ActualitésScience & Etudes
A la Une

Délires, paranoïa et CBD

La marijuana a longtemps été considérée comme une plante dangereuse. Notamment à cause de ses effets psychoactifs et de la dépendance qu’elle peut créer. Cependant, les découvertes récentes ont démontré ses effets médicaux et thérapeutiques. La substance principale à l’origine de ses effets est le CBD. Seulement, son utilisation légale dans l’Union européenne date encore d’il y a quelques années. Il est donc primordial de se renseigner convenablement avant d’en prendre. En général, la molécule de CBD se trouve en grande quantité dans la plante de chanvre. Elle est réputée pour aider à la détente ou au soulagement de différentes douleurs, qu’elles soient passagères ou chroniques. Cette fois-ci, l’intérêt sera porté sur les effets que le cannabis au CBD peut avoir sur la paranoïa.

Qu’est-ce que la paranoïa ?

Avant de citer les influences du cannabis sur la paranoïa, il est indispensable de déterminer ce qu’est la paranoïa. La paranoïa peut se définir comme un sentiment ou un état de méfiance disproportionné concernant une menace qui peut être fondée ou non.

Manifestation de la paranoïa

Elle se caractérise par un manque de confiance et une suspicion constante envers les autres. La science n’a pas défini de cause précise pouvant l’induire, cependant, plusieurs théories sont alors, à explorer. La paranoïa peut être une manifestation de l’anxiété, du peu d’estime de soi ou du stress. Ceux qui en sont atteints ont tendance à tirer des conclusions hâtives et ne changent pas facilement d’avis sur un sujet dont ils pensent avoir la certitude. Certaines personnes sont plus susceptibles d’être victimes de paranoïa que d’autres. De ce fait, certains facteurs sont à considérer afin d’en comprendre un peu plus sur cet état.

Paranoïa, CBD à la rescousse

Les plus touchés par la paranoïa

  • Les causes directes

L’expérience qu’un individu a reçue au cours de sa vie détermine grandement s’il est enclin à ressentir des effets paranoïaques. Ceux ayant été victimes de harcèlement pendant leur enfance ont tendance à être de nature paranoïaque. Ils peuvent penser que le monde est dangereux et ils se méfient de leur entourage. La paranoïa peut également être une manifestation de certaines maladies liées à la santé mentale à l’exemple de la dépression ou de l’anxiété.

Les maladies physiques comme la maladie d’Alzheimer ou celle de Parkinson participent pareillement à cet été de méfiance excessive. Le manque de sommeil, quant à lui, peut entraîner un sentiment d’insécurité et de peur. D’ailleurs il existe une corrélation entre la paranoïa et la paralysie du sommeil. 

  • Les causes indirectes

À part tout cela, l’environnement extérieur possède une influence sur l’état d’esprit d’une personne. Notamment de vivre dans un milieu urbain où règne l’insécurité et la violence peut causer un état d’anxiété constant. Cette psychose chronique peut être déclenchée par la prise de différentes drogues. En effet, les différentes drogues comme l’alcool, la cocaïne, les amphétamines et même les molécules de THC contenues dans le chanvre peuvent altérer la vision du monde. Ainsi, causer des états de délires et d’hystéries.

Toutefois, plusieurs scientifiques se demandent encore si la prise de drogue a tendance à stimuler les effets paranoïaques ou si ce sont ces effets qui poussent les gens à la prise de drogue. Il est important de préciser que la génétique est également un facteur à considérer. Le rôle de la génétique dans la procuration d’effets paranoïaques doit encore faire l’objet d’études plus poussées. Cependant, il est déjà indéniable qu’elle influe sur les risques de paranoïa d’un individu. 

Le THC : la science derrière la paranoïa qu’elle induit

L’utilisation du chanvre à raison médicale est autorisée dans les pays de l’Union européenne. Précisément, les huiles ou extraits de ce cannabis disponible dans le commerce ne doivent pas contenir plus de 0,3 % de THC. Effectivement, la consommation d’une plus grande dose de ce cannabinoïde est susceptible de provoquer des délires paranoïaques. Cela est dû à l’activation des récepteurs endocannabinoïdes présents dans le cerveau et plus spécifiquement dans l’amygdale. Manifestement, l’amygdale est une partie du cerveau intervenant dans la mémoire, les émotions ainsi que l’apprentissage. Il tient un rôle important dans la régulation des peurs liées à l’anxiété, à la dépression ou au stress. 

En consommant du THC, une personne a tendance à accorder plus d’importance que nécessaire à des évènements aléatoires. En quantité conséquente, la molécule entraîne donc une excitation de l’hippocampe et pousse les consommateurs dans des délires paranoïaques. Il est donc logique de penser que l’accès à cette information permet aux consommateurs d’être prévenus et ainsi de limiter les effets anxiogènes du cannabis au THC. Pourtant, une étude démontre que ceux qui sont conscients des effets indésirables pouvant être causés par le THC sont plus susceptibles de les ressentir. Etant donné l’association qui se fait dans leur cerveau lors de la consommation. Néanmoins, un remède réside dans l’autre molécule dominante contenue dans le chanvre, il s’agit bien évidemment du CBD.

Le CBD : un remède à la paranoïa

Lors d’une expérience effectuée sur plusieurs individus, 10 mg de THC leur ont été administrés. Cela a eu pour effet la stimulation de l’amygdale et a contribué à procurer de la paranoïa aux personnes testées. Après cela, des produits à base de CBD leur ont été donnés, cela s’est suivi par une baisse de la stimulation de l’amygdale. Les vertus médicales et thérapeutiques ne sont plus à prouver. Or, cette baisse de stimulation au niveau du cerveau démontre bien les effets positifs que le cannabis au CBD peut avoir sur une personne sujette à des folies paranoïaques.

La consommation de cannabidiol est fortement conseillée par plusieurs utilisateurs ainsi que par des scientifiques. Certes, son impact va varier d’une personne à une autre. Il va dépendre de plusieurs facteurs à l’exemple de l’intensité de l’anxiété, de sa nature mais également du produit à base de CBD qui est utilisé. Le cannabidiol fonctionne en limitant la puissance des effets anxiogènes de la molécule psychoactive du chanvre. Tout en perfectionnant enfin, ses effets antidouleurs

Guide de consommation de CBD

La consommation de CBD n’étant légale que depuis assez peu de temps, il est logique de s’informer convenablement avant d’en consommer. En effet, le poids de la personne concernée, la gravité de son état et le produit à base de CBD qu’il va consommer sont tout autant de facteurs à considérer. Il est également crucial de savoir si le produit est à base de cannabidiol full-spectrum, à spectre large ou isolé. Les études démontrent les effets bénéfiques que la combinaison d’une grande dose de CBD et d’une dose moindre de THC a sur la paranoïa. Cependant, les études concernant le cannabidiol isolé n’ont pas été très concluantes. Il en résulte qu’il n’existe aucune preuve de l’efficacité du cannabis au CBD isolé sur les troubles paranoïaques. Certaines variétés de chanvre sont recommandées pour traiter la paranoïa :

  • L’OG Kush qui est considéré comme l’une des meilleures variétés de chanvre
  • La Remedy qui est réputée pour ses propriétés médicinales et sédatives ainsi que son arôme floral
  • La CBD Skunk Haze dont les effets anti-paranoïaques sont accompagnés d’un goût d’agrume et de menthe

Ces variétés sont facilement trouvables en ligne ou encore dans les points de vente à Amsterdam. Il est essentiel de noter que certaines de ces variétés sont des variations chanvre de fleurs de cannabis particulièrement riche en THC. A l’exemple de l’OG Kush, il est donc capital de ne pas se tromper lors de l’achat. Cependant, la meilleure initiative reste encore de solliciter l’aide d’un professionnel médical avant tout achat ou consommation. 

Quelques directives pour disposer des meilleurs effets

En vue de tirer pleinement profit des vertus du cannabidiol, il faut adoucir les sensations risquées de la paranoïa. D’abord, la consommation doit commencer avec des petites doses et augmenter progressivement jusqu’à obtenir les effets désirés. Ensuite, le THC contenu dans les huiles de CBD à spectre complet peut induire une paranoïa légère dans des cas rares. Néanmoins, ces effets ne persisteront pas. Dans ce cas, il serait judicieux d’en être conscient et d’adopter une attitude positive face à cela, le mieux est de ne pas augmenter les doses directement. Plutôt, il faudrait attendre que les effets indésirables se dissipent d’eux-mêmes. Enfin, il faut se fournir uniquement dans les revendeurs agréés et complètement transparents sur leurs politiques et sur la contenance de chaque produit.

La paranoïa peut résulter de plusieurs facteurs dont la consommation de Tétrahydrocannabidiol et d’autres drogues. Aussi, les maladies physiques ou mentales, les expériences traumatisantes et même les facteurs génétiques. Si elle n’est pas traitée convenablement, la paranoïa peut avoir de sérieux effets nocifs sur le quotidien d’un individu. Parmi les remèdes naturels, le cannabis au CBD fait partie des plus efficaces. D’ailleurs, il convient de favoriser l’utilisation du CBD au THC. En définitive, l’efficacité du CBD à spectre complet dans le traitement des troubles paranoïaques est déjà prouvée. L’essentiel reste de s’informer convenablement et de consulter un professionnel avant l’achat de produits. Sans oublier de consulter un médecin avant leurs consommations. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page