LifestyleScience & Etudes

Le CBD et la douleur: comment ça se passe?

CBD et la douleur: une combinaison qui fonctionne selon de nombreuses études. Mais comment fonctionne-t’il vraiment pour soulager ces maux? Quel type de douleur peut-il soulager et comment l’utiliser pour des résultats visibles. Tout ce qu’il faut savoir sur le CBD et la douleur. 

Quel type de douleur?

Pour savoir comment le CBD et la douleur fonctionnent, il faut savoir qu’il existe deux types de douleur. Neuropathique ou inflammatoire? A définir selon l’intensité et l’origine de la douleur. 

La douleur inflammatoire  

homme qui se tient le dos douloureux, cbd et la douleur

Lorsque les tissus du corps subissent un dommage, l’organisme réagit aussitôt. Le système immunitaire entame alors le processus inflammatoire. Cette réponse se traduit par une rougeur, un gonflement ou une chaleur autour de la zone touchée (blessure, brûlure, éraflure, entorse etc). 

Mais il est plus difficile de la réparer lorsqu’elle se produit à l’intérieur de l’organisme. Or, ces inflammations inaperçues peuvent faire des dégâts tissulaires importants. C’est d’ailleurs le cas du diabète, des maladies cardiaques ou du syndrome du côlon irritable. Il existe donc deux types de douleur inflammatoire. 

Douleur inflammatoire aiguë 

Le processus d’inflammation commence par l’inflammation aiguë. Dans ce cas, la douleur se ressent instantanément, mais elle disparaît une fois le tissu réparé. Une inflammation aiguë ne persiste généralement pas plus de trois semaines. Pendant cette phase, l’organisme libère des cytokines, des molécules pro-inflammatoires. Elles déclenchent alors gonflement, rougeurs ou chaleur autour de la zone touchée. Ces cytokines vont également activer les récepteurs de douleur: c’est la douleur inflammatoire aiguë. 

Douleur inflammatoire chronique 

Ce type de douleur est généralement dû à une inflammation invisible de l’extérieur. Il provient généralement d’une maladie auto-immune, du diabète etc. Dans ce cas de figure, la douleur ne disparaît pas après trois semaines. Les capteurs de douleurs, trop sollicités, deviennent très sensibles. Le cerveau reçoit des signaux de douleur même à des niveaux de douleur faibles. 

La douleur neuropathique 

La douleur neuropathique provient d’une lésion au niveau des nerfs situés hors de la moelle épinière et du cerveau: les nerfs périphériques. Cette altération des nerfs peut avoir des impacts sur la fonction nerveuse, même après guérison. Il peut y avoir plusieurs raisons à la douleur neuropathique: un traumatisme, un dysfonctionnement métabolique, une maladie auto-immune etc. A l’instar de la douleur inflammatoire chronique, la douleur neuropathique vient d’une hypersensibilité des récepteurs de la douleur. 

Les anti-inflammatoires suffisent à soulager la douleur inflammatoire. Toutefois, la douleur neuropathique nécessitent l’utilisation d’anticonvulsifs, d’ antidépresseurs etc. Pourtant, les effets secondaires de ces médicaments sont notables: somnolence, problème de concentration, trouble de la mémoire et de l’élocution, étourdissements, etc. D’après une étude, ce type de médicament entraîne également une sensibilité accrue aux virus.  

Comment agit le CBD? 

Le CBD et la douleur inflammatoire 

Pour soulager une douleur inflammatoire, il faut arrêter l’inflammation. C’est ce que fait le CBD. Il va réduire voire stopper la production des cytokines pro-inflammatoires.  A la place, il va augmenter le taux de cytokines anti-inflammatoires pour réduire l’inflammation. 

Le CBD et la douleur neuropathique 

Le CBD et douleur neuropathique interagissent de différentes façons. Il va d’abord réduire la transmission de la douleur. Comment? En activant les récepteurs de glycine au niveau de la moelle épinière. Moins de signaux vont atteindre le cerveau, ce qui va réduire la sensation de douleur. 

On connaît déjà le CBD et ses vertus neuro protectrices. Il agit également en protégeant les nerfs pour réduire la douleur neuropathique. Cette action va permettre d’éviter ou de réduire les lésions nerveuses. Le CBD a d’ailleurs montré ses effets protecteurs contre les lésions causées par la chimiothérapie. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, le CBD va stopper les éventuels inflammations dues aux lésions nerveuses. Cela va aider à réduire la douleur. 

En cas de syndrome neuropathique, les microglies s’accumulent autour de la lésion. Ce sont des cellules du système immunitaires qui protègent et supportent les cellules nerveuses. Le CBD va stopper l’activité de ces cellules microgliales, réduisant ainsi la sensation de douleur. 

CBD et douleur: quelle forme adopter? 

En huile, en capsule, en crème etc, le CBD se décline aujourd’hui en différentes formes. A chaque forme sa biodisponibilité et donc son efficacité. 

CBD et douleur: la prise par voie orale

Cette catégorie regroupe les aliments au CBD, les gélules, ou les huiles. L’idéal est de prendre le cannabidiol avec de la nourriture et avec des boissons (froides de préférence) . Il faut entre 30 et 60 minutes pour que le produit fasse effet. Toutefois, le temps d’action est assez large (entre 4 et 6 heures). Pour cause, les intestins ont du mal à absorber le CBD. Il reste donc plus longtemps dans l’organisme. C’est pour cela que nous conseillons la prise orale pour les douleurs chroniques. A noter qu’aujourd’hui, la nanotechnologie transforme le cannadiol en nanoparticules plus faciles à absorber.

CBD et douleur: la prise par voie sublinguale 

La prise de CBD en sublingual est parfaite pour soulager les douleurs aiguës. Le cannabidiol atteint rapidement la circulation sanguine en passant par les muqueuses de la bouche. Déposez votre dose d’huile sous la langue et laissez agir pendant 30 à 90 secondes avant d’avaler. Les cristaux peuvent aussi être pris en sublingual. Il suffit de les garder sous la langue jusqu’à ce qu’ils se dissoudent. Il agit dans les 5 à 15 minutes. Mais comme il ne reste pas longtemps dans l’organisme, ses effets s’estompent après 2 à 4 heures. 

CBD et douleur: la prise par voie topique

Les crèmes et les baumes sont parfaits pour soulager les douleurs musculaires, les blessures, les foulures etc. La peau laisse difficilement passer les substances étrangères mais une action locale suffit pour soulager la douleur. Les sportifs affectionnent particulièrement les baumes pour soulager et éviter les crampes musculaires pendant les entraînements.

Comme le CBD par voie topique atteint lentement la circulation sanguine,  il pourrait être la solution pour les utilisations systématiques. Ce serait une alternative pour les personnes qui souffrent de douleur chronique qui ne tolèrent pas le CBD. 

CBD et douleur: la prise par voie respiratoire 

Vapoter ou inhaler du CBD est la solution pour les douleurs aiguës soudaines. Les effets se font ressentir dans les premières secondes à un quart d’heure. Par contre, ils s’estompent rapidement (dans 1 à 2 heures). Mais attention, le fait de vapoter peut irriter les poumons. Cela risque d’amplifier l’inflammation déjà présente. 

CBD et douleur: la prise par voie rectale

Bien que peu connu, le suppositoire au CBD est l’alternative pour ceux qui ne tolèrent pas le cannabidiol mais qui ne veulent pas vapoter. Grâce aux muqueuses rectales, la biodisponibilité est deux fois supérieure à la voie orale. Les premiers effets se ressentent généralement dans les 10 à 15 minutes. Les effets durent jusqu’à 8 heures. Ce mode d’administration est aussi parfait pour les jeunes patients et les séniors. 

CBD et douleur: pour quel dosage opter? 

CBD et la douleur ,Une main qui tient un compte-goutte d'huile de CBD,

Comment trouver le bon dosage? 

L’âge, la condition physique, la résistance aux cannabinoïdes entrent en compte dans le calcul du dosage pour le CBD et la douleur.  La corpulence est aussi à prendre en compte. En effet, une personne de 60kg n’assimile pas le cannabidiol de la même façon qu’une personne de 80 kg. 

Prendre une dose importante dès votre premier jour n’est pas la meilleure manière de faire. L’idéal est de commencer par une dose faible et d’augmenter après deux semaines si vous n’en ressentez pas les effets. Pourquoi attendre aussi longtemps? Parce qu’il est possible que le CBD ne fonctionne pas immédiatement sur vous. Il faut donner à votre organisme le temps de s’y habituer. Ce n’est que grâce à vos ressentis que vous pourrez trouver le bon dosage pour vous. 

Ma dose peut-elle augmenter? 

Rappelons que le CBD n’est pas une substance addictive.  Il est possible de ne pas en ressentir l’effet lors de la première prise. Vous aurez donc besoin d’augmenter votre dose quotidienne. Mais une fois le bon dosage trouvé, plus besoin d’en prendre davantage. D’ailleurs votre corps ne vous en réclamera pas toujours  plus, contrairement aux addictifs. 

Une dose élevée = plus d’efficacité? 

La réponse est non. Si vous prenez une forte dose de CBD, les récepteurs du système endocannabinoïde vont saturer. La transmission des signaux s’arrête donc à une certaine quantité de cannabidiol. De plus, sachez qu’une overdose est possible à partir de 1500 mg de CBD. Mais pas de panique, ce n’est pas dangereux. Les seuls signes sont des raideurs musculaires, de la somnolence et des engourdissements. Rester quelques minutes en position allongée suffit pour faire disparaître les signes. 

Le CBD a-t’il des effets secondaires? 

L’organisme tolère très bien le CBD dans la plupart des cas. Mais certaines personnes auraient ressenti une perte d’appétit, une grande fatigue, ou de la diarrhée après avoir consommer du CBD.  Si vous ressentez ces effets secondaires, pensez à réduire votre dose journalière. N’hésitez pas à consulter un médecin si les signes persistent. 

Le CBD et la douleur forment une combinaison gagnante, que ce neuropathique ou inflammatoire. Le cannabidiol agit différemment en fonction du type de douleur. Il existe différentes façons de prendre du cbd. A vous de trouver le dosage qui vous convient ou vous pouvez demander à votre médecin. Attention toutefois aux effets secondaires et à l’overdose. 

Articles similaires

2 commentaires

  1. Pour les femmes enceintes c’est déconseillé ou est ce qu’elles peuvent toujours en consommer? moi personnellement, je n’en consomme pas mais par contre j’utilise l’huile de massage au cbd.
    ..J’ai même entendu dire que certain sportif en utilise. La raison pour laquelle j’en utilise!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page