Actualités
A la Une

L’histoire du CBD, isolé il y a plus de 75 ans

 

Articles similaires

Ce n’est plus un terme inconnu pour personne. Le CBD est une molécule qui fait de plus en plus parler d’elle depuis quelque temps. Encore inconnu du grand public il y a peu, son utilisation a vu une augmentation record. Pourtant, rien ne prédestinait cette substance a une telle popularité. Il est issu du cannabis. Pourtant, il n’a rien à voir avec l’imagerie populaire que l’on se fait de cette plante. Sa consommation n’apporte pas d’effets psychotropes. Bien au contraire, il est pourvu de nombreuses propriétés thérapeutiques. De ce fait, il est largement utilisé dans le monde. Son puissant pouvoir soigne et traite de nombreux troubles, maux et maladies. Il est utilisé depuis toujours. Voyons ensemble l’histoire du CBD.   

 

Le CBD est utilisé depuis des millénaires

Nous assistons à une démocratisation de plus en plus visible du CBD. Dans les pays occidentaux (en Europe comme aux États-Unis), les magasins spécialisés se font nombreux. Il faut dire qu’étant totalement inoffensif et efficace, il est normal que les gens se ruent vers lui. C’est le même constat dans les pays où le cannabis médicinal est légalisé. Il faut dire que le CBD est tellement puissant pour traiter et soigner de nombreux maux, troubles et maladies. D’ailleurs, il remplace efficacement de nombreux médicaments jugés chimiques et dangereux pour la santé. Il a la particularité de ne pas contenir d’effets secondaires. D’ailleurs, il est naturel et sans danger. Une seule règle prime : respecter les doses indiquées par le médecin ou le vendeur. En cas de surdosage encore, pas de panique ! Les effets de ce dernier sont souvent assez bénins et sans réels dangers. De plus, il va falloir consommer des quantités élevées de CBD pour dépasser ce seuil.

Il faut savoir que la consommation du CBD et plus particulièrement du cannabis à des fins médicinales ne date pas d’aujourd’hui. Le cannabis est utilisé depuis des millénaires pour ses vertus médicinales. Son utilisation daterait de l’Antiquité !

L'histoire du CBD, isolé il y a 75 ans

L’utilisation du cannabis et du CBD en Chine antique

 

Nous allons évoquer ici l’utilisation du cannabis médicinal. Cependant, comprenez que l’on ne peut dissocier le cannabis médicinal du CBD. Le CBD étant le principe actif le plus efficace et puissant si l’on parle de propriété curative. La parenthèse étant faite, faisons maintenant un voyage dans le temps jusqu’à… L’an 2700 avant Jésus Christ.

Nous sommes alors en Chine Antique. Le cannabis est alors déjà connu pour ses propriétés antalgiques puissantes. On l’utilise pour calmer et soigner les nombreuses douleurs. La popularité de la plante est telle qu’on la cite dans le Grand Herbier. Il s’agit d’un ouvrage de l’empereur et botaniste chinois Shen-Nung. Au-delà de son usage antalgique pour les maux du quotidien, il était recommandé pour traiter de nombreuses maladies. C’était un remède efficace pour soigner les rhumatismes, le paludisme, la goutte ou encore l’arthrose. Par la suite, ce fut au tour du chirurgien chinois Hua-Tao de lui donner une nouvelle dimension. En effet, son usage s’est ensuite fait comme antalgique avant une intervention chirurgicale. Pour ce faire, on prescrivait un mélange de résine de cannabis à du vin. Ce fut l’une des premières anesthésies de l’histoire ! Ce mélange était appelé le « Mafo Sam ».

 

Le cannabis comme cadeau des Dieux en Inde antique

 

Étant originaire d’Asie, le cannabis (donc le CBD) s’est d’abord démocratisé dans ce continent. Ce sont des textes sacrés qui narrent son utilisation. Selon eux, le cannabis serait un cadeau des Dieux pour les êtres humains. Grâce à lui, les humains apprenaient à connaître l’extase, le courage et avaient de meilleures sensations lors des rapports sexuels.

Son usage ne s’est pas limité à une utilisation récréative. Le cannabis fut largement utilisé dans la médecine traditionnelle indienne. On l’utilisait par exemple afin de stimuler l’appétit. Il était également largement consommé afin de combattre l’insomnie et offrir un sommeil réparateur. Son pouvoir à calmer les douleurs était toujours d’actualité. Enfin, il aidait à soigner des maladies de l’époque. On pense notamment à la tuberculose, la coqueluche, la dysenterie ou encore les maladies vénériennes.

 

L’utilisation du CBD durant le Moyen-Âge jusqu’au XVIIIe siècle

 

Diverses sociétés musulmanes utilisaient également le cannabis pour un but médicinal. Au-delà des usages que l’on énonçait auparavant, il était également utilisé pour traiter des troubles comme l’épilepsie.

Au même moment en France on l’utilise contre les nodosités goutteuses, les tumeurs ou les blessures.  

À Madagascar, le cannabis était et est toujours largement utilisé. Outre son utilisation dans de nombreux rituels, on l’utilise pour soigner la fièvre jaune. C’est également un remède pour les maladies dites « tropicales » comme la dengue, le paludisme ou le chikungunya.  

L'histoire du CBD, isolé il y a plus de 75 ans

 

Le cannabis à partir du XIXe siècle

 

Les médecins français partis en Égypte firent la découverte du haschich. D’ailleurs, le docteur Louis Aubert-Roche le vantait comme un remède contre la peste. Grâce à ce nouveau traitement, sept cas de peste furent guéris. Cela fut grâce au haschich selon le docteur.

Dès lors, l’usage du cannabis médicinal et du CBD ne cesse de gagner de l’ampleur. Le professeur William B.O’shaughnessy fit de nombreuses expérimentations sur le sujet. Par la suite, il en prescrit à des patients atteints de maladies comme la rage, le tétanos, les rhumatismes ou encore les crises d’épilepsie. Par la suite, le cannabis fut de plus en plus prescrit dans de nombreux pas. On l’utilise en effet dans de nombreux cas. 

Par la suite, vous connaissez l’histoire. De nombreux pays ont commencé à interdire le cannabis, autant médicinal que récréatif. Puis, petit à petit, cette interdiction s’est levée. Aujourd’hui, nous avons pu isoler le CBD et en apprendre davantage sur lui. Il a été isolé il y a plus de 75 ans, grâce aux travaux du chimiste américain Roger Adams.

L’isolement du CBD date d’il y a plus de 75 ans

S’il fallait évoquer des noms qui ont révolutionné l’univers du cannabis, on peut parler du chimiste israélien Raphael Mechoulam. Ce dernier a isolé et identifié le THC comme l’un des principes actifs du cannabis. C’est d’ailleurs ce dernier qui est responsable des effets psychotropes de la marijuana. Pourtant, un autre scientifique a grandement avancé l’histoire de la science et la médecine autour du cannabis. Il s’agit de Roger Adams, un chimiste américain. On attribue à ce dernier la découverte et l’isolement du cannabidiol, soit le CBD.

Adams est un jeune homme brillant qui aime étudier. Il entre encore très jeune à Harvard. Épris de chimie, il part ensuite en Allemagne pour l’étudier (ce pays étant le leader mondial de la chimie à l’époque). Après ses études, il revient au pays. C’est à ce moment que la Première Guerre Mondiale débute alors. Il se met à travailler avec le gouvernement américain afin de trouver des moyens de lutter contre les attaques au gaz.

Par la suite, c’est en 1939 que ses travaux concernant le CBD débutent réellement.

 

Le début des travaux sur le cannabis

 

Adams reçoit une mission du département du Trésor. Ces derniers lui demandent alors de travailler sur l’huile de cannabis. C’est durant ses travaux qu’éclate la Seconde Guerre Mondiale. Les services secrets de l’époque (le Bureau des Services Stratégiques) se sont inspirés de ses recherches pour créer une sorte de « sérum de vérité ». Du cannabis a alors été utilisé sur des soldats américains et des scientifiques pour voir réellement ce qu’il en était. Malheureusement pour eux, les résultats n’ont pas été concluants.

 

L’isolement du CBD

 

Après toutes ces années à utiliser le cannabis médicinal, on arrive enfin au point où l’on peut isoler la molécule responsable de ces effets et la synthétiser. C’est au début des années 1940 qu’il parvient à l’identifier, puis à le synthétiser. D’ailleurs, en 1942 il obtient un brevet grâce à sa méthode d’isolement du CBD. À compter de ce jour, il ne le sait pas encore, mais il a révolutionné le monde et le quotidien de nombreuses personnes. À l’heure d’aujourd’hui, de nombreuses personnes se soignent grâce au CBD. Il faut dire que malgré les efforts de la médecine ou encore malgré l’interdiction au fil des ans, rien n’a su empêcher les gens de se soigner avec le cannabis. L’Homme n’a jamais pu réellement s’affranchir de la nature.

 

Certes, il existe actuellement de nombreux médicaments. On les fabrique à partir de principes actifs synthétiques. Pourtant ils contiennent de nombreux effets secondaires. Pire encore, ils sont souvent très dangereux pour la santé. On peut parler des opioïdes qui sont très addictifs. De plus, ils sont néfastes pour la santé et peuvent tuer en cas de surdose. Heureusement, le CBD vient remplacer ces médicaments. Il est inoffensif et dispose d’effets bien plus puissants et moins dangereux. Qui plus est, il n’est pas addictif. De ce fait, il n’y a pas de risque d’addiction. Grâce à Adams, il est devenu possible d’isoler le CBD. Ainsi, de nombreuses personnes qui veulent se soigner avec (sans passer par le cannabis médicinal) peuvent en jouir.

 

Pour conclure, nous ne pouvons qu’affirmer la citation qui dit que la nature prend soin de ses hôtes. Nous n’avons pas besoin de médicaments quand la nature nous soigne. Au-delà du CBD en lui-même, la résine de CBD dispose également de nombreux bienfaits.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page