Le monde du CBDLifestyleScience & Etudes

HHC vs THC : Comprendre les différences

Le HHC ou hexahydrocannabinol est un nouveau venu dans le monde du cannabis, apportant une alternative intéressante au bien connu THC. Bien que tous deux soient des cannabinoïdes avec des effets psychoactifs, le HHC est souvent vanté pour offrir un « high » plus léger et pour être facilement accessible là où il n’est pas illégal.

Une nouvelle star du cannabinoïde

Le HHC a récemment gagné en popularité dans le domaine du cannabis. Contrairement au THC, le HHC bénéficie de l’avantage de pouvoir être acheté légalement dans de nombreux endroits, bien que certains pays européens aient choisi son interdiction. Les amateurs de cannabis le choisissent souvent pour une expérience psychoactive plus douce, idéale pour ceux qui souhaitent éviter les effets intenses du THC.

Dans ce billet, nous explorons les différences majeures entre le THC et le HHC, depuis leur processus de fabrication jusqu’à leur impact sur le corps humain. En comprenant ces distinctions, les consommateurs peuvent faire des choix éclairés en fonction de leurs préférences et de leurs besoins.

Ce que dit la loi 

Depuis le 13 juin 2023, la France a pris une décision cruciale en inscrivant l’hexahydrocannabinol (HHC) et deux de ses dérivés, le HHC-acétate (HHCO) et l’hexahydroxycannabiphorol (HHCP), sur la liste des produits stupéfiants. Cette mesure a pour but d’interdire leur production, leur vente et leur utilisation sur le territoire français.

Cette décision est le fruit des travaux entrepris à la demande des centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance (CEIP-A), qui ont mis en évidence le potentiel d’abus et de dépendance similaire entre l’hexahydrocannabinol et le cannabis, ainsi que la similarité de leur structure chimique avec le delta-9 tétrahydrocannabinol (delta-9 THC), une substance classée comme stupéfiant.

Bien que cette décision ait été prise par la France, il est important de noter que les réglementations et les perceptions autour du HHC varient d’un pays à l’autre. Certains pays le considèrent comme légal et l’utilisent comme alternative au THC, tandis que d’autres l’interdisent en raison de préoccupations liées à la santé publique et à la sécurité. Il est donc crucial de se tenir informé des lois locales et des dernières recherches sur les cannabinoïdes pour une utilisation responsable.

La structure moléculaire : Le cœur de la différence

La principale différence entre le THC et le HHC se trouve dans leur structure moléculaire.

Le THC, ou tétrahydrocannabinol (Delta-9-THC), est le cannabinoïde le plus étudié de la plante de cannabis. Célèbre pour son effet psychoactif puissant, il est le principal responsable de la sensation d’euphorie associée à la marijuana.

Le HHC, en revanche, est un dérivé synthétique du cannabis. Il est obtenu par une modification chimique du THC. En théorie, le HHC produit un effet psychoactif plus doux que celui du THC, ce qui en fait une alternative intéressante pour ceux qui recherchent une expérience plus modérée.

hhc

HHC et THC : Différences d’effets

Le HHC et le THC exercent leurs effets sur notre organisme via le système endocannabinoïde. Ce système de communication intercellulaire joue un rôle crucial dans la régulation de nombreuses fonctions vitales telles que le sommeil, l’appétit, la gestion de la douleur et la réponse immunitaire. Plus spécifiquement, ces deux cannabinoïdes se lient fortement aux récepteurs cannabinoïdes CB1, qui sont principalement situés dans le cerveau et sont responsables des effets psychoactifs. C’est cette interaction qui explique pourquoi le HHC et le THC influencent le cerveau de manière notable.

Différences dans l’interaction avec le cerveau

Bien que le THC et le HHC se connectent aux mêmes récepteurs CB1, la différence dans leur structure moléculaire entraîne des variations dans leurs effets. Le THC est connu pour provoquer des effets psychoactifs intenses, comme une forte euphorie et une altération perceptible de la réalité. Le HHC, quant à lui, bien qu’il soit également psychoactif, tend à offrir une expérience plus douce et plus prolongée. Cette différence pourrait être attribuée à la stabilité moléculaire supérieure du HHC et à sa métabolisation unique dans l’organisme.

Delta 9 (THC) et HHC : Quel est le plus puissant ?

Lorsqu’il s’agit de puissance, le THC (Delta 9-THC) est généralement considéré comme plus fort que le HHC. Cette supériorité en termes de puissance est due à la forte affinité du THC pour les récepteurs CB1 du cerveau, ce qui amplifie ses effets psychoactifs. Le HHC, avec une affinité modérée pour ces récepteurs, induit des effets moins intenses.

Cependant, cette supériorité théorique n’est pas absolue. Les produits à base de HHC peuvent varier considérablement en termes de puissance et de composition. Lors du processus d’hydrogénation de l’huile de cannabis pour obtenir le HHC, deux types de molécules de HHC sont créés, dont l’une est plus psychoactive que l’autre. En l’absence de régulation stricte, les produits disponibles sur le marché peuvent contenir des proportions variables de ces molécules, affectant ainsi la puissance réelle du HHC.

De plus, certains produits HHC disponibles en Europe ont été trouvés avec des mélanges de HHC et de THC, ce qui complique davantage la comparaison directe de leur puissance.

HHC ou THC : Quels effets sont les plus durables ?

Des témoignages anecdotiques suggèrent que les effets du HHC pourraient durer plus longtemps que ceux du THC. Cependant, cette durabilité peut varier considérablement entre les individus et nécessite davantage de recherches pour être confirmée. En général, la durée des effets des cannabinoïdes dépend de nombreux facteurs, tels que les caractéristiques personnelles, le dosage et la méthode de consommation.

THC

Comment obtient-on le THC et le HHC ?

La biosynthèse naturelle du THC

Le THC est un produit naturel du cannabis. Il est synthétisé dans les trichomes, ces petites glandes résineuses situées sur les bourgeons de la plante. Les variétés riches en THC produisent ce composé par un processus de biosynthèse, le stockant principalement dans les fleurs de cannabis. Les extraits de cannabis riches en THC peuvent être trouvés sous différentes formes, souvent avec une apparence similaire à celle de l’huile de CBD.

La production du HHC : Un procédé synthétique

Le HHC n’est pas directement synthétisé dans la plante de cannabis. Il se forme par la dégradation naturelle du THC au cours de la maturation des bourgeons, bien que ce soit en quantités infimes. Ainsi, pour obtenir du HHC en quantités exploitables, on a recours à des méthodes synthétiques ou semi-synthétiques.

Le processus d’hydrogénation est couramment utilisé pour produire du HHC à partir de THC ou de CBD. Ce procédé consiste à chauffer l’huile de cannabis à une certaine température et sous une pression spécifique pour ajouter des atomes d’hydrogène à la molécule de THC ou de CBD, aboutissant ainsi à une huile riche en HHC. La conversion du CBD en HHC est plus complexe, nécessitant plusieurs étapes pour transformer d’abord le CBD en THC ou en un autre dérivé, avant de le convertir en HHC.

Avantages du THC et du HHC : Quel est le meilleur pour votre santé ?

Le potentiel thérapeutique du THC

Le THC est largement étudié pour ses nombreux avantages thérapeutiques. Il est reconnu pour ses propriétés analgésiques, ce qui en fait un choix populaire pour la gestion de la douleur. De plus, il est efficace pour réduire les nausées et stimuler l’appétit, particulièrement utile pour les patients sous chimiothérapie. Cependant, le THC n’est pas exempt d’effets secondaires. Chez certains utilisateurs, en particulier les plus jeunes, il peut induire de l’anxiété et de la paranoïa.

Le HHC : Un terrain encore inexploré

Le HHC est encore relativement nouveau dans le domaine des recherches cannabinoïdes. On sait qu’il peut se lier aux mêmes récepteurs cannabinoïdes que le THC, suggérant des effets psychoactifs similaires, mais moins intenses. Cependant, ses avantages thérapeutiques potentiels restent largement inconnus. Les études sur le HHC en sont à leurs balbutiements, et il faudra encore du temps pour déterminer ses applications cliniques et ses bénéfices potentiels.

Risques et effets secondaires du THC et du HHC

Sécurité des produits à base de THC et de HHC

Le marché regorge de produits cannabinoïdes synthétiques, notamment le HHC, dont l’origine, la qualité et la composition peuvent être douteuses. Il existe également des variétés de marijuana avec une très forte teneur en THC, ce qui peut entraîner une expérience psychoactive intense et parfois désagréable.

En outre, les produits à base de THC et de HHC peuvent provenir de fleurs de cannabis contaminées par des moisissures ou des pesticides. Il est donc essentiel de s’assurer que le produit que vous utilisez est de bonne qualité. Parmi les deux, le THC est considéré comme plus sûr car il existe davantage de données sur son efficacité, ses effets secondaires et sa sécurité.

La consommation orale ou ingérée présente un risque accru d’effets indésirables, souvent plus intenses et plus durables, par rapport à la consommation par inhalation, comme fumer ou vaper. Par exemple, les intoxications liées à la consommation de produits comme les gommes contenant du HHC, H4CBD, ou du THC ont entraîné de nombreuses hospitalisations, notamment chez les enfants.

Effets secondaires du THC et du HHC

Bien que les données fiables sur les effets du HHC soient limitées, on peut s’attendre à ce qu’ils soient similaires à ceux du THC, car ils agissent tous deux sur le même récepteur cérébral. Les effets secondaires du THC et du HHC incluent :

  • Euphorie
  • Détente
  • Troubles cognitifs : altération de la perception du temps et de l’espace, de la mémoire et de la capacité de concentration.
  • Changements dans la perception sensorielle : couleurs plus vives, sensibilité accrue aux stimuli visuels ou auditifs.
  • Augmentation de l’appétit : souvent appelée « munchies ».
  • Manque de coordination motrice
  • Bouche sèche : également connue sous le nom de « bouche de coton ».
  • Yeux rouges et vitreux.

Conclusion

Le HHC est souvent présenté comme une alternative plus douce au THC, mais les problèmes de sécurité et les différences de qualité et de composition des produits HHC en font un choix moins recommandé. Le THC, étant un cannabinoïde naturel, est mieux compris en termes d’effets et de risques. Cependant, le THC comporte également des risques significatifs : intoxication, dépendance et effets indésirables tels que l’anxiété et la paranoïa, surtout à des doses élevées et avec une utilisation continue ou chronique, particulièrement chez les jeunes utilisateurs.

En fin de compte, que ce soit pour le THC ou le HHC, il est crucial de choisir des produits de haute qualité et de les utiliser de manière responsable pour minimiser les risques et maximiser les bénéfices potentiels.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page