ActualitésSanté

CBX Medical : Le potentiel infini du cannabis médical

CBX Medical, une start-up wallonne, s’est engagée dans la recherche sur le cannabis médical. Fondée en 2020, elle propose des produits à base d’extraits de cette plante comme alternatives naturelles et complémentaires à la médecine traditionnelle. La société connaît une croissance rapide et s’étend à travers l’Europe tout en explorant d’autres molécules prometteuses.

Articles similaires

Les débuts difficiles

Les fondateurs, Flora Mer, Lionel Quataert, et Jonathan Blondiau, ont rencontré des défis majeurs au début de leur aventure.

« Quand nous sommes arrivés sur le marché, je me suis pris des portes de la part de pharmaciens qui me traitaient de dealer, » confie Lionel Quataert.

Cette réaction était courante en 2020, quand CBX Medical était l’une des premières entreprises en Belgique à se lancer dans le cannabis médical. Malgré ces obstacles, Lionel a persisté, convaincu de la nécessité de leur expertise. Sa persévérance a porté ses fruits :

« Le même pharmacien qui m’avait “dégagé” m’a rappelé deux mois plus tard pour en savoir plus sur notre gamme de produits après avoir reçu une prescription d’un médecin. On a eu un nouvel échange, et on en a rigolé. »

Un positionnement sérieux et innovant

CBX Medical s’est distinguée des nombreux « CBD shops » qui ont récemment émergé en Belgique grâce à son sérieux et à son approche scientifique. Cette reconnaissance de qualité lui a valu la plus importante subvention jamais accordée pour la recherche sur le cannabis thérapeutique en Belgique, soit près de 600 000 euros du SPW pour une période de quatre ans.

Ces fonds sont utilisés pour des recherches sur la biodisponibilité des cannabinoïdes en partenariat avec la faculté de pharmacie de l’ULB. Ces molécules, non psychoactives, sont réputées pour leurs effets anti-inflammatoires, antiémétiques, analgésiques et antibactériens. Elles favorisent également la relaxation, traitent les troubles du sommeil, apaisent les maladies auto-immunes, et atténuent les douleurs des patients sous chimiothérapie.

cannabis

Des possibilités infinies

Lionel Quataert explique que plus la biodisponibilité est élevée, plus le produit est efficace sans modification du dosage. L’objectif ultime de CBX Medical est de développer un médicament 100 % belge qui pourrait être remboursé par la mutuelle. Les produits de CBX Medical sont présentés comme des alternatives naturelles pour soulager la douleur chronique, offrant une solution face à des molécules plus fortes et avec des effets secondaires plus prononcés, comme les opiacés ou les anti-inflammatoires.

« Notre volonté est de sortir un médicament avec une formulation qui permet la meilleure assimilation possible des molécules de cannabinoïdes par l’organisme, » souligne Lionel Quataert.

Actuellement, CBX Medical travaille sur la formulation, la définition des voies d’administration, et l’indication qu’ils traiteront en premier. Développer et approuver un tel médicament prendra au minimum une dizaine d’années.

Un avenir prometteur

En Belgique, seuls deux médicaments à base de cannabis – le Sativex et l’Epidyolex – sont actuellement autorisés sous prescription médicale. CBX Medical espère ajouter une option supplémentaire à cette liste, offrant ainsi aux patients plus de choix dans leur traitement. Avec une approche sérieuse et scientifique, CBX Medical est bien positionnée pour devenir une référence en matière de cannabis médical en Belgique et au-delà. Leur travail promet de faire avancer significativement le domaine et d’offrir des solutions nouvelles et efficaces pour de nombreux patients.

Le potentiel caché du cannabis

Les propriétés thérapeutiques du cannabis restent largement méconnues.

« La plante a un énorme potentiel pour traiter de nombreux maux et n’a pas encore révélé toutes ses vertus », explique Frédéric Louis, médecin de la douleur à la Clinique CHC Heusy, lors de l’annonce du financement de la Région wallonne.

Lionel Quataert abonde dans ce sens :

« Le potentiel des cannabinoïdes est infini ».

Réhabiliter l’image du cannabis médical

Le Dr Frédéric Louis précise que cette stigmatisation est due à l’association du cannabis thérapeutique avec le cannabis récréatif riche en THC, connu pour ses effets psychoactifs et ses risques de dépendance. Cependant, le cannabis thérapeutique, utilisé à des fins médicales, possède des molécules aux effets bénéfiques, notamment dans le traitement des maladies neurodégénératives.

Une stratégie holistique en action

CBX Medical propose une gamme variée de produits, allant des gels pour assouplir les muscles aux crèmes pour soulager les irritations cutanées dues au psoriasis, en passant par des huiles de CBD relaxantes et des compléments alimentaires contre la fatigue. Bien que ces produits ne soient pas adaptés à toutes les pathologies, Lionel Quataert insiste sur leur sécurité :

« Évidemment, nos produits ne soulageront pas la douleur intense d’une jambe cassée. Cependant, ils ont l’avantage de ne présenter aucune contre-indication par rapport aux molécules couramment prescrites pour des conditions chroniques, offrant ainsi une meilleure innocuité. »

Sensibilisation et expansion

Le financement octroyé par le gouvernement wallon a permis à CBX Medical d’augmenter sa notoriété. La start-up a touché plus de 1 000 pharmaciens et 1 200 médecins et organise désormais des journées d’information pour sensibiliser les patients, renforçant ainsi son approche holistique. Ce soutien financier a également permis l’embauche de personnel supplémentaire pour la recherche et de deux délégués médicaux, portant le nombre total d’employés internes et externes à une dizaine.

cannabis

Une croissance impressionnante

CBX Medical, spécialisée dans les cannabinoïdes, connaît une expansion remarquable. En tant que leader belge du secteur pharmaceutique des cannabinoïdes, l’entreprise affiche un chiffre d’affaires de près de 500 000 euros pour 2023.

« Nous sommes très satisfaits d’avoir atteint ce seuil symbolique », déclare Lionel Quataert.

Après s’être implantée au Luxembourg, en Autriche, et en Espagne, CBX Medical prévoit d’entrer sur deux nouveaux marchés européens d’ici fin 2024.

« L’enregistrement des produits sur de nouveaux marchés génère toujours un petit temps d’adaptation. On dépend des méandres administratifs de chaque pays », explique le CEO.

Exploration de nouvelles molécules

La start-up a récemment élargi ses recherches au-delà du CBD (cannabidiol) et du CBG (cannabigerol) pour inclure de nouvelles molécules prometteuses. Lionel Quataert mentionne le PEA (palmitoyléthanolamide), une molécule endogène impliquée dans la régulation de la douleur et de la mémoire, et le myrcène, un terpène avec des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, présent dans le cannabis, le houblon et le thym.

Expansion des cultures de chanvre

CBX Medical possède un hectare de champs de chanvre à Lasne pour ses tests, et prévoit d’ajouter trois hectares supplémentaires en région liégeoise en partenariat avec un acteur stratégique. Bien que ces cultures ne couvrent qu’environ 6 % des besoins en matière première de l’entreprise, elles sont essentielles pour montrer l’exemple et motiver le secteur. La majorité des cannabinoïdes proviennent de Pologne et de Lituanie, où la qualité et les rendements sont optimaux grâce aux investissements publics.

« On a trouvé un acquéreur pour les tiges des plantes. Elles seront utilisées pour produire de l’isolant. Au niveau de la filière, on arrive donc à identifier des coproduits et obtenir une plante zéro déchet », explique Lionel Quataert.

Défis législatifs

Le marché du cannabis en Belgique représente potentiellement 120 millions d’euros, selon Prohibition Partners, mais seulement 5 % de ce marché est exploité par les pharmacies. La législation belge sur le cannabis reste floue et restrictive. En 2019, une loi a été adoptée pour créer un Bureau du cannabis, rattaché à l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), chargé de contrôler la culture du cannabis à des fins médicales ou scientifiques.

« En France et aux Pays-Bas, il est autorisé d’ingérer l’huile de CBD alors qu’en Belgique, c’est interdit, ce qui est assez hypocrite », déplore Lionel Quataert.

Les fondateurs de CBX Medical espèrent que cet organisme verra bientôt le jour pour élargir leurs recherches et poursuivre leur développement.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page