ActualitésLe monde du CBDLégislation

Un test de dépistage du THC positif en consommant du CBD ?

Le Conseil d’État a donné son feu vert définitif à la vente de fleurs et de feuilles de CBD en France, le jeudi 29 décembre. La décision réitère « l’arrêté du 30 décembre 2021 interdisant la vente de fleurs et de feuilles de cannabis contenant moins de 0,3 % de THC. » Mais si vous consommez du cannabidiol, risquez-vous de perdre votre permis de conduire ?

La consommation de CBD amène-t-il à un test de dépistage positif au THC ?

Malgré la grande popularité du cannabidiol (CBD), il existe une certaine confusion au sujet du composé végétal, y compris s’il apparaît lors d’un test de dépistage de drogue. Le CBD et le delta-9 tétrahydrocannabinol (THC) sont tous deux des cannabinoïdes, ou constituants actifs, de la plante de cannabis sativa. Alors que les propriétés psychoactives enivrantes du THC conduisent à un « high », le CBD ne produit pas les mêmes effets. Étant donné que les deux cannabinoïdes proviennent de la même plante, il est juste de se demander si le THC et le CBD apparaîtraient tous les deux lors d’un test de dépistage de drogue.

En fait, de nombreux conducteurs ont vu leurs permis suspendus après avoir été testés positifs au THC, même s’ils n’en ont jamais consommé. En revanche, ils ont consommé le fameux CBD, le cannabidiol.  Il est légal de consommer cette substance en France. De nombreuses boutiques spécialisées ont ouvert ici et là depuis un certain temps déjà.  Alors, une question continue de se poser depuis ce récent changement. « Puis-je perdre mon permis après avoir consommé du CBD ? Puis-je être testé positif au THC lors d’un test de dépistage ? » Comment faire en cas de test positif ? Et, comment échapper au test dans ce cas ?

Un testeur de drogue avec un gant bleu, et un outil de test de THC / Test de dépisage de drogue - CBD Info

Comment fonctionnent les tests de dépistage de drogue ?

Les tests de dépistage du cannabis visent à détecter le THC, pas le CBD. En fait, on peut diviser en 2 les tests de dépistage pouvant détecter la présence de cannabis dans le corps.

Le test immunologique

L’immunodosage est l’un des tests les plus courants. Dans ce test, on analyse un échantillon d’urine ou d’un autre fluide corporel tel que le sang. De cette façon, on détecte les produits chimiques qui ressemblent aux métabolites actifs ou aux produits de dégradation du THC.

Les dosages immunologiques sont peu coûteux et accessibles. Ils fournissent des résultats rapides. Cependant, comme des faux positifs et des faux négatifs peuvent survenir, ils sont considérés comme des tests de dépistage présomptifs. De nombreuses organisations utilisent ce type de test de dépistage de drogue comme une étape secondaire.

La spectrométrie de masse

Ces tests sont souvent utilisés pour les tests de dépistage médico-légaux ou en milieu de travail. En fait, ils sont considérés comme la norme de référence pour les tests de dépistage de drogues. Ceci est le moyen le plus précis de détecter la présence d’une drogue dans l’urine ou le sang d’une  personne.

La spectrométrie de masse est une méthode de test avancée qui détecte les composés en fonction de leurs structures chimiques uniques. Généralement, elle est associée à d’autres méthodes de test avancées. La spectrométrie de masse est, cependant, plus coûteuse et prend plus de temps que les dosages immunologiques. De plus, elle nécessite un personnel hautement qualifié et les résultats peuvent ne pas être disponibles qu’après des jour ou des semaines.

Voilà pourquoi, la plupart des contrôleurs utilisent le test immunologique, pour obtenir un résultat rapide.

3 résultats de test de dépistage de THC - CBD Info

Quel niveau de THC conduit à un résultat positif lors d’un test de dépistage ?

Il n’y a pas de niveau standard de THC évalué dans tous les tests de dépistage de drogue. Différents fabricants de tests de laboratoire peuvent avoir des seuils différents pour un résultat de test THC positif.

Généralement, le seuil de THC lors d’un premier test immunologique est de 50 nanogrammes par millilitre d’urine ou de sang. Cette quantité représente la concentration de métabolites du THC dans l’urine ou dans le sang. Toutefois, il ne reflète pas la quantité réelle de THC utilisée par la personne testée.

L’utilisation du CBD peut-elle conduire à un résultat positif lors d’un test de dépistage de THC ?

Oui, si le produit CBD consommé contient des niveaux de THC plus élevés que celui affiché sur l’étiquette. D’ailleurs, c’est une divergence qui n’est pas aussi rare qu’on pourrait le penser. Les produits à base de CBD sont en grande partie non réglementés et peuvent contenir des contaminants indésirables, notamment du THC.

Si vous utilisez régulièrement des produits CBD, il est important de garder à l’esprit qu’ils peuvent contenir des ingrédients potentiellement problématiques. Cependant, le CBD peut ne pas vous faire planer ou donner un résultat positif au test de dépistage de THC. Mais les produits contenant des quantités de THC plus élevées que ne le prétendent les fabricants pourraient.

Le type de CBD est-il important ?

Le CBD est dérivé soit du chanvre, une souche spécifique de la plante de cannabis sativa, soit du cannabis contenant du THC. Le CBD dérivé du chanvre ne devrait pas contenir plus de 0,3 % de THC, selon l’arrêté du 20 décembre 2021.  Mais des tests de produits révèlent qu’il peut parfois dépasser cette limite légale.

Par exemple, JAMA Psychiatry a évalué des échantillons d’urine de 15 participants utilisant du CBD à spectre complet dérivé du chanvre. Les chercheurs ont trouvé des niveaux détectables de THC chez 7 participants à l’étude 4 semaines après l’arrêt de l’utilisation. Les chercheurs ont conclu que l’utilisation spécifique de produits dérivés du chanvre ne signifie pas toujours que vous êtes au clair en ce qui concerne les tests de dépistage de drogue.

Cela dit, les produits CBD à large spectre et les isolats de CBD contiennent moins de niveaux détectables de THC. En fait, les méthodes d’extraction spécifiquement utilisées pour éliminer le THC des formulations sont différentes à celle du CBD à spectre complet. Pareil pour les autres terpènes et cannabinoïdes dans le cas de l’isolat de CBD.

Intérieur d'une voiture sur une autoroute - CBD Info

Comment s’assurer qu’un produit CBD ne contient pas de THC ?

Malheureusement, il n’est pas facile pour le consommateur d’être sûr de la quantité de THC contenu dans un produit CBD particulier.

Vous devez toujours rechercher un certificat d’authenticité (COA). Celui-ci détaille les composés trouvés dans un produit CBD. Généralement, vous pouvez le trouver sur le site Web de l’entreprise. Vous pouvez aussi en demander un à l’entreprise. S’ils ne fournissent pas de COA, cela doit être considéré comme un signal d’alarme. Cela peut signifier que l’entreprise ne teste pas ses produits, ou qu’elle le fait et ne veut pas révéler les résultats de ces tests aux consommateurs.

Que faire si vous échouez à un test de dépistage de drogue ?

Discutez avec votre employeur

Si le test s’est déroulé dans votre lieu de travail, vous devez discuter avec votre patron. Vous devez vous armé de la documentation de votre médecin en cas de traitement sous conseil. Cela indique que vous prenez du CBD pour aider à traiter une certaine maladie comme l’anxiété ou l’insomnie. Vous pouvez même apporter le flacon du CBD pour que votre employeur la voit. Si cela ne fonctionne pas, essayez le service des ressources humaines de votre entreprise.

Demandez un nouveau test

Envisagez de demander un nouveau test. Bien qu’il existe des garanties en place pour éviter les erreurs, elles se produisent. Comme susmentionné, les contrôleurs utilisent le test immunologique. C’est un type de test peu coûteux et accessible, qui peut fournit un résultat non fiable.

De plus, certains fabricants d’outils de test pourraient fixer le seuil de THC très bas pour attraper autant de personnes que possible. Cela signifie que des personnes semblent avoir consommé du THC alors qu’elles ne l’ont pas fait.

Arrêtez ou sautez l’utilisation des produits CBD

C’est le seul moyen de s’assurer que votre CBD ne déclenche pas un résultat de test positif pour le THC. Cela comprend l’arrêt de l’utilisation de lotions, d’huiles et de cosmétiques au CBD. Il est recommandé d’arrêter deux à trois semaines avant le test de dépistage. Ainsi, votre système aura suffisamment de temps pour éliminer tous les métabolites du THC.

La Sécurité Routière déconseille de consommer du CBD avant de conduire. En effet, Le Parisien le précise : en utilisant l’alcool, une substance légale en France, comme exemple. Une consommation excessive d’alcool avant de conduire peut être dangereuse (auquel cas ce serait illégal). Alors, arrêtez ou sautez l’utilisation de produits CBD lorsque vous êtes confronté à un test de dépistage de drogue à venir.

Intérieur d'une voiture avant un test de dépistage - CBD Info

Dernières lignes

En termes simples, oui, le CBD peut entraîner des résultats positifs aux tests de dépistage de drogue. Vous risquez alors de perdre votre permis de conduire si vous êtes testé positif au THC pendant une conduite. Il existe des mesures que vous pouvez prendre pour déterminer si le produit que vous essayez d’acheter contient la plus faible quantité de THC possible. En cas de résultat positif, vous pouvez soit discuter à votre employeur, ou demander de refaire le test.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page