ActualitésCulture & plantation

Connaissez-vous le chanvre?

Le chanvre, une plante certes peu connue, mais pourtant nous offre tout ce qu’il y a de meilleur. Il est temps de lever le voile sur cette plante beaucoup trop diabolisée. La connaissez-vous ? Que peut-elle vous apporter ? Les réponses.

Le chanvre en quelques mots

Le chanvre, une plante riche en cannabinoïdes en tout genre et cultivée tout au long de l’année. Depuis la nuit des temps, ses utilisations se sont multipliées et ce, jusqu’à aujourd’hui. C’est aussi du chanvre qu’on extrait le CBD, la molécule bien-être, anti-douleur qui a le vent en poupe.

Le chanvre, c’est une super plante. Mais qu’est-ce que c’est ? C’est une plante qui permet à l’homme de se vêtir, de manger, de se soigner et de se loger. Et en plus, il peut être planté sur tous types de sol qu’il fasse 7 ou 35°C.

Mais surtout, le chanvre est LA plante écologique par excellence. Sa culture ne demande pas beaucoup d’eau et quasiment pas d’insecticides. On parle donc d’ agriculture biologique. Mais plus important encore, au cours de sa photosynthèse, le chanvre permet de fixer environ une quinzaine de tonnes de CO2.

plante de chanvre

L’utilisation du chanvre hier à aujourd’hui

XVème siècle

Vers la fin du XVème siècle, le chanvre était utilisé pour ses fibres. Pour leur grande résistante, elles étaient utilisées dans la production de textiles, de cordages et de voiles pour bateaux. D’ailleurs, pendant son long voyage en 1492, Christophe Colomb avait à son bord plus de 70 tonnes de cette plante pour confectionner de nouvelles cordes et des voiles en cas de besoins.

XVIIIème siècle

Au XIXème siècle, le chanvre était la matière principale dans la fabrication de papier. Résistant, le papier de chanvre peut résister au temps. La preuve, des manuscrits sur ce type de papier ont été retrouvés intacts après 1500 ans. Etonnant, non ? Bibles, journaux, livres et billets de banque, près de 90% du papier utilisé dans le monde était à base de cette plante. Les masterpieces de Victor Hugo ont d’ailleurs été écrites sur du papier de chanvre. Et, tenez-vous bien, la Déclaration d’Indépendance des USA a aussi été écrite du chanvre.

XIXème siècle

Il a fallu attendre un siècle plus tard pour que les vertus médicinales du chanvre soient vraiment reconnues en Europe. L’homéopathie a fait son apparition et les praticiens se jettent sur le chanvre, considéré comme un antidépresseur, un antispasmodique, un analgésique et un sédatif des plus efficaces. Le chanvre intègre le recueil national des médicaments aux Etats-Unis en 1854.

Vers la fin du siècle suivant, le chanvre est utilisé dans le traitement de la jaunisse au New London Dispensary.

Le chanvre, plante interdite

En 1937, c’est la douche froide pour les adeptes du cannabis : c’est la « marijuana tax act » aux Etats-Unis. Cette loi est étendue à l’Europe. Et ce n’est pas bon pour les différents acteurs de la filière chanvrière, surtout en France, le premier producteur de chanvre en France. Surtout que les textiles synthétiques et le coton venus des Etats-Unis ont fait leur grande entrée. La production de chanvre en France en prend un bon coup, obligée d’importer toute sa production. Seulement 3400 ha de terres sont cultivées de chanvre sur les 176.000 hectares d’autrefois.

Commence alors la diabolisation de la plante dans les médias etc. De nombreux pays parlent de loi anti-drogue. Peu à peu, les techniques de culture et d’exploitation du chanvre disparaissent alors petit à petit. Le chanvre est alors associé à la drogue.

Pourtant, en 1941, Ford sort sa Hemp Body, une voiture faite entièrement de matériaux végétaux, un véritable visionnaire. Non seulement la carrosserie était faite en plastique de soja et de chanvre, mais cette voiture roulait également à l’éthanol.

Le retour en force

La fin des années 90 est l’âge d’or du cannabis. Non pas pour ses qualités de psychotropes, mais pour ses composants. De nombreuses études ont été menées pour prouver les nombreuses vertus des cannabinoïdes présents en grand nombre dans la plante. La production reprend donc vie.

Mais ce n’est pas comme autrefois. Place à partir de là à une culture réglementée. Le taux de THC dans les plantes ne doit plus désormais dépasser les 0,2%. Aujourd’hui, de nombreuses associations telles que l’AFPC et l’UPCBD luttent sans relâche pour faire reconnaître le chanvre à sa juste valeur.

L’utilisation du chanvre aujourd’hui

De la fibre… et toujours de la fibre

Les fibres de chanvre sont connues pour leur très grande résistance. Mais comment l’exploiter ? Pour extraire la fibre, on laisse les tiges de chanvre dans les champs pendant deux ou trois semaines. Pendant ce temps, elles sont régulièrement retournées : c’est le rouissage. La pluie et la lumière vont faire leur travail pour défaire les pectines qui rassemblent les fibres entre elles. Une fois séparée, la filasse est pressée en boule et passe par l’extraction et la filature.

Aujourd’hui, la fibre de chanvre est utilisée pour fabriquer de la ficelle, des cordes, du papier etc.

De l’huile

huile de chanvre

L’avantage avec le chanvre, c’est que c’est une plante généreuse dont toutes les parties peuvent être exploitées. Si les tiges sont utilisées pour en faire de la fibre, les graines, elles, sont pressées pour obtenir de l’huile. On y retrouve tous les cannabinoïdes connus jusqu’à ce jour. Ses bienfaits, on ne les connaît que trop bien : relaxation, bien-être, réduction de la douleur et bien d’autres encore.

Le chanvre, ce super aliment

Nous sommes désormais dans une ère où on ne veut plus de médicaments. On ne jure plus que par les alternatives naturelles, et le chanvre en fait partie. La richesse nutritive de cette plante n’a été que trop ignorée. Intolérant au lactose ou au gluten ? Pas de souci, le chanvre n’en contient pas. Diabétique ? Pas de sucre dans cette plante. Alors quel que soit l’état de santé, le chanvre est à consommer en toute sérénité.

Pour vous donner une idée, les graines de chanvre contiennent de l’hydrate de carbone (32%), des protéines (22%), ainsi que des vitamines A, B1, B2, B3, B6, D, E (14%). Le chanvre est également riche en antioxydants tels que la cystéine qui participe à la production des enzymes.

Saviez-aussi que les graines contiennent des lipides (32%). On y retrouve les acides gras essentiels comme les omégas 3 et les omégas 6. Attention, un trop grand apport de ces acides gras peut perturber le fonctionnement général de l’organisme. Heureusement, ils sont très bien équilibrés dans le chanvre, la composition idéale d’après l’International Society for the Studies of Fatty Acids and Lipids.

En superfood, le chanvre ne pouvait pas être dépourvu de fibres. C’est ce qui améliore le transit intestinal et donne une sensation de satiété. Envie de perdre du poids ? C’est un allié minceur à coup sûr. Mais pas que. Les fibres réduisent les risques d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de cancer, de diabète et bien d’autres encore. En régulateur du système immunitaire, la fibre réduit les risques d’infections.

Le CBD

Si aujourd’hui on connaît le chanvre, c’est pour son CBD. Pourtant, son origine le laisse préjudiciable auprès des plus sceptiques. Beaucoup associent encore le CBD au cannabis. Pourtant, le simple fait que le cannabis truffé de THC soit illégal alors que le cannabidiol est autorisé devrait nous mettre la puce à l’oreille.

En huile, en gélules, en perles, en crèmes etc, le CBD est l’allié bien-être des adeptes de l’homéopathie. Cette molécule promet relaxation, réduction des douleurs aigues comme chroniques, nausées, gain d’appétit, et bien d’autres encore.

Bref, le chanvre est une plante qui a tant à donner à l’humanité : nourriture, vêtements, guérison et logement. Malgré des années d’oubli, elle revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec ses nombreux bienfaits et surtout grâce au succès du CBD. Même si cette molécule reste encore quelque peu incomprise en France, c’est tout ce qu’il y a de plus sain pour nous.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page