Sport & Performance

Voilà pourquoi des sportifs assument être accros au CBD

En tout début de l’année 2018, l’AMA (Agence mondiale antidopage) a adopté une décision en faveur du CBD. Elle a effectivement rayé cette substance issue du cannabis, de la liste des produits dopants. Une décision qui fait certainement référence aux vertus thérapeutiques du CBD. Depuis, un nombre accru d’athlètes et sportifs de haut niveau ne jurent plus que par ce dernier pour gérer les petits pépins indissociables aux entrainements intenses. Certains d’entre eux assument d’ailleurs publiquement utiliser le CBD, bien au-delà du seul cadre professionnel. D’autres ne cachent pas non plus ses effets sur leurs performances.

Le CBD, un anti-douleur par excellence

Parmi les innombrables bienfaits du CBD dans le cadre d’une pratique sportive, on note son effet anti-inflammatoire. Cette substance est une des solutions à privilégier pour guérir des blessures issues d’une pratique sportive, en un temps record. Ses adeptes parlent souvent d’un effet antispasmodique, réduisant presque instantanément les contractures et la sensation de douleur. Le CBD soulage aussi les crampes, parfois inéluctables au terme d’une séance d’entrainement intense. En somme, il est le meilleur allié des athlètes de haut niveau, en limitant notamment l’effet de la douleur sur leur système immunitaire.

Mike Cammalleri est aussi un adepte fervent du CBD. Cet ancien joueur du Canadien de Montréal a avoué avoir pris régulièrement cette substance, durant sa dernière saison dans la LNH. Celle-ci l’aurait soulagé d’une douleur au haut du dos.

Grâce au CBD, finies les douleurs chroniques

Aux États-Unis, de nombreuses fédérations sportives recommandent le CBD aux athlètes sujets aux douleurs chroniques. Elles y voient, et à bien des égards, une alternative aux antalgiques, pour se soulager après des efforts intenses. De même pour les opioïdes, lesquels ne manquent pas d’happer les sportifs dans un mécanisme de de dépendance. Mieux, le CBD favorise la régénération cellulaire, et donc du vieillissement des cellules. Il est d’une grande aide à l’organisme, dans l’élimination des radicaux libres.

Andrew Talansky
Mt. Baldy – California – USA – wielrennen – cycling – radsport – cyclisme – Andrew TALANSKY (USA / Cannondale Drapac Professsional Cycling Team) – Rafal MAJKA (Polen / Team Bora – Hansgrohe) pictured during the Amgen Tour of California 2017 – stage 5 from Ontario to Mt. Baldy (125,5KM) – photo Brian Hodes/Cor Vos © 2017 ***USA OUT***

Lors d’une interview accordée au magazine GQ, Andrew Talansky a ouvertement assumé être un usager de CBD. Cet ancien cycliste professionnel ayant pris part à quatre Tour de France, n’a pas tari d’éloges à l’endroit du cannabidiol. Aujourd’hui 31 ans et professionnel du triathlon, il affirme que cette substance l’a aidé à gérer des douleurs chroniques.

Mieux dormir grâce au CBD

Le CBD est aussi la solution pour avoir une meilleure qualité de sommeil, un besoin essentiel pour les sportifs de haut niveau. On lui prête effectivement des vertus apaisantes. Cette substance révèle notamment toute son utilité après une séance d’entrainement en soirée. Mieux, contrairement aux somnifères, elle ne donne nullement lieu à l’accoutumance.

Nicolas Boulay est un de ceux ayant tiré profit des vertus apaisantes du CBD. Cet ancien joueur de football professionnel raconte avoir eu du mal à s’endormir, après ses entraînements. Il aurait mis des heures pour trouver le sommeil, ce qui ne manque pas de l’énerver au plus haut point. Un désagrément qu’il a vite oublié, depuis qu’il a pris du CBD : « En 20 minutes maintenant, je suis capable de me calmer, me reposer et dormir ».

Le CBD pour gérer le stress

Le CBD est sans nul doute le meilleur allié des grands sportifs, lors de la préparation d’une compétition de haut niveau. Une phase qui est notamment indissociable au stress et à l’anxiété. La prise du « cannabis du bien-être » peut alors aider les sportifs à être en pleine possession de leurs moyens, et donc en mesure de relever des défis. En effet, cette substance se voit prêter des propriétés psychoactives. Son effet positif sur l’esprit est avéré.

Par ailleurs, le CBD et la pratique du sport ont un point commun : Tous deux aident l’organisme à produire une quantité suffisante d’endorphine. Cette hormone vient alors balayer d’un revers de la main l’angoisse et l’anxiété. Rien de tel pour se sentir bien dans sa peau, notamment pour des sportifs qui préparent des compétitions majeures. De même, des études ont permis d’établir l’adéquation entre le CBD et l’adénosine. Une hormone qui améliore le système cardiovasculaire, en favorisant une bonne circulation sanguine.

En conclusion, le CBD est bel et bien d’une grande aide dans la pratique du sport. Son utilisation est d’ailleurs largement démocratisée Outre-Atlantique. De surcroît, la Fédération de triathlon des États-Unis, un organe olympique a, depuis peu, à sa tête un producteur de CBD. La France reste encore un mauvais élève en la matière, ce qui lui a d’ailleurs valu une petite remontrance de la part de la justice européenne. Néanmoins, les boutiques CBD commencent à fleurir dans les grandes villes de l’Hexagone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page