Sport & Performance

CBD et sport: bonne idée ou pas?

Le CBD et ses bienfaits sur l’organisme ne sont plus à présenter. Sans risque d’accoutumance et avec des effets secondaires rares, il s’adresse à tout le monde. Mais est-ce le cas des sportifs ? Tout ce qu’il faut savoir sur le CBD et sport. 

Qu’est ce que le CBD? 

Le CBD est un cannabinoïde très présent dans le cannabis sativa et le cannabis indica. On l’associe souvent au THC, ce qui est un erreur. Le THC est certes un cannabinoïde, mais sa consommation est illégale. Pour cause, c’est un psychoactif dangereux qui modifie le comportement et la perception des choses. Le CBD, quant à lui, est parfaitement légal. Il a d’ailleurs été classé “aliment nouveau” par l’Union européenne. 

Comment agit le CBD sur notre corps? 

CBd et sport, fonctionnement du système endocannabinoïde

Le CBD influe notre bien-être en influant sur le système endocannabinoïde (SEC). C’est un réseau de récepteurs (notamment CB1 et CB2), d’enzymes et endocannabinoïdes qui s’étend dans plusieurs parties du corps. Il a pour rôle de maintenir l’homéostasie du corps. En d’autres termes, le SEC est le responsable de notre sommeil, appétit, libido, humeur, émotion etc. 

Or, le CBD ne se lie pas aux CB1 présent dans le système cérébral. Alors comment peut-il assurer le bien-être général de l’organisme? En activant d’autres récepteurs du SEC. Il va, par exemple, se lier aux 5HT-1A, des récepteurs de la sérotonine, pour réduire l’anxiété et le stress. Il réduit le taux de cytokines pro-inflammatoires (cellules issues du système immunitaire) et augmente le niveau de cytokines anti-inflammatoires pour soulager les douleurs aiguës et chroniques. Bref, il y a aujourd’hui différentes raisons de consommer du CBD

Que dit vraiment la loi? 

CBD et sport ou autres, la législation française n’interdit pas la production, la vente ou la consommation du cannabidiol. Attention! la plante utilisée pour l’extraire doit figurer dans la liste des variétés autorisées en France. Le taux de THC ne doit pas dépasser les 0.2% Ce seuil maximal est d’ailleurs passé à 0.3% en Europe. Toutefois, le CBD reste un complément alimentaire. Il ne peut être présenté comme médicament. Il est également interdit d’en faire la publicité auprès des patients.

Le CBD et le sport: comment peut-il aider? 

Fort de ses nombreuses vertus, le CBD agit avant, pendant et après l’effort physique.

Avant l’effort 

Nous savons maintenant que le CBD peut agir sur l’équilibre de notre organisme et sur notre bien-être général. Chez les sportifs, il aide à améliorer les performances. Comment? En boostant le mental, ce qui amène à aller outre ses limites. Consommer du CBD permet également au cerveau de se concentrer pleinement sur la compétition. N’oublions pas que même les plus grands sportifs sont sujets au stress avant une épreuve. Grâce à ses vertus relaxantes, le CBD aide le corps et l’esprit à s’apaiser. 

De plus, grâce à ses propriétés myorelaxantes, le cannabidiol aide les muscles à se relâcher. Cela va aider à prévenir les courbatures pendant et après l’épreuve. De plus, certains muscles sont sur-sollicités pendant les séances d’entraînement répétitifs d’avant compétition (ex: la jambe pour les footballeurs ou les bras pour les tennismen). Le cannabidiol va donc réduire les douleurs musculaires pour les préparer à l’épreuve.

Pendant l’effort 

Le CBD apporte de l’énergie à l’organisme, à l’instar des stimulants. Rappelons que le cannabidiol n’est pas une substance psychoactive. Il aura donc pas les mêmes effets secondaires (anxiété accrue, nervosité, migraines etc). 

Après l’effort 

Les douleurs musculaires sont quasi-inévitables après des entraînements intensifs ou une compétitions. Nombreux sportifs prennent des anti-inflammatoires ou des anti-douleurs pour calmer leurs maux. Pourtant, ce type de produit a des effets secondaires notables: accoutumance, somnolence, ou lésion du foie et du tube digestif. Le CBD est une alternative plus saine à ces médicaments. Comme il n’est pas psychoactif, le cannabidiol n’entraîne aucune dépendance. 

Il n’y a rien de mieux pour récupérer après un entraînement qu’une bonne nuit de sommeil. D’ailleurs, Roger Federer affirme dormir 11 à 12h par nuit pour se sentir d’attaque pour une autre journée d’entrainement. Le CBD, comme nous le savons, permet d’améliorer le cycle du sommeil. En activant la mélatonine, il favorise l’endormissement. Il réduit le sommeil paradoxal pour basculer plus vite vers le sommeil réparateur. 

Mais la plus grand intérêt du CBD et sport reste ses propriétés anti-inflammatoires. En effet, ce composant du chanvre aide à réduire les inflammations musculaires fréquentes après des efforts intensifs. Il permet aux muscles de guérir plus rapidement, réduisant ainsi le temps de pause entre deux entraînements. 

Mais le CBD et le sport ne s’arrêtent pas là. Le cannabidiol agit sur l’adénosine, ce qui réduit le risque de problème cardio-vasculaire. Il lutte contre le vieillissement de l’organisme dû à la pratique intensive de sport. Mais encore, le cannabidiol et ses effets relaxants aident les muscles à se détendre après l’effort. Il évite ou réduit les crampes musculaires. Il élimine également les nausées, fréquentes après un exercice intensif. 

CBD et le sport: sa consommation est-elle légale? 

Mélanger CBD et sport est bel et bien légal. Le CBD ne figure plus sur la liste des substances interdites en compétition sportive de l’Agence Mondiale antidopage depuis le 1er janvier 2018. Précisions toutefois que cela ne concerne que le cannabidiol. Les autres cannabinoïdes tels que le THC restent interdits. Rappelons que le THC est une molécule psychoactive qui fait l’objet de tests antidopage. Attention donc au taux de THC dans le produit utilisé, sous peine d’être positif aux contrôles.Les produits CBD full spectrum sans trace de THC sont donc à privilégier. 

CBD et sport: quelle forme privilégier? 

crème, huile et baumes au cbd pour les sportifs

Le CBD existe sous de nombreuses formes. Mais le CBD et sport ne peuvent fonctionner qu’avec certaines d’entre elles. La vaporisation  est la meilleure façon pour les sportifs de consommer du cannabidiol. Les effets se font ressentir dans les 15 premières minutes avec cette méthode. Mais pourquoi pas vapoter du e-liquide ou  fumer les fleurs de cbd? Parce que fumer peut réduire les capacités respiratoires. De plus, avec le vaporisateur, les fleurs sont chauffées à faible température, contrairement au e-liquide. Il y a donc peu de risque de formation de produits cancérigènes. 

Les aliments au cbd et les huiles sont tout aussi parfaits pour les sportifs. Pour cause, ils sont plus discrets et plus faciles à transporter. Par contre, comme on les prend par voie orale, ils font effet dans les 30 à 60 minutes après ingestion. Mais la substance reste plus longtemps dans l’organisme, ce qui augmente sa durée d’action jusqu’à 6 heures. L’huile, quant à elle, peut être prise par voie sublinguale. Il suffit d’en déposer quelques gouttes sous la langue et laisser agir pendant 30 à 90 secondes avant d’avaler.

Les crèmes et les baumes au CBD ont la côte auprès des sportifs. Il suffit d’en enduire sur la partie douloureuse. Certes, le taux de cannabidiol entrant dans l’organisme ne dépasse pas les 10%, mais c’est suffisant pour une action locale. Il est tout aussi possible d’utiliser de l’huile de CBD par voie topique pour plus d’efficacité. 

CBD et sport: quel dosage?

Allier CBD et sport, c’est avant tout consommer avec modération. Nous conseillons une dose de 2 à 3 mg, trois fois par jour, à prendre uniquement les jours où vous pratiquez du sport. L’idéal est de prendre du CBD une demi-heure avant l’activité si vous choisissez l’huile ou une heure pour une prise orale. Prenez votre dose du soir juste avant de vous coucher. 

CBD et sport: des sportifs déjà conquis 

Le CBD a déjà conquis nombreux sportifs de haut vol. Tanner Hall, un des skieurs freestyle les plus talentueux de sa génération et ayant remporté 7 médailles pendant les X Games, en fait partie. Cet amoureux de sports extrêmes a compté plusieurs fractures et blessures au cours de sa carrière. Il a préféré le CBD aux analgésiques pour soulager la douleur. Il est d’ailleurs le premier sportif à avoir une marque de cannabis, Black Rock Originals, comme sponsor. 

Andrew Talansky, ancien cycliste professionnel avec 4 participations au Tour de France avant de se tourner vers le triathlon est aussi un adepte du CBD. Pendant plusieurs années de sport intensif à haut niveau, il a utilisé le CBD pour ses douleurs et pour améliorer ses performances. D’ailleurs, il a été soutenu par Floyd’s Leadville. Cette marque appartient au célèbre Floyd Landis, ancien cycliste reconverti à la vente de cannabis thérapeutique.

Le CBD et sport, c’est une histoire à suivre.  La société Aurora, spécialisée dans le cannabis et la compétition de MMA et UFC ont convenu d’un partenariat qui durera huit ans. La firme effectuera des tests cliniques avec les combattants pour identifier les avantages du CBD et sport. De leur côté, des joueurs de football américains mènent aujourd’hui un combat contre la fédération pour ‘autorisation de l’utilisation du CBD. Pourquoi? Le football américain est un sport très intense où blessures, pertes de mémoire et douleurs chroniques sont monnaie courante. Les joueurs veulent désormais se défaire des antalgiques, pour se tourner vers le cannabidiol.  

On l’aura compris, le cannabidiol se présente comme une alternative saine aux opioïdes que les sportifs utilisent. Il aide le physique et le mental à se préparer à l’épreuve. Il permet aux sportifs d’aller outre leurs limites habituelles. Après l’effort, il réduit la douleur et aide le corps à mieux récupérer. CBD et sport peuvent donc fonctionner ensemble. 

2 commentaires

  1. Moi je prends du CBD sous la forme d’huile après le sport (je fais de la boxe) et j’ai quasiment plus de douleurs articulaire. Franchement avec l’âge plus qu’un simple confort, c’était un réel besoin et j’avais pas envie de prendre des médocs. C’était ca ou j’arrêté la boxe. Donc merci le CBD.

  2. faire du sport c’est important pour garder la forme. Le cbd ça aide à diminuer les douleurs ressenties après avoir fait du sport. Moi je trouve que le sport et le cbd sont complémentaires. Pour ma part, moi j’en prends depuis pas mal de temps et franchement, j’avoue que c’est très pratique! perso, moi je n’utilise que l’huile de cbd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page