

Et le cancer 

Cette étude menée par le département de neurochirurgie du centre médical universitaire de Ljubljana en Slovénie a montré que le CBD-CBG avait stopper la formation de mélanome chez une souris. C’est ce qui a permis de stopper la croissance de la tumeur chez ce quadrupède. En d’autres termes, on peut dire que ce combi a des vertus anticancéreuses. Comment ? Tout simplement parce que les deux molécules vont empêcher la prolifération des cellules atteintes.

Des propriétés anti-bactériennes

Lorsque des chercheurs ont testé le CBD, le CBG et le THC face à des infections résistantes aux traitements médicamenteux, le CBG est sorti vainqueur. Et le CBD vient en second. Combiner les deux ne fera donc que multiplier ces vertus.

Bref, le CBD et le CBG, contrairement à ce qu’on pense, ne sont pas en concurrence. Au contraire, ils sont faits pour bien s’entendre. Les deux combinés ont des effets décuplés grâce à l’effet d’entourage et la liste de leurs bienfaits ne fait que s’allonger. Alors allez-vous essayer ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page