Culture & plantationLifestyle
A la Une

Est-ce que le chanvre textile existe encore ?

D’hier à aujourd’hui, le chanvre passe d’un matériau de textile à une alternative écologique. Il s’agit d’une matière du futur, malgré qu’il soit encore timide sur le marché. Le chanvre textile existe-t-il encore ? 

Articles similaires

Une matière inscrite dans l’histoire

Les premières utilisations du chanvre textile datent du Vème millénaire avant notre ère. En Asie et en Europe, on utilisait le chanvre pour le cordage et l’habillement. C’était de la fibre robuste, que l’on utilisait couramment. 

Jusqu’en 1850, on notait encore l’utilisation du chanvre dans le domaine de la mode et du textile. On confectionnait des habits de chanvre à l’ère de la Révolution Industrielle en Europe. Apparemment, le premier jean de la marque Levis Strauss a été fabriqué à partir de fibres de chanvre. 

L’on a commencé à domestiquer la plante du chanvre depuis le Néolithique. On peut même dire que cela fait partie de ses premiers exploits en apprivoisement. Toutefois, les vagues de prohibition au cours du XXe siècle ont inscrit la plante sur las liste des oubliés. On n’en parle presque plus, sinon.

Chanvre textile, de retour pour révolutionner

Avec l’interdiction de l’usage récréatif du cannabis, le chanvre devient de moins en moins recouru dans le monde de l’habillement. Avant 1900, on utilisait ce matériau pour confectionner des vêtements (plus de 75 % des vêtements conçus). 

C’est durant la seconde moitié du XXe siècle que l’on a remarqué la disparition d’une grande surface de culture de chanvre en Europe. C’est au cours des années 2000 que l’on aperçoit peu à peu des plantations de cannabis. On commençait également à légaliser et à encadrer la filière en Europe et dans d’autres pays. 

L’entreprise canadienne Nomads Hemp Wear avait heurté les idées puritaines en lançant son premier commerce dans le chanvre textile. Plus tard, de grandes entreprises de la mode l’ont introduit dans la confection de produits de luxe. 

Avec le retour en force de la consommation du cannabis par le cannabidiol, le chanvre textile commence également à se démocratiser. Les grandes marques de mode comme la New-Yorkaise Barney’s et la Britannique Astley se sont penchés sur la fabrication d’articles en chanvre. 

Utilisation du chanvre textile dans la fabrication de tissu

Pourquoi choisir le chanvre textile ?

Découvrez les intérêts particuliers de l’usage du chanvre textile. Par rapport aux autres matériaux, comme le lin et le coton, le chanvre présente un grand nombre d’avantages. 

Une matière écologique

Est-ce qu’on peut se permettre de parler d’un vêtement écologique ? Le chanvre textile est issu d’une culture inscrite dans un cadre durable et écoresponsable. La plante enrichit la terre, on n’a pas besoin de faire une rotation ou même de jachère.

La plantation de chanvre se montre aussi particulièrement rentable. Son besoin en eau est largement inférieur à celui du coton et du lin. Par ailleurs, la cannabiculture ne nécessite pas de produits nocifs comme les pesticides, les insecticides et les fongicides.

Le chanvre est une matière résistante

On obtient du chanvre textile à partir de la manipulation de la tige de la plante. Cette fibre végétale naturelle fait partie des matériaux les plus résistants. Autrefois, on l’utilisait pour le cordage des bateaux à voile. 

Grâce à cette résistance considérable, le tissu de chanvre peut garder sa forme très longtemps. Les coups de l’usure et de lessive ne peuvent pas le déformer. Le chanvre textile ne s’étire pas et ne se rétrécit pas.

C’est une matière très douce. Après chaque lavage, le tissu devient de plus en plus tendre. Le matériau offre le confort, et absorbe l’humidité et régule la température.

Pour conclure, après des années d’oubli, le chanvre textile revient dans le marché. La réinvention des vêtements à tissu de chanvre redore la réputation du matériau, faisant de lui un produit de luxe, naturel et écologique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page