ActualitésScience & Etudes
A la Une

Le CBD aide-t-il à combattre la douleur associées à la spondylarthrite ankylosante ?

Les traitements actuels de la spondylarthrite ankylosante (SA), tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) naproxène et indométhacine, sont les médicaments les plus souvent recommandés. Cependant, ils peuvent engendrer des effets secondaires indésirables : ballonnements et gaz, saignements gastro-intestinaux, ulcères, vomissements, diarrhée ou constipation. Le CBD en tant que traitement de la douleur chronique de la spondylarthrite ankylosante (SA) gagne du terrain. En effet, beaucoup l’utilisent en tant qu’alternative de gestion de la douleur.

Qu’est-ce que la spondylarthrite ankylosante ?

La spondylarthrite ankylosante est un type d’arthrite rachidienne et une maladie auto-immune. La douleur SA est une réponse inflammatoire hyperactive à la maladie elle-même, qui endommage les tissus sains. Au fil du temps, la SA peut provoquer la fusion des vertèbres, entraînant une posture voûtée distinctive et une perte de flexibilité de la colonne vertébrale. Il peut même affecter la cage thoracique, entraînant des difficultés à respirer profondément. La SA survient plus souvent chez les hommes que chez les femmes, les symptômes commençant à l’âge adulte (17 – 45). Cependant, l’apparition a été notée chez les enfants et les personnes âgées.

Les signes et les symptômes commencent généralement au début de l’âge adulte. Ils peuvent inclure des douleurs et des raideurs dans le bas du dos et les hanches, des douleurs au cou et de la fatigue. D’autre part, la spondylarthrite ankylosante peut provoquer une inflammation des yeux ou une inflammation dans d’autres parties du corps. La SA affecte également les zones où les tendons et les ligaments s’attachent aux os. Principalement, elle affecte le long de la colonne vertébrale, ainsi que les tendons du talon d’Achille et le cartilage entre le sternum et les côtes.

Jusqu’à ce jour, aucun remède ne guérit la spondylarthrite ankylosante. Toutefois, le CBD peut aider à gérer les symptômes et peut-être ralentir la progression de la SA.

Feuille de cannabis pour traiter la spondylarthrite ankylosante - CBD Info

Est-ce possible de soulager la spondylarthrite ankylosante avec le CBD ?

Aucune étude spécifique n’a été publiée sur les effets du CBD sur la spondylarthrite ankylosante. Cependant, les recherches sur ce sujet sont déjà en cours. Comment les cannabinoïdes agissent-ils et aident-ils à réduire les symptômes de cette maladie ? En fait, le CBD fonctionne bien contre de nombreux symptômes de la spondylarthrite ankylosante.

Premièrement, le cannabidiol agit comme un traitement anti-inflammatoire. En effet, il travaille avec le système endocannabinoïde de notre corps pour aider à réduire la douleur. D’ailleurs, cette substance n’a pas d’effets secondaires comme les médicaments.

De nombreuses recherches ont été menées sur les effets du CBD sur la douleur et l’inflammation. D’une part, elles suggèrent que le cannabidiol aide à soulager la douleur. D’autre part, les chercheurs affirment que le CBD aide à détendre les muscles et à réduire l’inflammation et la douleur articulaires. De plus, le CBD joue un rôle dans l’humeur générale d’une personne. Ce qui signifie qu’il peut aider un patient à se sentir moins anxieux et plus détendu.

Enfin, la réduction des niveaux de stress et la baisse de la douleur jouent un rôle important dans le sommeil. Ces éléments contribuent ensemble à un meilleur sommeil. C’est ainsi que le CBD agit indirectement sur les symptômes de fatigue.

Aider à calmer les symptômes de la spondylarthrite ankylosante : comment utiliser le CBD ?

Afin de réduire les effets de la spondylarthrite ankylosante, la prise de CBD peut être importante. À chacun de trouver le mode d’administration qui lui convient le mieux, notamment celui qui lui est le plus bénéfique.

Par voie orale

L’huile est le produit le plus courant pour la consommation orale de CBD. Cependant, il existe également des gélules qui peuvent être avalées. Sous forme de gouttes sur la langue ou saupoudré dans les aliments, le CBD peut pénétrer très rapidement dans le sang et affecter tout le corps.

Cependant, il passe par le système digestif et perd de son efficacité en raison du travail du foie et du système digestif. Par conséquent, des doses plus élevées doivent être prises pour garantir les résultats souhaités. Mais cela reste la méthode de consommation la plus efficace et la plus populaire.

Par inhalation

En revanche, l’inhalation peut préserver le CBD et ses effets. Vous verrez l’effet presque immédiatement après l’avoir pris. Vous pouvez vaporiser du CBD ou fumer du CBD que vous achetez sous forme de fleur. Cependant, les experts recommandent de vapoter du CBD au lieu de fumer.

Par application topique

Un baume ou une crème contenant du CBD peut également être utilisé avec d’autres produits. Tout ce que vous avez à faire est de répartir le produit sur la peau où vous le souhaitez. Vous sentirez le soulagement uniquement sur la zone appliquée.

CBD et la spondylarthrite ankylosante : derniers mots

De manière générale, la consommation de CBD peut aider une personne souffrant de la spondylarthrite ankylosante. De plus, il peut améliorer la qualité de vie globale des patients grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page