Actualités
A la Une

CBD, l’atout favorable pour soulager les femmes durant la ménopause

Aucune femme n’y échappe : un jour ou l’autre, les règles finissent. La ménopause est un phénomène naturel qui touche les sujets féminins à partir de 45 à 50 ans. Cette condition naturelle entraîne un grand bouleversement hormonal, parfois dérangeant. Heureusement, le cannabidiol a le pouvoir de soulager ces désagréments. Si vous envisagez de prendre du CBD pour atténuer les troubles du sommeil ou encore les bouffées de chaleur, nous exposons en détail la relation entre cannabidiol et ménopause.

Qu’est-ce que la ménopause ?

Par définition, la ménopause est la diminution progressive de la fabrication des hormones de reproduction, notamment de l’œstrogène et de la progestérone, au niveau des ovaires. En d’autres termes, c’est la fin du cycle menstruel pour les femmes.

Face à cette situation, le corps humain présente diverses complications. Certaines femmes passent souvent par des montagnes russes comme les bouffées de chaleur, la prise de poids, les ascenseurs émotionnels, etc. Pour atténuer ses maux, la médecine classique propose diverses solutions dont les antihypertenseurs centraux.

Or, ce type de traitement engendre des effets indésirables dont les plus fréquents sont : vertiges, somnolences, fatigue extrême, vomissements et nausées. Toutefois, il est possible de soulager ces symptômes de la ménopause à l’aide des médecines douces comme l’hypnose, l’acupuncture ou même le cannabidiol.

une séance d'acuponcture

Comment le CBD pourrait-elle affecter la ménopause ?

Le syndrome prémenstruel inclut des sautes d’humeur, des douleurs dans tout le corps, des maux de tête ou encore des difficultés à s’endormir. Au lieu de suivre les traitements hormonaux, il serait plus bénéfique d’opter pour les produits à base de CBD. Selon une étude publiée dans le Journal of Ovarian Research, le SEC aurait un impact décisif sur le cycle de régénération des tissus chez les femmes.

D’après de nombreuses études cliniques reprises dans cette revue réalisée en 2020, les effets du CBD sont réels concernant la réduction des douleurs chroniques, la régulation de l’humeur et l’amélioration du sommeil. Cet article insiste particulièrement sur l’action générale du cannabidiol en tant qu’antalgique. Ainsi, le CBD peut soulager les sauts d’humeurs et les douleurs.

Quels sont les symptômes de la ménopause apaisés par le CBD ?

Plusieurs études ont démontré les effets positifs du cannabidiol sur les sautes d’humeur, les douleurs au niveau de l’articulation et les troubles du sommeil. Même si ces expériences ne se focalisent pas sur la ménopause en direct, elles révèlent tout de même l’utilité du CBD pour atténuer les signes récurrents de la ménopause.

Régularise l’humeur

Le CBD joue un rôle important sur l’humeur. En effet, cette molécule possède des propriétés antidépresseur et anti-stress très efficaces. Pour confirmer ce potentiel pouvoir,  une étude publiée en 2018 dans le Journal of Affective Disorders révèle que le cannabidiol diminue le sentiment de dépression, le stress et l’anxiété chez l’homme et la femme. Les statistiques démontrent qu’un dosage faible en THC, mais élevé en CBD  est d’ailleurs très efficace chez les sujets féminins.

Apaise les douleurs

Les femmes ménopausées sont plus sensibles aux douleurs inflammatoires. Mais, le CBD apporte directement un soulagement sans avoir à adopter des médicaments opiacés. Selon l’étude publiée en 2015, dans le journal Bioorganic & Medicina Chemistry, les produits à base de cannabidiol agissent sur le système nerveux et réduisent instantanément les douleurs comme l’arthrite. Dans ce cas, l’administration topique est la méthode à privilégier. 

Améliore la qualité du sommeil

Toutes les femmes ménopausées le savent, les troubles du sommeil sont l’un des symptômes dérivés de la ménopause, mais aussi du syndrome prémenstruel. Pour mesurer les effets du CBD sur la qualité du sommeil, une étude a été menée en 2019 sur 72 patients volontaires. Après avoir suivi un traitement de CBD en un mois, les chercheurs ont constaté que le niveau d’anxiété chez eux a été réduit jusqu’à 79 %. Par contre, la qualité du sommeil a été améliorée chez 67% d’entre eux.

Régularise les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes

Ces deux phénomènes vasomoteurs perturbent la qualité du sommeil et la routine quotidienne. Elles sont généralement causées par une neurochimie altérée de l’hypothalamus. Les bouffées de chaleur sont enclenchées une fois que la température corporelle augmente de 1,5 °C. Bien qu’aucune étude n’ait encore spécifiquement testé le CBD pour traiter les bouffées de chaleur, son influence sur le système sérotoninergique est très appréciée. Ainsi, certaines femmes préfèrent utiliser uniquement du CBD pour ce symptôme.

Que disent les experts de la relation entre la ménopause et le CBD ?

Actuellement, les chercheurs commencent à comprendre le fonctionnement du système endocannabinoïde par rapport à la ménopause. Si vous recherchez une autre option aux traitements hormonaux, privilégiez le CBD. Cette molécule naturelle dérivée du cannabis réduit considérablement les effets secondaires de la ménopause.

Des experts touchent quelques mots à ce sujet. La Dre Bone explique que « le CBD peut aider à bien des niveaux, et pour réduire d’autres symptômes de la ménopause comme les troubles sexuels, les troubles urinaires ou la perte/prise de poids. ».

Ce spécialiste précise aussi que « certains symptômes sont peut-être mieux gérés avec un traitement hormonal, mais pour les femmes qui ne peuvent pas prendre d’œstrogène, par exemple s’il y a un cas de cancer du sein dans la famille, le cannabis thérapeutique a un rôle crucial à jouer. »

En outre, La Dre Bone explique également qu’il y a plusieurs mœurs concernant l’efficacité du cannabis sur la santé de la femme. Lorsqu’il faut soulager les crampes menstruelles. Comme le CBD, le THC atténue toutes les douleurs associées à l’arthrite en rapport avec la ménopause. Cette substance permet de gérer au mieux l’anxiété qui est le symptôme universel de la ménopause.

Le mélange THC/CBD est aussi le remède idéal pour diminuer les troubles du sommeil des femmes ménopausées. Par contre, le Dr Adie Rae confirme que « le cannabis n’a pas réellement d’effet sur la sécheresse vaginale. Au contraire, cette plante s’avère être très efficace pour augmenter la libido et pour atteindre facilement l’épanouissement sexuel. »

L’huile au CBD, un antalgique naturel très efficace

Au cours de la ménopause, le niveau d’œstrogène a tendance à s’abaisser chez 50 % des femmes. Ces dernières sont victimes d’inflammation au niveau des membres. Cette sensation désagréable se traduit par des raideurs et des douleurs articulaires.

Selon une étude de 2015 publiée dans Bioorganic & Medicinal Chemistry, les produits à base de cannabidiol favorisent la réduction de ces inflammations. Ils ciblent particulièrement les récepteurs CB1 et CB2. C’est pour cela que les huiles au CBD sont utilisées par les personnes présentes des maladies inflammatoires (arthrite, arthrose) ou encore des affections inflammatoires Côlon ou Intestins comme la maladie de Crohn.

Les effets antalgiques du CBD se déploient lorsqu’il est appliqué par voie transdermique d’après une étude menée en 2016 et publiée dans European Journal of Pain. Par conséquent, une application topique et régulière permettrait de réduire les gonflements et les autres signes d’inflammations.

Quels sont les modes d’administration du CBD ?

La biodisponibilité du CBD diffère en fonction du produit par lequel vous le consommez. Si vous optez pour la voie transdermique, cette substance pénètre lentement et se manifeste d’une manière moins intense. Pour les douleurs localisées, il est recommandé d’utiliser une crème ou une lotion à base de CBD. Ces produits sont plus efficaces et agréables sur le corps.

En cas de poussée aiguë des symptômes prémenstruels ou ménopausiques, misez sur le vapotage d’e-liquide ou l’ingestion d’huile par voie sublingual. Ces deux produits contiennent un pourcentage élevé de ce principe actif du chanvre et procure un soulagement immédiat des symptômes. Le cannabidiol arrivera plus vite dans le sang et aura des répercussions positives.

Quels sont les risques liés à la prise de CBD ?

Contrairement au THC, le cannabidiol ne présente aucun risque d’effets secondaires. Cependant, des effets indésirables peuvent se ressentir s’il y a un surdosage. Des nausées, diarrhées et états de somnolences  figurent parmi les séquelles fréquentes du CBD.

En ce qui concerne la posologie du CBD, elle varie selon les personnes et dépend entièrement de la gravité des symptômes. A titre de référence, la règle à respecter en matière de dosage est de 25 mg de CBD, deux fois par jour. Cependant, si vous ne ressentez aucun effet avec cette dose, vous pouvez augmenter de 25 mg supplémentaires toutes les 3 à 4 semaines jusqu’à l’obtention d’un dosage optimal.

femme fumant une cigarette d'e-liquide cbd

N’oubliez pas, le CBD peut également entraîner des interactions médicamenteuses. Environ une cinquantaine de traitements sont concernés, dont les antidépresseurs. Pour éviter ces contradictions, vérifiez bien la compatibilité de votre traitement avec l’huile au CBD. En cas de doute, prenez des précautions en évoquant le sujet avec votre médecin. Ainsi, vous serez prévenu des risques.




Pour conclure, le CBD est sans aucun doute l’un des meilleurs remèdes pour résoudre les difficultés des femmes pendant la ménopause. Cette solution simple est efficace pour certaines et donc préférée à des médicaments chimiques. Néanmoins, il n’est pas encore considéré comme un médicament officiel. Il faut demander l’avis d’un professionnel médical avant d’en consommer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page