ActualitésLe monde du CBD

La vérité sur le CBD : Psychoactif et efficace

L’un des plus grands mensonges de l’industrie du cannabis est peut-être l’affirmation selon laquelle le CBD est un cannabinoïde « non psychoactif ». En réalité, le CBD affecte bel et bien l’esprit, ce qui contribue à son efficacité thérapeutique. Ce mensonge persistant mérite d’être démystifié pour que les consommateurs comprennent mieux ce qu’ils utilisent.

Réflexion et définition

Imaginez ceci : vous, ainsi que la majorité des gens autour de vous, avez mal compris le véritable rôle du CBD. La clé du problème réside dans la définition du terme « psychoactif ». Beaucoup utilisent « non psychoactif » pour décrire le CBD, pensant qu’il signifie « non intoxicant ». En réalité, une substance psychoactive modifie les processus mentaux ou les comportements, sans nécessairement provoquer un état d’euphorie.

Expérience pratique

Pour vérifier cette confusion, faites une recherche en ligne sur le CBD. Vous trouverez de nombreux résultats affirmant que le CBD est « non psychoactif ». Pourtant, ces déclarations sont incorrectes. Le CBD, ou cannabidiol, est un composant actif de la plante de cannabis. Contrairement au THC, il ne produit pas d’effets enivrants, mais cela ne signifie pas qu’il n’affecte pas l’esprit.

Le vrai rôle du CBD

Contrairement au THC, le CBD ne déforme pas la perception de l’espace, du temps et du son. Il est reconnu pour ses effets apaisants, aidant à lutter contre l’anxiété, la dépression et même la dépendance. Tandis que le THC est souvent perçu comme un « fêtard », le CBD est vu comme un « guérisseur ». C’est cette différence qui conduit à l’usage incorrect du terme « non psychoactif ».

Correction nécessaire

De nombreuses sources, y compris des articles de médias réputés comme le New York Times et le Guardian, continuent de propager cette fausse information. Il est temps de corriger cette erreur et de reconnaître que le CBD est effectivement psychoactif, mais dans un sens bénéfique et non intoxicant.

La vérité sur le CBD et sa psychoactivité

Le CBD est effectivement psychoactif. C’est cette propriété qui suscite tant d’intérêt. Si le CBD n’avait aucun effet sur l’esprit, il ne serait pas devenu l’ingrédient de bien-être en vogue que l’on trouve dans les boutiques de soins personnels de Brooklyn, ni le composant principal d’un médicament pharmaceutique approuvé par la FDA pour traiter l’épilepsie.

CBD

L’importance de la psychoactivité

Le Dr Ethan Russo, l’un des plus éminents chercheurs sur le cannabis, a expliqué à The Leaf : 

« En termes simples, ce qui est clair à propos du CBD, c’est qu’il doit être considéré comme psychoactif en raison de sa capacité à agir comme un agent anxiolytique et un agent antipsychotique. » 

Cette déclaration souligne l’importance de reconnaître le CBD pour ce qu’il est réellement.

Définition de la psychoactivité

Le dictionnaire Merriam-Webster définit le terme « psychoactif » comme « affectant l’esprit ou le corps ». De son côté, l’Organisation mondiale de la santé décrit les « substances psychoactives » comme des « substances qui, lorsqu’elles sont absorbées ou administrées dans l’organisme, affectent les processus mentaux, par exemple la cognition ou l’affect ». Selon ces définitions, le CBD est indéniablement psychoactif, car il influence les processus mentaux en atténuant la sensation d’euphorie liée au THC et en aidant à lutter contre l’anxiété et la dépression.

Incohérences et comparaisons

Dire que le CBD est non psychoactif tout en affirmant qu’il aide à combattre l’anxiété et la dépression est contradictoire. D’autres substances psychoactives, comme l’ibuprofène, la caféine, et même un verre de vin, sont largement reconnues pour leurs effets sur l’esprit et le corps. Si le CBD n’était pas psychoactif, il ne serait pas plus efficace qu’un verre d’eau ou une respiration profonde, et personne ne s’en soucierait.

Le changement de perception

Martin Lee, cofondateur et directeur de Project CBD, une plateforme éducative sur les thérapies à base de cannabis, a admis que le projet CBD faisait autrefois référence au CBD comme étant « non psychoactif ». Au départ, cela visait à contrer des décennies de propagande anti-marijuana et à souligner que la plante pouvait être « non toxique ». Aujourd’hui, Project CBD préfère utiliser le terme « non toxique » pour décrire le CBD.

Une réalisation cruciale

« Au début, c’était une façon de montrer que le cannabis avait d’autres effets que ceux pour lesquels il était connu », explique Lee. « Mais avec le temps, nous avons réalisé que si le CBD change l’humeur, même sans provoquer d’euphorie, il est bien psychoactif. »

Cette prise de conscience est essentielle pour comprendre pleinement les effets et les avantages du CBD.

Le mythe du CBD non psychoactif

Une ressemblance pharmacologique

Sur le plan pharmacologique, le THC et le CBD agissent de manière similaire. Les deux molécules interagissent avec les récepteurs endocannabinoïdes CB1, bien qu’à des endroits différents et avec des effets distincts. Une mauvaise compréhension du fonctionnement de ces molécules, souvent basée sur des données scientifiques obsolètes, pourrait être à l’origine du grand mythe entourant le CBD.

Les efforts pour rectifier la situation

Le projet CBD de Martin Lee a tenté de corriger cette idée fausse. Cependant, dans un monde post-factuel, ces efforts rationnels et scientifiques rencontrent de nombreux obstacles. Lee et son équipe doivent faire face à des acteurs de mauvaise foi déterminés à commercialiser le CBD par tous les moyens possibles, souvent au détriment de la vérité scientifique et de l’éducation des nouveaux venus dans le domaine du cannabis.

Une erreur ou une stratégie publicitaire ?

Au mieux, l’idée que le CBD est « non psychoactif » est une erreur honnête découlant d’un malentendu bien intentionné. Au pire, il s’agit d’un stratagème publicitaire délibéré, destiné à tromper les consommateurs. Cette fausse information est particulièrement problématique, car elle peut influencer la perception et l’utilisation du CBD de manière incorrecte.

La qualité des produits à base de CBD

Il est crucial de noter que certains produits à base de CBD, dérivés du chanvre industriel, peuvent ne pas être psychoactifs simplement parce qu’ils contiennent une faible concentration de CBD. Cela ne signifie pas que l’ingrédient en lui-même est défectueux, mais plutôt que le produit est de mauvaise qualité. Les consommateurs doivent donc être vigilants quant à la provenance et à la concentration de CBD dans les produits qu’ils utilisent.

Conclusion

Reconnaître que le CBD est psychoactif est essentiel pour comprendre ses véritables effets et avantages. Les efforts pour rectifier les idées fausses et promouvoir une compréhension correcte du CBD doivent continuer, malgré les défis posés par la désinformation et les stratégies commerciales douteuses.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page