Le monde du CBD

La vaporisation : la bonne façon de profiter du CBD en sécurité

La vaporisation ou la combustion ? On se pose souvent cette question lorsqu’on débute dans le monde du cannabis. Mais comme pour le tabac, les goudrons provenant de la combustion du chanvre possèdent des substances cancérogènes. Par contre, les cannabinoïdes n’en font pas partie. Cependant, il est inutile de diminuer la teneur en cannabinoïde. Il suffit juste de réduire au minimum la teneur en composants toxiques en lien avec la fumée. La réponse à la question précédente est donc : la vaporisation ! Quel est son mécanisme ? Quels sont ses avantages ? Et comment choisir son vaporisateur ? Toutes les réponses dans l’article.

Articles similaires

Le mécanisme de la vaporisation

La vaporisation est un mécanisme qui consiste à chauffer tout type de végétaux afin de délivrer leurs principes actifs sous forme de vapeur. Pour ce faire, il existe 2 possibilités : soit la convection qui consiste à utiliser de l’air chaud, soit la conduction, c’est-à-dire utiliser une surface chaude. Combiner les deux est aussi faisable.

Pour ceux qui voudraient avoir un meilleur goût, il serait préférable de faire la convection étant donné que c’est un chauffage, vous pouvez contrôler la température. Et pour ceux qui voudraient un résultat plus rapide, l’idéal est la conduction. Cela chauffe rapidement, c’est pratique et coûte moins cher. Néanmoins, le risque de combustion n’est pas minime.

Certes, pour libérer les composants actifs du cannabis, la vaporisation et la combustion utilisent la chaleur. Par contre, les températures et les sous-produits obtenus ne sont pas les mêmes.

Lorsque vous choisissez la vaporisation, les herbes restent en dessous de la température de combustion, c’est-à-dire moins de 230°C. En fonction de la température que vous utilisez, les principes actifs sont libérés et les sous-produits de combustion néfastes pour la santé sont anéantis.

Comment vapoter ?

  • Pendant que vous vapoter, il est suggéré d’inhaler doucement et fréquemment la vapeur durant quelques secondes.
  • Pendant l’inhalation, n’aspirez que la moitié de votre capacité pulmonaire et gardez la vapeur pendant quelques secondes dans vos poumons et expirez-la lentement.
  • Soyez vigilant quand vous réglez la température de votre appareil, car plus la température sera élevée, plus la vapeur dégagée sera très intense. Dans ce cas, les parfums et les composants actifs seront trop concentrés et cela risque de provoquer une irritation des voies respiratoires.

Quels sont les bienfaits de la vaporisation ?

Il existe de multiples avantages inégalables de la vaporisation.

  • Après la vaporisation, vous n’aurez pas de complications à longue durée comme une sensation d’engourdissement ou de la fatigue. Contrairement à la combustion, elle réduit plus de 95 % des éléments toxiques.
  • Vous aurez également un goût net et énoncé des terpènes et de toutes les qualités organoleptiques.
  • Les cannabinoïdes possèdent différents effets. Grâce aux réglages de la température, vous pouvez choisir les effets que vous souhaiteriez obtenir.
  • Elle possède un dosage facile de la posologie et ses effets sont immédiats.
  • Son odeur est discrète et ne dure pas longtemps.
  • Contrairement à la combustion, elle n’a pas de fumée, n’a pas de cendres. Très pratique pour plus de propreté.
  • Le CBD possède des vertus anti-craving, idéal pour vous si vous êtes en sevrage tabagique.

Quel vaporisateur choisir ?

En ce qui concerne les appareils, ce n’est qu’une question de choix sur les goûts obtenus, d’utilisations et de préférences de chacun.

Dans ce cas, pour trouver le bon vaporisateur qui convient à votre besoin, il faudrait répondre à certains critères comme :

  • Le nombre d’utilisateurs : 1 ou 2 personnes ou un petit groupe ?
  •  Les méthodes d’inhalation : préférez-vous utiliser un ballon ou un embout ? Inhalation directe ou avec un récipient de vapeur ?
  •  L’autonomie et mode d’utilisation : un appareil autonome pour se balader ou toujours brancher à la maison ?
  •  La fréquence d’emploi : quotidiennement ou occasionnellement ou ponctuelle ?
  •  La matière utilisée : végétal ou concentré ou les deux ?
  • La taille : vous aimeriez un objet discret ou de bruit minimal ?
  • Le budget : combien êtes-vous prêt à payer ?

Quels sont les modèles disponibles ?

Il existe 2 modèles de vaporisateur :

  • Les appareils de salon comme Volcano, Sublimator, SSV, VapexHale, Arizer Extreme Q, Plenty, MiniNail Electric, Herbalaire, etc.
  • Les appareils portables comme Arizer-Air, Dr-dabber, VaporGénie, Mighty/Crafty, Magic FlyBox, LINX Hypnos, Boundless, Vaponic, etc.

Remarque :

Quand vous choisirez le modèle de votre appareil, prenez en compte que la vaporisation de la résine nécessite une plus haute température. Comme la température augmente, la chauffe mettra beaucoup plus de temps.

Concernant l’usage d’huiles et de concentrés, il existe de nombreux appareils fabriqués spécialement comme Dr Dabber, Dabstar, etc. Certains modèles de vaporisateur sont même pourvus d’un système mixte tels que Pinnacle Pro, Haze dual, etc. D’autres appareils utilisés sur les filtres à eau proposent un mécanisme de chauffe avec précision. 

Faites attention également lorsque vous vous procurez votre matériel en ligne. Beaucoup de vendeurs en ligne proposent des appareils à des tarifs moins chers que ceux des fabricants. Cela pourrait être un signe que ce sont des contrefaçons. Utiliser des copies est très dangereux pour la santé, car elles ne suivent pas les normes et sont de mauvaise qualité. D’ailleurs, plusieurs sites d’utilisateurs dénoncent afin qu’on puisse reconnaître le vrai d’un faux.

Comment entretenir votre matériel ?

Pour que votre appareil reste toujours propre et que le goût reste neutre quand vous vapotez entre différentes herbes, il est primordial de le nettoyer régulièrement. Certains utilisateurs recyclent les composants actifs qui sont restés sur les parois en verre ou dans le refroidisseur.

D’autres adeptes de la vaporisation ont aussi trouvé l’idée d’utiliser «bubbler» ou filtre à eau sur leurs appareils. En utilisant ce filtre, la vapeur devient moins chaude et moins sèche. Il filtre également les résidus solides qui pourraient être néfastes pour les voies respiratoires. L’usage d’un filtre à eau est donc bénéfique et vous procure le confort.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page