ActualitésScience & Etudes

Quels rôles déterminants joue le CBD pour traiter des maladies de la peau ?

Au fil du temps, la liste des vertus thérapeutiques attribuées au CBD s’allonge. Des chercheurs ont récemment démontrer son efficacité contre un bon nombre de maladies de la peau. Il peut surtout aider la peau à remplir des fonctions essentielles, comme le maintien de la température corporelle, le stockage de nutriments, ou encore la sécrétion de vitamine D. Cette énième vertu associée au CBD s’annonce ainsi comme une lueur d’espoir pour des millions de personnes souffrant de psoriasis, d’eczéma, d’acné…

Le CBD à la rescousse du système endocannabinoïde

Dans le cadre du traitement d’une maladie cutanée, le CBD a pour rôle de renforcer le système endocannabinoïde. Il agit notamment sur les récepteurs endocannabinoïdes (CB1 et CB2). Ceux-ci sont présents en nombre dans les follicules pileux, ainsi qu’au niveau des glandes sébacées de la peau.

Régulation des processus immunitaires

Concrètement, le CBD aide les récepteurs à réguler des processus immunitaires, comme la régénération cellulaire. Une assistance qui révèle aussi toute son utilité, quand la peau s’auto-répare à la suite de dommages ou infection. Le cannabidiol assure le bon fonctionnement du système endocannabinoïdes, afin d’éviter l’inflammation, l’irritation, ou encore l’affaiblissement des tissus cutanés.

En cas d’infection cutanée, le CBD évite aussi tout désagrément lié au phénomène de résistance aux antibiotiques. Il annihile les processus inflammatoires responsables du développement du psoriasis, de la dermatite allergique, ou encore de l’eczéma. Enfin, et non des moindres, le cannabidiol joue aussi un rôle majeur dans l’atténuation des démangeaisons.

Bien choisir ses produits CBD

Un bon choix de produits CBD s’impose afin de mieux traiter les maladies de la peau. Les spécialistes recommandent par exemple des produits topiques contenant de l’huile de graines de chanvre. Les composants nutritionnels de cette dernière assurent, entre autres, la réhydratation de la peau.

Mieux vaut également privilégier un produit CBD offrant la proportion de 100 mg par once (environ 30 mL). L’efficacité sera surtout garantie, pour peu que le produit contient d’autres ingrédients naturels comme la fougère, l’encens ou le curcuma. Certains produits peuvent également présenter d’autres suppléments synthétiques comme la lanoline, la glycérine végétale, ou encore de l’extrait de pépin de raisin.

Le rôle du CBD dans le traitement de l’acné

traitement acné avec cbd

Le CBD permet aussi de traiter efficacement l’acné, en régulant la quantité de sébum secrété au niveau de l’épiderme. Plusieurs facteurs (gènes, environnement…) peuvent effectivement compromettre ce processus. Un niveau trop élevé de sébum augmente le risque d’obstruction des pores. La substance viendra effectivement s’ajouter à une accumulation de cellules mortes. Une mixture qui sera par la suite favorable à la prolifération de toutes sortes de bactéries. Résultat : Apparition de boutons rouges et enflammés que l’on appelle acné. Pour annihiler ce processus, le CBD atténue aussi le niveau de viscosité du sébum. Son rôle antibactérien vient couronner le tout : A défaut d’avoir une propriété antibactérienne, le cannabidiol renforce l’action des antibiotiques destinés à venir à bout des bactéries au niveau des pores.

La solution Carbonari

Sophie Carbonari est une des promoteurs du CBD, quand il s’agit de traiter l’acné. Cette facialiste, et non moins experte en massage facial précise :

« J’ai découvert qu’il était un anti-inflammatoire ultra-puissant. Je l’ai testé sur moi-même et j’ai été bluffée par les résultats sur les imperfections de mes clientes »

Dans les faits, Carbonari a mis au point une mixture imparable : Une huile de coco dosée à 24 % de CBD. Cette proportion décuple alors l’effet anti-inflammatoire du cannabidiol. La solution sera par la suite agrémentée d’un micro-courant, destiné à augmenter l’afflux de globules blancs pour guérir l’infection. D’après Sophie Carbonari, les boutons rouges acnéiques peuvent sécher dès les premières applications. Elle précise que sa solution miracle est aussi efficace pour traiter la couperose, ainsi que d’autres affections liées à l’intolérance à des températures extrêmes.

La solution miracle contre l’eczéma

L’effet anti-inflammatoire du CBD permet aussi de traiter efficacement tout type d’eczéma (séborrhéique infantile, séborrhéique de l’adulte, variqueux, discoïde…). Une infection cutanée qui se matérialise par des plaques de peau rouge. Elles peuvent être très irritantes, une fois sèches. Si elles disparaissent au bout d’un certain temps, elles semblent réapparaître à d’autres endroits du corps. Les symptômes diffèrent d’une personne à une autre. Certains patients peuvent être sujets à un inconfort léger. D’autres, moins chanceux, souffrent de fortes démangeaisons, voire d’une sensation de brûlure.

En outre, des chercheurs de l’Université du Colorado ont, pour leur part, misé sur l’effet anti-démangeaison du CBD. Ils ont utilisé des crèmes CBD à usages topiques pour soulager instantanément des patients.

CBD vs Psoriasis

traitement psoriasis avec du cbd

Des expériences ont aussi permis de démontrer l’efficacité du CBD dans le traitement du psoriasis, affection cutanée résultant du dysfonctionnement du foie. La molécule aide effectivement cet organe clé à venir à bout des composés nocifs contenus dans le sang. Son action peut aussi consister à les convertir en substances solubles dans l’eau. De cette manière, les reins n’auront pas du mal à les éliminer.

Sans le CBD, le foie peut se trouver dans l’impossibilité de remplir ses missions. L’organisme peut alors être amené à développer un mécanisme de défense particulier. Celui-ci consiste à évacuer les composés nocifs par les pores, ce qui provoque une irritation ou une inflammation aigüe communément appelée psoriasis.

Une étude menée par des chercheurs de l’Université des sciences médicales de Kermânchâh (Iran) a mis en évidence une autre action du CBD. Ils ont pu démontrer que la molécule empêche la prolifération des kératinocytes, responsables des irritations.

Pour leur part, des chercheurs coréens ont mis avant l’effet régulateur du CBD dans le traitement du psoriasis. Celui-ci permet effectivement de normaliser les actions des mastocytes, susceptibles de compromettre les actions du foie contre les composés nocifs.

Qu’en est-il de la dermatite allergique ?

Le CBD se révèle aussi d’une efficacité avérée pour traiter la dermatite allergique. Certains scientifiques l’expliquent comme étant une perte de tolérance immunologique. Dans les pays développés, cette affection cutanée touche environ 5 % des hommes et 11 % des femmes.

Dans les faits, le CBD empêche la suractivation des cellules immunitaires cutanées. Un mécanisme de défense qui est mis en œuvre suite à une exposition à des allergènes. La personne souffrant de dermatite allergique peut alors être en proie à une inflammation aigüe ou des rougeurs. Dans l’optique de régulation des activités des cellules immunitaires, le cannabidiol peut empêcher l’intervention des cellules dites « myéloïdes ». Il peut aussi être amené à inhiber la dégradation des endocannabinoïdes 2-AG et anandamide, pour mieux atténuer ces inflammations.

Cancer de la peau : Et si la solution était le CBD ?

De plus en plus de chercheurs tablent aussi sur le CBD pour traiter de certains cancers de la peau (Carcinome basocellulaire, Kératose actinique, Mélanome…). Ils lui prêtent une action déterminante dans l’éradication des cellules cancéreuses. Le cannabidiol provoquerait une sorte de stress fatal pour ces dernières, sans menacer les cellules saines. Selon les chercheurs, il irait jusqu’à soigner des lésions au niveau de l’ADN des cellules cancéreuses. Ils recommandent surtout des huiles de CBD très concentrées, ou bien de la résine de cannabis pure, pour parvenir à l’effet escompté.

En conclusion, le CBD a bien son rôle à jouer dans le traitement de certaines maladies de la peau. Rien de bien nouveau, puisque des recherches ont également démontrer l’efficacité d’autres cannabinoïdes. Le fameux THC se voient par exemple prêter des propriétés antiangiogéniques et antiinflammatoires, très efficaces pour soulager des patients en proie à l’acné, à l’eczéma, ou encore au psoriasis. De même, le cannabinol (CBN) et le cannabigerol (CBG) sont déjà largement sollicités pour soigner la dermatite allérgique et d’autres blessures dues à des piqûres d’insectes. D’autres recherches permettront à coup sûr d’attribuer d’autres actions bénéfiques du CBD sur la peau.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page