Culture & plantationLe monde du CBD
A la Une

CBDA : quelle relation avec le CBD ?

Découvrez une autre tendance dans la consommation du cannabis : le CBDA ou acide cannabidiolique. Il s’agit d’une composante de la plante que l’on peut découvrir à son état naturel. En d’autres termes, on peut dire que c’est la molécule devancière du CBD. Renseignez-vous à ce sujet en découvrant les différents usages du CBDA, des modes d’emploi, des bienfaits, mais surtout des contre-indications et les risques dans la consommation. 

CBDA, une composante du cannabis à l’état naturel

On parle très rarement du CBDA, car cette molécule ne s’inscrit pas dans la consommation courante du cannabis. Ne vous perdez pas devant la richesse nutritive de la plante du chanvre, partez à la découverte de cette composante majeure. 

CBDA, le précurseur du CBD

On aperçoit des traces de CBDA dans la plante du cannabis à son état naturel. Il s’agit d’un acide cannabidiolique que l’on découvre dans les résines. Sous les effets de la chaleur, cette composante du chanvre se transforme en CBD.

Pendant sa croissance, on découvre une forte concentration en acide cannabigérolique ou CBGA. Cette molécule est à l’origine des autres acides tels que le THCA et le CBDA. Ces derniers développeront plus tard les différents cannabinoïdes, dont le THC et le CBD. 

On peut donc en déduire que le CBDA est le précurseur du CBD. Ce sont les démarches de séchage de la plante qui déclenchent cette transformation. Autrement, le CBDA se traduit en CBD grâce à une décarboxylation. Ainsi, ce phénomène peut se produire par combustion quand vous fumez du cannabis. 

De l’acide cannabidiolique

L’étude du terme CBDA nous renvoie à l’acide cannabidiolique que l’on appelle également cannabidiol-acide. On en retrouve en abondance dans le chanvre. Ainsi, les cannabinoïdes bruts n’existent pas encore chez la plante naturelle. À la place, on peut découvrir exclusivement des acides tels que le CBDA, le CBGA ou le THCA. 

Pourquoi le cannabidiol-acide se transforme-t-il en cannabidiol ? À l’origine, l’acide cannabidiolique comprend un atome de carbone. Après le séchage ou de chauffage de la plante de cannabis, la composante perd cet atome. C’est ce phénomène que l’on appelle également décarboxylation qui déclenche la transformation du CBDA en CBD.

Les différentes composantes de la plante naturelle

C’est l’interaction entre plusieurs composantes naturelles qui fait du cannabis une plante exceptionnelle. Si l’on entend très souvent parler de cannabinoïde, il existe d’autres éléments que l’on néglige dans le chanvre. À l’instar des acides cannabidioliques, les terpènes et les flavonoïdes sont aussi des composés que l’on peut retrouver dans la plante du cannabis à son état naturel.

Les terpènes sont les éléments responsables des arômes et des saveurs de la plante. On retrouve une grande variété de terpènes dans les différentes versions du cannabis. Ce sont des molécules protectrices. Elles défendent la plante contre les insectes nuisibles, mais attirent les agents pollinisateurs. 

On note la présence des flavonoïdes dans les végétaux. Ce sont des pigments qui participent à la coloration des fleurs et de chaque partie de la plante. À l’état naturel, ces composantes assurent un rôle de défenseur contre les petites bêtes, les rayons UV et l’oxydation. Les produits à base de cannabis gardent leur composition en flavonoïdes, car ces substances tiennent des rôles bénéfiques à l’organisme.le CBDA ont les similitudes avec le CBD

L’usage du CBDA

Vous allez sûrement rencontrer le CBD en abondance dans le marché du cannabis. C’est parce que le mode d’extraction est plus courant. Pourtant, il n’est pas rare de trouver des produits à base de CBDA. Il est pour autant à noter que le CBDA est souvent assimilé au CBD dans la commercialisation. 

Notez le mode d’emploi

Vous trouverez des produits à base de CBDA sous toutes les formes. Dans le marché du cannabis, notez l’appellation courante de CBD cru. Ainsi, vous pouvez consommer du cannabidiol-acide en huile, huile essentielle, capsule, e-liquide pour la vape, cristaux et gommes à mâcher. 

Faites attention, l’huile de CBDA ne devrait jamais être chauffée. Apparemment, les démarches d’extraction ne doivent pas impliquer la chaleur sinon on obtiendra majoritairement du CBD. Afin de garder les caractères de l’acide cannabidiolique, il convient de le garder à froid. 

Si vous souhaitez consommer du cannabidiol-acide, vous pouvez utiliser les préparations concentrées, c’est-à-dire des produits en forme d’huile. Il existe également les compléments en forme de capsule pour une autre préférence. Associez votre produit avec votre régime alimentaire quotidien : salade, boisson, repas… 

Quelles sont les vertus du CBDA ?

C’est la plante de cannabis elle-même qui possède de nombreuses propriétés bienfaisantes. À l’état naturel ou en infusion dans un produit, le chanvre garde les mêmes vertus. Par rapport à cela, le cannabidiol-acide présente les mêmes effets que le cannabinoïde CBD. 

Utiliser le CBDA contre l’inflammation

À l’instar du CBD, le CBDA présente des efficacités contre les inflammations. L’étude de cet acide cannabidiolique avait permis de démontrer une similarité structurelle avec les médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Les chercheurs ont pu conclure que le CBDA peut avoir les mêmes effets que les substances analgésiques. 

On utilise généralement les produits infusés au CBDA pour le traitement temporaire des douleurs chroniques ainsi que les inflammations dues à l’arthrose et l’acné. Ainsi, le cannabidiol-acide est généralement recouru pour soulager les maux courants comme les migraines. 

Le CBDA est un antistress

Le partage d’expérience des usagers suggère une utilisation du CBDA contre le stress et l’anxiété. Les produits à base d’acide cannabidiolique agissent de la même manière que les médicaments calmants. Ainsi, le cannabidiol-acide peut atteindre le récepteur de sérotonine dans l’organisme. Cela permet à un individu de se débarrasser de la peur, surmonter le stress et éviter l’anxiété. 

Le CBDA contre le stress

Le CBDA présente des propriétés relaxantes. C’est surtout grâce à cela qu’il peut agir contre le stress et l’anxiété. On recommande surtout la consommation des produits infusés au CBDA avant de dormir afin d’avoir un sommeil réparateur et une importante récupération.

Pour éviter la nausée 

Une étude réalisée auprès de quelques rongeurs avait permis de démontrer les efficacités du CBDA contre la nausée et le vomissement. Sur ce, on le recommande pour traiter les effets secondaires des produits et médicaments pharmaceutiques. 

Le CBDA interagit avec les récepteurs de sérotonine. Par rapport à cela, il peut participer à la régulation de la bonne humeur. Ainsi, la consommation des produits à base de cannabidiol-acide permet d’éviter les troubles gastriques et les maux d’estomac.

Potentialité contre le cancer

Bien que l’on n’est pas en mesure de confirmer les propriétés antitumorales du CBDA contre le cancer, cette substance présente une potentialité contre le cancer. Avec les maigres études, on ne peut pas avoir la certitude sur l’efficacité du CBDA dans ce domaine. Toutefois, il peut y avoir de l’espoir, car les effets du cannabidiol-acide peuvent limiter le développement et la manifestation des cellules cancéreuses.

CBDA et potentialité contre le cancer

Le CBDA est plus prometteur par rapport au CBD

Le cannabidiol-acide et le cannabidiol sont étroitement liés entre eux. Ainsi, le CBDA est la forme acide du CBD. Dans l’usage, on a pu démontrer que l’acide cannabidiolique serait plus puissant que la version cannabinoïde. 

En observant les utilisateurs, on peut dire que le CBDA est bien prometteur devant son homologue le CBD. Pour la même dose administrée, on remarque que l’acide est beaucoup plus efficace que le cannabinoïde dans le soulagement des douleurs, le traitement des inflammations, l’apaisement et la relaxation. 

Pour traiter les troubles gastriques et les problèmes digestifs, on recommande surtout l’usage des produits à base de CBDA. En effet, le cannabidiol et l’acide cannabidiolique présentent presque les mêmes propriétés, mais il est préférable de se pencher vers l’acide. 

Les contre-indications

Le CBDA et le CBD sont des substances similaires. Par rapport à cela, il convient de noter les mêmes contre-indications et ainsi que les mêmes vigilances par rapport aux dispositions légales. 

Est-ce que le CBDA est légal ?

Comme le CBD, l’acide cannabidiolique est légal en France et dans plusieurs pays de l’Union européenne. Ainsi, la loi ne mentionne pas des dispositions particulières à l’égard du CBD, mais on se réfère généralement au cannabidiol. 

À l’instar du CBD, le CBDA n’est pas une substance psychotrope. Cela l’exclut de l’ordre des stupéfiants et des drogues. Par rapport à cela, on note qu’il s’agit d’une molécule totalement légale et que l’on peut consommer, commercialiser et exploiter en suivant les dispositions de la loi en vigueur. 

Quels sont les effets indésirables ?

Pour identifier les effets secondaires du CBDA, il convient de faire un renvoi sur les méfaits du cannabidiol. Ainsi, ces deux composantes du cannabis présentent de nombreuses similitudes.

Le CBDA ne présente pas assez de risque dans l’utilisation. Les effets indésirables sont pas assez dangereux et plus ou moins temporaires. 

Les effets secondaires de l’acide cannabidiolique sont : 

  • La somnolence
  • La perte de l’appétit
  • Une fatigue inexplicable
  • Une sensation de nausée ou une envie de vomir
  • Des problèmes d’indigestion

Pour conclure, le cannabidiolique-acide que l’on connaît particulièrement par l’acronyme CBDA est une composante de la plante du cannabis à son état naturel. C’est après le phénomène de décarboxylation que cet élément acide se transforme en cannabinoïde. Cette substance présente les mêmes propriétés que le CBD. Ainsi, la molécule est encadrée par la même législation que le cannabidiol. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page