Actualités
A la Une

Comprendre l’effet d’ensemble attribué au cannabis

Cela fait des années que la notion d’effet d’ensemble du cannabis est apparue, plus précisément vers l’année 1998. Elle a été créée alors que les scientifiques étudiaient le système endocannabinoïde, même aujourd’hui on connaît de la difficulté à l’appréhender. Nous vous encourageons donc à lire cet article pour mieux interpréter l’effet d’ensemble du cannabis afin d’améliorer son usage.

Interpréter facilement la notion d’effet d’ensemble

C’est un principe selon lequel des agents entraînent des effets lors de l’usage du cannabis. Généralement, les principes actifs d’un ensemble de molécules enclenchent un ressenti spécifique quand on consomme une partie de cette plante. En fait, ce ressenti est surtout engendré par les terpénoïdes ainsi que les phytocannabinoïdes. Pour l’expliquer clairement, l’effet d’ensemble est une sorte d’action en synergie des constituants du cannabis. Par ailleurs, la synergie intervient également à l’intérieur de notre corps, notamment dans notre système endocannabinoïde. En effet, ce ne sont pas seulement les plantes qui produisent des cannabinoïdes, notre organisme peut également le faire.

En fait, que renferme le cannabis ?

La plante de chanvre renferme de nombreux composants, on y compte près de 600 molécules chimiques.

On appelle cannabinoïdes, les molécules les plus abondantes dans le cannabis. Le cannabidiol, le tétrahydrocannabinol ou le cannabinol sont autant de phytocannabinoïdes trouvés dans les trichomes du cannabis. Mais ces dernières stockent également des terpènes ou des terpénoïdes, souvent interprétés comme les huiles essentielles du cannabis. Une fois la plante asséchée, les terpènes deviennent des terpénoïdes. Situés au niveau de la tige, des sommités et des feuilles, les flavonoïdes sont des composants qui colorent la plante. Ces différents composants agissent ensemble pour provoquer l’effet que l’on ressent lorsqu’on prend du cannabis. Ce n’est pas l’effet d’une seule molécule, mais plutôt de la majorité des principes actifs.

Effet-d-ensemble-du-cannabis

Qu’en est-il du fonctionnement de l’effet d’ensemble pour le cannabis ?

Pour la plante de chanvre, l’effet d’ensemble agit de différentes manières :

  • Liaison : les différentes molécules du cannabis se lient à nos récepteurs endocannabinoides (CB1 et CB2, respectivement dans nos systèmes nerveux et immunitaire).
  • Influence : une molécule influence l’action d’une autre substance organique. Le pinène (monoterpène), par exemple, protège contre les infections respiratoires tandis que le limonène redonne de la vitalité.
  • Interaction : les différentes molécules du cannabis peuvent interagir entre elles et provoquer des effets contraires. Par exemple, le phytocannabinoïde cannabidiol ayant une action relaxante peut atténuer l’effet psychotrope du THC.

Nuances de l’effet d’ensemble du cannabis 

Il y a tout de même des nuances à considérer lorsque les molécules agissent en synergie :

  • Phytocannabinoïdes entre elles : l’ensemble des cannabinoïdes favorise l’amélioration de l’état d’une personne, notamment en atténuant certains maux. Beaucoup de produits CBD contiennent du THC, ce qui n’est pas sans intérêt puisque leur action est plus efficace ainsi. Il faut préciser que cette action synergique est plus performante que l’effet d’un phycannabinoïde isolé.
  • Terpènes et phytocannabinoïdes : La présence des terpènes renforce également l’effet des phytocannabinoïdes. Par conséquent, l’effet des molécules du cannabis (terpènes, phytocannabinoïdes, etc.) peut être complémentaire, d’où le terme spectre complet. Ainsi, prendre de l’huile CBD à spectre complet revient à utiliser un produit intégrant tous les composants du cannabis. Vous l’aurez compris, même le tétrahydrocannabinol n’est pas retiré de la formule pour plus d’efficacité.
  • Toutes les molécules du cannabis entre elles : tous les composants d’une plante de cannabis donnée (phytocannabinoïdes, flavonoïdes, terpènes et autres) provoquent un effet spécifique. Néanmoins, cet effet d’ensemble est distinct d’une plante à l’autre.

L’importance de tenir compte de l’effet d’ensemble dans la pratique

Vous avez besoin de comprendre l’effet d’ensemble dans la pratique, en vue d’utiliser un produit CBD. Lorsque vous avez un problème quelconque, vous devez choisir intelligemment le produit adapté selon son profil (terpénique, cannabinoïde ou autre). Pour soulager les douleurs chroniques par exemple, il faut envisager d’utiliser de l’huile de cannabidiol à spectre complet.

En outre, on peut estimer les effets des terpènes dominants selon le chimiotype ou chémotype du cannabis. Vous l’aurez compris, identifier les composants terpéniques actifs majoritairement aide à aussi à reconnaître l’effet d’un produit. Une variété à dominance pinène (pin) stimulera le mental, tandis qu’une autre renfermant majoritairement du linalol calmera les nerfs. En outre, la présence du pinène dans un produit peut atténuer la nocivité du THC (par effet d’entourage). Par conséquent, une variété exempte de ce composant terpénique, mais concentrée en THC affectera la concentration et la mémoire d’une personne.

Pour conclure, la complexité de la plante de chanvre réside dans sa composition chimique. Elle renferme plusieurs molécules aux principes actifs différents qui peuvent agir de manière synergique pour produire un effet d’ensemble. Les phytocannabinoïdes, flavonoïdes et terpènes peuvent également interagir entre eux, parfois avec plus d’efficacité pour soulager les maux que s’ils sont isolés. Il faut donc considérer l’effet d’ensemble des molécules avant de choisir vos produits afin de tirer le meilleur du cannabis.

Mais le phytocannabinoïde CBD est aussi un précieux allié bien-être, découvrez-en les détails dans un autre article.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page