Le monde du CBDLifestyle
A la Une

Fabriquer son e-liquide pour vapoter du cbd

Adepte du vapotage au CBD, saviez-vous qu’il est possible de fabriquer votre propre e-liquide? À travers cet article, découvrez la recette et les ingrédients essentiels pour du e-liquide fait maison. On vous dévoile également les avantages de cette fabrication en DIY, ainsi que les trucs et astuces efficaces pour réussir vos liquides dans les règles de l’art.

Articles similaires

E-liquide au CBD fait-maison, c’est possible

Chez les vapoteurs aguerris, préparer du e-liquide en DIY n’a plus de secret. Cette pratique est même largement répandue et fait ses preuves dans l’univers de la vape. En effet, elle représente des avantages en termes d’économie et permet une personnalisation infinie au niveau de la saveur et du dosage. Sachez qu’il est aussi possible de réaliser son e-liquide au CBD soi-même. Le processus est presque le même que pour les e-liquides traditionnels. Il part du principe que le liquide doit être constitué d’une base neutre et d’arômes. La différence réside dans l’ajout de CBD à la place de la nicotine. 

Les ingrédients 

La base est utilisée pour diluer l’arôme incorporé à l’e-liquide. Elle permet donc de doser la concentration du liquide selon vos préférences.  En principe, elle est composée de deux ingrédients essentiels, qui sont la glycérine végétale, diminuée sous l’abréviation GV, ainsi que le propylène glycole ou PG. Chacun de ces éléments joue un rôle bien distinct et possède sa propriété. D’une part, le PG conduit les arômes qui seront additionnés plus tard à la préparation. Il est également responsable du hit lorsqu’il est mélangé au CBD. Pour les néophytes, il s’agit de cette sensation de picotement en gorge que l’on ressent pendant l’inhalation. 

D’autre part, la GV apporte une note de douceur aux arômes au moment du  vapotage. Ainsi, la base doit idéalement contenir un arôme pour masquer un arrière-goût. Toutefois, certains vapoteurs choisissent de ne pas en mettre dans leur liquide, ce qui le rend donc optionnel. Si vous préférez aromatiser votre e-liquide, choisissez un produit conçu spécialement pour une consommation par inhalation. Afin de vous en procurer, faites vos achats en boutique spécialisée

Ratio propylène glycol et glycérine végétale 

A mesure que vous ajouterez de PG dans la base, vous obtiendrez un mélange bien fluide. L’effet contraire se produit si elle contient trop de GV, car le liquide sera plus épais. Pour trouver le bon équilibre, la composition idéale doit contenir 50% de PG. Dans les tuto en ligne, vous trouverez certains ratios de PG/GV que vous pouvez utiliser à titre de référence. Voici quelques exemples courants : 60/40, 70/30, 80/20…

Pour vapoter du CBD, il est conseillé d’utiliser des e-cig de puissance moyenne, c’est-à-dire en dessous de 30 watts. Priorisez des clearomiseurs économiques adaptés aux liquides plus fluides. Cela dit, les bases trop épaisses sont à éviter pour tirer meilleur parti du vapotage. Cette hypothèse est valable pour ceux qui préfèrent les cristaux de CBD, car plus la base sera forte, moins elle aura le pouvoir de diluer ces derniers.

Quelle forme de CBD choisir?

En parlant de cristaux de CBD, ils se présentent sous une forme qui rappelle un peu le sucre glace, et c’est ce qui les rend facile à diluer. Ces produits sont vendus dans des boîtes de 500 ou 1000 mg, et représentent le cannabidiol à l’état pur. Précisons toutefois que l’usage de cette forme de CBD est réservé aux vapoteurs experts. Pour additionner du CBD à votre e-liquide sans chichi, tournez-vous vers un booster de CBD vendu en petit flacon. Le mode d’emploi est simple. Diluez-le dans une base neutre. Vous pouvez aussi l’ajouter dans du e-liquide déjà prêt. Ne le vapotez jamais sans le diluer car le cannabidiol qu’il contient est aussi à un niveau très élevé. 

Le choix des arômes et des additifs

fabriquer son e-liquide

Choisissez vos arômes en fonction de vos goûts et de vos envies. Il y a pléthore de variétés: fruité, mentholé, gourmande, classique, etc. Pour essayer une recette spéciale, essayez les saveurs mono-arômes à mélanger à vos préparations. Certains sont plus concentrés, et peuvent être une alternative. Généralement obtenus à partir d’e-liquides connus, ils vous permettront de retrouver vos goûts préférés.

Les saveurs végétales proches du chanvre sont communes dans le commerce. Elles sont concoctées à partir d’hydrocarbures de plantes, extraits pour leur spécificité aromatique. Si vous avez un penchant pour ce type de saveur, les arômes concentrés en terpènes sont faits pour vous. Il est vrai qu’on en rencontre rarement, mais les vapoteurs suscitent un tel engouement pour ce produit qu’il ne mettra pas longtemps à inonder le marché. Cependant, en faisant quelques recherches, vous pourrez tomber sur des sites vendant des terpènes à l’état pur dans des fioles. Leurs origines sont variées et permettent d’obtenir des saveurs peu communes, mais leur usage nécessite une grande maîtrise du sujet. Quant aux additifs, ils sont optionnels. Utilisez-les comme exhausteur de goût.  

Le dosage

Une fois les ingrédients réunis, munissez-vous de gants et de lunettes de protection contre les éventuelles projections. Travaillez sur un plan dégagé. Des seringues et des pipettes graduées seront aussi utiles pour le dosage, ainsi que des contenants pour vos mélanges.

Le booster de CBD

La dose de cannabidiol et d’arômes à mettre dans la base exige une grande minutie. Pour le booster de CBD, référez-vous au taux à incorporer au liquide en prenant compte de l’effet recherché, de votre matériel de vape, et comment préférez-vous vapoter. Il existe plusieurs catégories de dosage:

  • Très légers: inférieur à 50 mg, en mode vapotage sur la longueur avec des effets subtiles ; 
  • Légers: de l’ordre de 100 mg, idéal pour un vapotage ponctuel avec des effets présents ;
  • Intermédiaire : approximativement 300 mg, convient aussi à une utilisation ponctuelle mais avec des effets sont plus prononcés ;   
  • Élevé : environ 500 mg, pour un usage occasionnel. Ici, les effets commence à se renforcer ;
  • Supérieur à 600 mg, à diluer absolument pour éviter tout risque de surdosage.

Il faut savoir qu’un booster de CBD est toujours proposé dans un contenant de 10 ml. De ce fait, vous aurez besoin d’une quantité plus ou moins nombreuse selon le dosage que vous envisagez. Il ne faut pas oublier de prendre en compte que ce booster sera encore dilué pour arriver au e-liquide final. Ainsi, il ne faut pas se louper lors du dosage afin de garantir la meilleure expérience possible.

Les arômes 

Les arômes apportent un goût bien plus intéressant et agréable au e-liquide. De nombreux consommateurs préfèrent vapoter du CBD ayant du parfum puisque cela masque généralement le goût terreux du produit. Toutefois, il faut faire très attention lors du dosage. On doit veiller à garder un certain équilibre puisqu’un arôme trop puissant deviendra désagréable et presque étouffant. De même, si l’arôme est quasi-inexistant, on n’aura pas ce plaisir tant recherché lors du vapotage.

La quantité idéale de l’arôme dans un e-liquide est de 10 % à 20 % du volume final. De cette manière, le parfum se mélangera parfaitement avec les autres ingrédients et on aura une expérience agréable. Quant aux additifs, sachez que leurs concentrations sont bien plus élevées. Dans ce cas, il suffit d’ajouter 2 % du volume final pour avoir un bon mélange.

Le mélange des ingrédients

Après avoir préparé votre base et bien doser chaque ingrédient, l’ultime étape consiste à les mélanger. Voici comment procéder :   

  • Prenez un grand flacon. Incorporez le volume de booster de CBD avant de verser la base ;
  • Secouez vigoureusement pour obtenir un mélange homogène ;
  • Ajoutez enfin les arômes, et secouez à nouveau le flacon.

Laissez reposer jusqu’à maturation des arômes. Dans le langage des vapoteurs, cette période est appelée steep. Sa durée dépend du type d’arôme et de la viscosité du liquide. En règle générale, les arômes fruités et aux terpènes nécessitent un temps de repos d’une semaine, environ une dizaine de jours pour les classiques, et une vingtaine pour les gourmands.

La conservation 

flacon de e-liquide

 

Maintenant que vous avez terminé votre e-liquide comme un pro, conservez-le à une température avoisinant 16°C et à l’abri de la lumière. Comme il ne contient pas de nicotine, il peut se dégrader rapidement. Un flacon mal fermé ou ouvert à chaque remplissage de votre e-cigarette augmente davantage le risque d’oxydation. Afin de contourner ce scénario, répartissez-le dans des petits flacons. Attention également aux enfants et aux animaux domestiques. Rangez-les ensuite dans un placard suspendu par exemple. Certains choisissent même de les mettre au réfrigérateur. Conservé dans des conditions optimales, vous profiterez de votre e-liquide aussi longtemps sans qu’il ne perde en qualité. Sa date limite de consommation pourrait même atteindre plus d’une année.

Les avantages de préparer son propre e-liquide

Fabriquer personnellement votre liquide pour vapoter du CBD vous permettra de réaliser des économies conséquentes, car les e-liquides prêts à vaper coûtent relativement chers, particulièrement lorsqu’ils contiennent de la nicotine. Cela est dû en partie à la méthode d’extraction du cannabidiol qui est à la fois complexe et onéreuse. Le processus doit être réalisé dans le respect des normes et nécessite un matériel de pointe. Grâce au DIY, vous avez la chance de fabriquer votre e-liquide sur mesure, de choisir vos arômes et d’expérimenter de nouvelles saveurs à travers des recettes uniques et originales. Jouissez de la liberté d’ajuster votre dosage à votre guise ou d’y ajouter plus de glycérine végétale si le hit en gorge est désagréable. Enfin, bénéficiez d’un approvisionnement sur le long terme, et pourrez remplir votre cigarette électronique toutes fois où l’occasion se présente. 

Le choix de l’e-cigarette 

Il est intéressant d’avoir son propre e-liquide. Cependant, il faut une e-cigarette pour pouvoir en profiter. Le choix de la vape est une étape importante pour vivre de meilleures expériences. En général, il est conseillé d’opter pour une vape à faible puissance. De cette manière, le liquide chauffera petit à petit et le résultat sera optimal.

Pour conclure, fabriquer son e-liquide pour vapoter du CBD n’est pas si compliqué. Une base, des arômes, du PG/GV, du booster au CBD ajoutés au substrat, et votre liquide est prêt. Suivez scrupuleusement les indications pour trouver le dosage parfait, et conservez-le dans les meilleures conditions possibles pour pouvoir en profiter aussi longtemps que vous le désirez. Votre e-liquide n’aura rien à envier aux liquides vendus en commerce, et vous permettra pourtant de faire de belles économies.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page