InterviewsLégislation
A la Une

La légalisation du cannabis en France selon Bénédicte DesForges

La légalisation du cannabis en France est encore un sujet qui fait débat. Les prohibitionnistes sont encore très nombreux malgré le fait que près de la moitié des citoyens sont favorables à cette idée. Par rapport aux autres pays de l’Europe, on peut considérer que la France est en retard en termes de légalisation du cannabis. Découvrez dans cette rubrique cette situation selon les dires de Bénédicte DesForges.

Les pensées de Bénédicte DesForges sur la légalisation du cannabis en France

La légalisation du cannabis en France est encore très loin d’être adoptée. En effet, par rapport aux arguments des prohibitionnistes, le plaidoyer des pro légalisation n’est pas convaincant.

« Le plaidoyer pro légalisation est inefficace. », a annoncé Bénédicte DesForges.

Toujours selon la déclaration de Bénédicte DesForges dans son interview qui est disponible en bas de page, le plaidoyer pro légalisation a une capacité limitée. Il ne s’adresse qu’aux fumeurs et cela le rend plus vulnérable face aux arguments d’acier apportés par les prohibitionnistes.

Dans la retranscription de son interview que vous pouvez consulter sur ce lien, Bénédicte DesForges avance qu’au lieu d’un plaidoyer pro légalisation, il serait mieux de mettre en avant un plaidoyer pro dépénalisation. De cette manière, l’argumentation peut s’adresser à tous ceux qui sont sensibles à la liberté individuelle en général.

légalisation du cannabis en France

Légalisation du cannabis en France : des argumentations incohérentes

Pour que le cannabis soit enfin légal en France, les militants ne cessent d’argumenter sur les avantages de cette légalisation. En général, on entend parler du fait que cette légalisation pourrait protéger les jeunes et que cela contribuerait à la suppression du marché noir.

Cependant, dans la réalité, il s’agit d’une toute autre histoire. Certes, avec la légalisation du cannabis, les jeunes auront plus de mal à y avoir accès. D’une certaine manière, cette réglementation va contribuer à les protéger des effets néfastes de cette drogue. Par contre, on ne peut pas avoir la certitude que ces jeunes n’iront pas chercher le cannabis auprès d’autres fournisseurs. Ils peuvent tout à fait s’en procurer sur le marché noir avec les points de deal un peu partout. Le pire, ces jeunes pourraient acheter des produits non-conformes qui pourraient leur nuire bien plus que le cannabis réglementé.

Quant à la suppression du marché noir, la légalisation pourrait bel et bien y contribuer. Cependant, on ne devrait pas s’attendre à ce que ce marché illégal disparaisse du jour au lendemain. En effet, il sera nécessaire de prendre certaines mesures pour atteindre cet objectif. De ce fait, cet argument n’est pas assez poignant puisqu’il dépend encore d’autres paramètres.

Bénédicte DesForges a même déclaré : « Ce n’est pas à J+1 de la légalisation que l’on va supprimer le marché noir. »

Quelques solutions à mettre en place si le cannabis devient légal

Si un jour la France légalise le cannabis, il faut savoir que le pays passera par différents défis. En effet, la légalisation du cannabis ne consiste pas uniquement à laisser les consommateurs à avoir accès plus librement à la plante. Il est nécessaire de mettre en place des réglementations et de faire face aux prohibitionnistes.

Afin d’y remédier, Bénédicte DesForges a donné quelques conseils intéressants.

Avoir de la patience

Il faut savoir que lors de la légalisation du cannabis, les choses n’évolueront pas instantanément. En effet, on peut passer par un moment de doute. Par exemple, dans le cas du marché noir, celui-ci n’a réellement baissé qu’après deux années.

Dans le cas de la France, si on passe le cap de la légalisation du cannabis, les prohibitionnistes vont sûrement surveiller la courbe du marché légal et du marché noir. Bien évidemment, cette courbe ne s’intersectionnera qu’après un certain temps.

« Il est fort probable que la situation soit pareil que celle au Québec en son temps, il a fallu 2 ans pour faire croiser la courbe marché légale et marché noir. Dans ce cas, les prohibitionnistes auront raison et diront haut et fort que cette légalisation ne marche pas. », a raconté Bénédicte DesForges dans son interview.

Eviter les situations foireuses

En termes de légalisation du cannabis, la France peut apprendre énormément des erreurs des autres pays. Effectivement, d’après les situations dans les autres pays qui ont déjà légalisé le cannabis, on a un certain avantage. On peut éviter de reproduire les mêmes erreurs que ces derniers.

Par exemple, on peut éviter de mettre en place des registres auprès des boutiques qui fournissent du cannabis. Cela peut avoir un impact négatif sur les consommateurs. Peu de personnes iront effectuer un achat si elles doivent être enregistrées comme consommateurs de cannabis.

Comme Bénédicte DesForges l’a mentionné dans son interview : « Personne n’a envie d’être fichée. »

Une meilleure accessibilité aux points de distribution

Lorsqu’il s’agit de légalisation du cannabis, on ne peut pas négliger les réglementations. Dans cette réglementation, on ne peut accéder au cannabis qu’auprès des boutiques spécialisées. Cependant, on ne peut pas trouver de pharmacies ou de boutiques spécialisées dans chaque ville.

Pour y remédier, le gouvernement pourrait envisager d’accorder des licences à des buralistes dans les endroits difficiles d’accès où on a moins de chance de rencontrer des magasins spécialisés dans le cannabis. De plus, ce ne serait pas un grand changement puisqu’ils vendent déjà du CBD. Ils seront donc bien placés pour vendre ces produits.

Pour conclure, la légalisation du cannabis en France pourrait devenir effective si les pros légalisation changeaient leur angle d’attaque. Avec des arguments plus cohérents, ils pourraient convaincre plus facilement le parlement et même le gouvernement et les autres personnes conservatrices.

Ici, l’interview de Bénédicte DesForges

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page