Sport & Performance

Le CBD avant, pendant et après le sport

Le CBD associé au sport aide les amateurs et compétiteurs à améliorer leurs performances et à bien récupérer après les séances. C’est assez difficile à concevoir lorsqu’on sait que cette substance est extraite du cannabis sativa et cannabis indica. Certains pensent même qu’il s’agit d’un produit de dopage. Vous êtes bien loin de la réalité, car le cannabidiol et le sport forment une association formidable. La molécule est légale en compétition, et c’est le secret des vainqueurs. Il peut être consommé avant, pendant et après l’effort. Découverte.

CBD vs médicaments anti-inflammatoires

Pendant les entraînements et les compétitions, le corps est mis à rude épreuve. Quand la douleur s’installe à cause des courbatures, des crampes et des éventuelles blessures, les sportifs ont usuellement recours aux anti-inflammatoires pour s’en défaire. Nous ne remettons pas en cause leur efficacité, mais à long terme, ils peuvent entraîner des effets secondaires. Leur utilisation prolongée expose l’organisme à des risques tels que l’hypertension artérielle ou l’hépatite médicamenteuse. De plus, ces médicaments n’ont aucun effet positif sur les performances physiques. Ils peuvent même les amoindrir. 

CBD: aucun risque de dépendance, zéro effet secondaire

Dans le cas du CBD, les effets sont comparables à ceux des anti-inflammatoires car il possède les mêmes propriétés. Mais comme il provient de la plante de chanvre, son origine est naturelle. Ainsi, il efface tous les risques potentiels sur la santé que l’on rencontre chez les médicaments chimiques. Aussi, le consommer ne diminue pas les performances. Avec un taux de THC proche de 0, il ne présente aucun risque d’accoutumance. Force est de reconnaître qu’il s’agit d’une bien meilleure alternative.

Le cannabidiol agit sur le système endocannabinoïde

Pour savoir comment le CBD agit sur le corps humain, il faut d’abord comprendre le système endocannabinoïde. C’est un système de communication complexe présent dans notre corps, lié à deux récepteurs, CB1 et CB2. Ces derniers agissent sur le système nerveux central afin d’assurer l’équilibre du métabolisme. La molécule se connecte à ces récepteurs et leur permet de réguler nos fonctions essentielles : sommeil, appétit, humeur, stress, réduction des inflammations, récupération, etc.

Avant le sport pour moins de stress et plus d’énergie 

Le cannabidiol est idéal avant et pendant l’entraînement. C’est un excellent booster d’énergie, semblable à la caféine, mais ne présente aucun risque d’effet secondaire. En effet, la prise de stimulants peut, à court terme, augmenter le niveau de stress et du rythme cardiaque, causer des maux de tête, des étourdissements, des difficultés à s’endormir, à manger ou à respirer, etc. Ces symptômes sont exclus des effets du CBD, qui est même indiqué avant les compétitions pour surmonter le stress et avoir de belles performances

Excellent pour la récupération après le sport

Si le CBD peut être consommé avant le sport, il est aussi utile pendant la phase de récupération. Par exemple, après une séance d’entraînement, le temps de repos recommandé est de 48 h à 78 h pour avoir des gains optimaux. Grâce au cannabidiol, vous pouvez réduire cette durée et récupérer aussi vite. Ses puissantes vertus anti-inflammatoires exercent une action instantanée sur les muscles. Cette substance possède également des propriétés myorelaxantes. C’est-à-dire qu’elle soulage les douleurs musculaires et les crampes des après-séances. Enfin, en cas de blessures (entorses, claquages, tendinites ou élongations), il accélère, accélère le rétablissement.

Que dit la législation sportive?

En 1998, lorsque le champion olympique de snowboard Ross Rebagliati est dépisté positif au THC, tous les cannabinoïdes, y compris le CBD, ont été bannis des compétitions sportives. En 2018, la substance est retirée de la liste des produits utilisés pour se doper par l’Agence Mondiale Anti-Dopage. Cette levée d’interdiction a été rendue possible suite aux nombreux rapports attestant son efficacité sur la récupération des athlètes. Toutefois, la législation sportive précise que seul le CBD isolat, sans trace de THC est légal. Depuis l’entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation, on assiste à la promotion du produit dans l’univers du sport. Il est utilisé par les pratiquants dans presque toutes les disciplines, entre autres le football, le cyclisme, la NBA, la MMA,…

D’ailleurs, la coupe du monde de Russie en 1998 est la première compétition de grande envergure à avoir laissé la libre consommation de CBD sans risque pour les joueurs au contrôle antidopage. 

CBD et sports intenses

Le CBD est apprécié des athlètes de haut niveau : sports de combat, football US, etc. C’est largement dû à sa capacité à soulager la douleur et à aider à récupérer en un temps record. Dans la pratique des sports intenses, les athlètes sont sujets à des douleurs récurrentes. A force de prendre des anti-inflammatoires, des analgésiques, voire même des opioïdes, ils peuvent s’en accoutumer et en subir des conséquences néfastes sur leur état de santé. 

Nous avons vu que la substance produit les mêmes résultats mais sans les effets secondaires et sans risque de dépendance. 

Cannabidiol et culturisme

La molécule extraite du cannabis convient parfaitement aux culturistes. Après la musculation, les fibres musculaires présentent des micro-déchirures. C’est dans la phase de récupération que le corps va reconstituer ces fibres musculaires, en interaction avec le cannabidiol. Au prochain entraînement, les muscles supportent mieux l’effort que la fois précédente, car ils deviennent plus résistants et augmentent de volume.

Les athlètes pro CBD

Persuadés de ses bienfaits, les athlètes américains sont les consommateurs numéro un de CBD. Une étude menée par l’Université de Saint Louis a démontré que “50% des joueurs de NFL, et 80% des joueurs de NBA, pratiquent l’automédication en prenant des dérivés de cannabis”.

Voici quelques athlètes de haut niveau adeptes du CBD: le cycliste Floyd Landis, le footballeur américain Culen Kenkins, le skieur Tanner Hall. 

L’artiste martial Nate Diaz, combattant de MMA, consomme aussi du cannabidiol. Il affirme que :

« Cela améliore le processus de guérison et réduit les inflammations et choses de ce genre. Donc vous pouvez en prendre avant et après les combats ou entraînements. Ça rend la vie meilleure. » 

Sachez aussi que l’UFC est la première organisation sportive à faire des études sur les combattants MMA pour connaître et valider les corrélations entre le sport et la consommation de CBD.

Comment consommer le CBD avant et après l’effort?

Convaincu par les vertus du CBD dans la pratique du sport, vous voulez tenter l’expérience? Il existe plusieurs façons de consommer cette substance, que ce soit avant, pendant ou après l’effort. 

  • L’huile de CBD est la forme la plus courante. Une demi-heure avant le sport, mettez 3 à 4 gouttes d’huile sur la langue pendant environ une minute. Cela améliorera votre niveau de concentration et augmentera vos performances. A la fin de votre activité sportive, renouvelez l’opération une demi-heure avant de vous coucher.
  • L’huile de massage au CBD est aussi préconisée pour atténuer les douleurs musculaires et récupérer rapidement après l’effort. 
  • La protéine de chanvre bio est une autre option, toujours en termes de performances et de récupération.

Avant la prise de produits au CBD, demandez le dosage adapté à un professionnel.

Pour conclure, le CBD et l’activité sportive sont complémentaires. Cette molécule aux milles vertus est une grande révolution dans le monde du sport, comme dans beaucoup d’autres domaines. Vous avez un produit légal qui peut vous rendre plus performant, et qui vous soutient dans la récupération. Il ne tient plus qu’à vous pour aller chercher la victoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page