Culture & plantationLe monde du CBDLifestyle

Le CBD biologique, tout ce que vous devez savoir 

La consommation de produits biologiques est désormais un sujet quotidien. Si, il y a quelques années, seuls quelques produits alimentaires, tels que les fruits et légumes, étaient concernés par la consommation bio, l’appellation bio est aujourd’hui présente partout. De plus, ce n’est plus seulement une préoccupation pour les catégories sociales aisées, mais elle est partagée par un nombre beaucoup plus important de personnes. En effet, derrière le phénomène bio se cache une cause commune : la santé. Au fil des années, le biologique est devenu synonyme de produits de qualité qui apportent des avantages pour la santé, s’opposant ainsi totalement et volontairement à la faible valeur nutritive et aux méfaits associés à l’alimentation industrielle en général.

Il est tout à fait légitime de se demander où se situent les produits à base de cannabidiol (CBD) dans tout cela. Et par extension, quel est l’intérêt de s’intéresser au chanvre ou au CBD si le produit est issu d’une culture industrielle ? Est-ce que c’est bien réglementé, ou est-ce simplement un coup marketing d’afficher « bio » sur un produit au CBD ? Cependant, il ne faut pas penser qu’un produit CBD qui n’a pas la mention ou le label certifié « bio » n’est pas biologique ou ne contient pas de chanvre biologique. Pour mieux s’y retrouver, faisons un petit tour d’horizon de la culture et des appellations biologiques autour du CBD et du chanvre.

Qu’est-ce que la culture biologique ?

Les textes de loi

La culture biologique est strictement encadrée. Deux règlements européens définissent la production biologique (1) et l’application (2) des règles sur le terrain. Ces textes sont régulièrement mis à jour.

En plus de cela, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a publié un guide de lecture pour faciliter la compréhension de ces deux textes européens (3).

1 : Règlement CE 834/2007

2 : Règlement CE 889/2008

3 : Guide de lecture RCE

Ces deux textes européens ne traitent pas directement du CBD ou des produits riches en CBD, mais de la production de chanvre. Ils fournissent également un cadre pour que la transformation du chanvre respecte les procédés biologiques.

Agriculture biologique

Les principes clés de l’agriculture biologique

L’agriculture biologique interdit l’utilisation de produits chimiques de synthèse et d’OGM. Elle limite également l’utilisation d’engrais et de pesticides.

À cela s’ajoutent cinq grands principes de l’agriculture biologique :

  1. Respect des équilibres naturels : dans la production végétale, on privilégie les apports organiques pour améliorer la fertilité du sol.
  2. La conversion : une production ne devient pas biologique du jour au lendemain. Un certain temps est nécessaire pour nettoyer le sol et rétablir son équilibre naturel.
  3. Les contrôles : toute production est contrôlée par un organisme agréé par l’Agence Bio.
  4. Étiquetage et logo : c’est un point essentiel pour le consommateur. Le logo garantit que les produits contiennent 100 % de biologique, ou au moins 95 % de produits agricoles biologiques pour les produits transformés.
  5. La culture du CBD bio en France

La production de CBD biologique en France est marginale. Malgré une demande importante des agriculteurs pour cultiver notamment des fleurs de CBD, qui sont bien plus rentables que l’exploitation industrielle, les lourdeurs administratives et les flous juridiques freinent de nombreuses initiatives. Cette situation est paradoxale étant donné que la France est un leader mondial dans la production de chanvre. Cependant, la production de chanvre est principalement destinée à des fins industrielles pour répondre aux besoins de l’industrie textile. La demande concernant le CBD reste marginale.

bio

Cahier des charges

La production est dite responsable lorsqu’elle utilise des graines biologiques, des engrais biologiques et qu’elle exclut les OGM, les insecticides et les pesticides. L’objectif est de respecter à la fois la nature et le produit final. Pour certains producteurs français de cannabis, cette exigence de respect leur permet de répondre aux critères du label européen bio grâce à des certifications telles qu’Ecocert ou autres. Ces certifications permettent de valoriser les bonnes pratiques et de vérifier régulièrement l’ensemble du processus de production, de la graine à la plante, et de la plante à la production d’huile, par exemple.

Deux labels dominent les produits CBD biologiques :

  • AB (Agriculture Biologique) : le logo n’est pas obligatoire. Les producteurs sont libres de l’apposer ou non sur l’emballage.
  • Eurofeuille : c’est un logo européen. Les producteurs sont tenus, et tiennent à le positionner sur l’emballage. Il garantit la qualité du produit et la responsabilité de la marque vis-à-vis des directives imposées par la Commission Européenne.

Huile de CBD biologique

Un produit fini comme l’huile de CBD peut contenir des extraits de chanvre issus d’une agriculture biologique, mais il contient également une huile porteuse telle que l’huile de graines de chanvre, l’huile d’olive, l’huile MCT, etc. Cependant, pour obtenir l’appellation « huile de CBD biologique », l’huile de CBD doit être composée d’au moins 95 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Ainsi, une huile de CBD peut utiliser du chanvre biologique dans sa composition sans être certifiée elle-même comme étant biologique. C’est le cas de la plupart de nos huiles de CBD disponibles sur notre site. Le chanvre est une plante capable d’accumuler et de dépolluer les sols. Il est donc impératif de le cultiver de manière biologique afin d’éviter qu’il ne soit imprégné de résidus toxiques ou de métaux lourds. Il est important de rappeler que tous les produits à base de CBD sont soumis à des contrôles en laboratoire qui vérifient la présence de pesticides et de métaux lourds. Pour le chanvre ou le CBD, la culture biologique est essentielle pour les produits destinés à la consommation. L’appellation certifiée biologique permet de garantir que tous les ingrédients et procédés sont conformes aux normes de l’agriculture biologique européenne.

Huile de CBD bio : autres considérations

Une huile de CBD biologique ne doit pas contenir d’ajouts de cristaux de CBD ni de terpènes.

Il existe également des approches particulières dans la production. Il s’agit de choix faits par les producteurs afin de respecter une démarche plus éthique et plus respectueuse d’un processus plus artisanal. Ainsi, de nombreux producteurs excluent le lavage au CO2, une méthode utilisée pour réduire la concentration de THC lorsque celle-ci est trop élevée. Ce lavage permet également d’améliorer le goût du produit. Il y a également la question du « broad-spectrum », qui englobe toutes les molécules naturelles du chanvre à l’exception du THC. Mais comment le THC est-il éliminé ? La chromatographie, par exemple, est-elle une méthode compatible avec l’approche biologique ?

Rappel : les produits riches en CBD ne doivent pas contenir plus de 0,2 % de THC, sinon ils sont considérés comme des stupéfiants. Cependant, il est possible que certains produits riches en CBD contiennent plus de THC résiduel que ce seuil. En effet, une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association a révélé que 43 % des huiles de CBD testées contenaient plus de THC que ce qui était indiqué sur l’étiquette. Il est donc essentiel de s’assurer de la qualité et du sérieux du fournisseur.

bio

CBD bio : une histoire de logos et de normes

La bataille des logos bio

La question de savoir si le CBD biologique est une réalité se révèle être plus complexe qu’il n’y paraît. Les exigences du cahier des charges pour obtenir une certification bio sont strictes et réglementées. Cependant, même si les producteurs respectent ces exigences, des divergences subsistent quant à la définition de l’éthique et du respect du produit. Certains producteurs rejettent complètement le lavage au CO2, tandis que d’autres considèrent cette technique comme une amélioration de la qualité. De même, l’utilisation du « broad spectrum » avec élimination artificielle du THC dans l’extrait de chanvre suscite des débats. Ainsi, avoir un logo bio est un travail rigoureux qui garantit des contrôles stricts. Cependant, la majorité des produits CBD sans logo ne sont pas nécessairement de moindre qualité.

Il n’y a pas que le CBD bio

Bien que le choix de produits biologiques soit louable, il ne faut pas oublier que de nombreuses normes internationales proposent des cahiers des charges rigoureux qui garantissent la qualité des produits. Par exemple, la norme ISO 22000, largement reconnue, concerne les denrées alimentaires, dont certains produits à base de chanvre font partie. Ainsi, les produits contenant du CBD doivent répondre aux exigences de l’ISO 22000.

L’ISO 22000 assure le contrôle de la sécurité des denrées alimentaires et permet aux producteurs de suivre les Bonnes Pratiques d’Hygiène (BPH ou PRP), d’assurer la traçabilité du produit et d’appliquer l’HACCP, un processus visant à éliminer les dangers liés à la production. Cette norme garantit que la production ne repose pas sur des méthodes empiriques, mais sur des processus précis assurant l’innocuité des produits consommés.

Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF)

Pour différents types de produits CBD, tels que les boissons ou les huiles, la conformité à l’ISO 22000 ou aux Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) est primordiale. Les BPF sont des normes qui garantissent la sécurité, l’efficacité et la qualité des produits tout au long du processus de fabrication. Elles sont largement utilisées dans l’industrie pharmaceutique et assurent que la production respecte les normes de sécurité en vigueur.

Les BPF reposent sur le principe que la qualité est inhérente au produit et que chaque étape du processus de production doit être contrôlée et validée pour assurer une qualité constante. Ces pratiques englobent tous les aspects de la production et du contrôle, notamment le processus de fabrication, les infrastructures, le stockage, le transport, le personnel, la traçabilité, l’évaluation de la production, la communication avec les clients, etc.

Que ce soit par le biais de la certification bio ou de la conformité à l’ISO, le chanvre utilisé dans les produits CBD doit être biologique, sans quoi le produit final ne passerait pas les contrôles de laboratoire. L’appellation « bio » est un gage de confiance qui n’est accordé que si tous les ingrédients du produit final sont d’origine biologique. Si un produit CBD tel que l’huile de CBD n’a pas la certification bio, il est recommandé de vérifier si le fabricant peut justifier de la conformité aux normes ISO et BPF, qui garantissent un sérieux équivalent à celui de l’industrie pharmaceutique.

Malheureusement, en France, la production de CBD, qu’elle soit biologique ou non, est souvent entravée par des obstacles juridiques. Une fois que ces freins institutionnels seront levés, la culture du CBD et du CBD bio devrait connaître un essor, et l’on peut même imaginer de grandes entreprises incorporant du CBD dans leurs produits phares.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page