législation

Le CBD et les français: où en sommes-nous?

Le CBD a du mal à se défaire de l’image “THC” auprès des français. En effet, trop souvent associé à ce cannabinoïde psychotrope, le CBD bloque plus d’un. Mais qu’en est-il vraiment de la relation entre le CBD et les français?  

Qu’est ce que le CBD? 

cbd et les français , feuilles de chanvre, flacon d'huile de cbd et pipette,

Le CBD appartient à la famille des cannabinoïdes, à l’instar du THC. Depuis la découverte de sa structure chimique en 1963, on lui reconnaît de nombreux bienfaits. En effet, ce composant du chanvre a des vertus anti-inflammatoires, anti douleurs, anxiolytiques etc. Mais comment peut-il agir sur notre organisme? 

Le système endocannabinoïde 

Lors d’une étude sur les effets du cannabis sur le cerveau dans les années 90, les chercheurs ont découvert le système endocannabinoïde (SEC).  C’est un vaste réseau d’enzymes, endocannabinoïdes (des cannabinoïdes produits par le corps) et des récepteurs (notamment les CB1 du système nerveux et les CB2 du système immunitaire, du foie, de la moelle osseuse etc). Il intervient dans notre système immunitaire, notre cycle sommeil-éveil etc. En  d’autres termes, il maintient l’homéostasie ou l’équilibre de notre organisme. 

Les actions du CBD 

Contrairement au THC, le CBD ne va pas se lier aux récepteurs du SEC puisque leurs structures ne s’accordent pas. Il va plutôt agir sur les endocannabinoïdes tels que l’anandamide. Cet ‘hormone du bonheur” joue un rôle dans l’appétit, le sommeil, l’humeur et la mémoire. Il a également une affinité avec le 5-HT1A, un neurotransmetteur qui active la sérotonine. Ce dernier est responsable de notre bien-être général, l’anxiété, la douleur etc.

Le CBD active également les récepteurs de l’adénosine. Ce dernier est un anti-inflammatoire et anxiolytique naturel. Ces récepteurs sont également responsables de la production de glutamate et de dopamine. Rappelons que le glutamate entre dans le mécanisme de la cognition et de l’apprentissage. La dopamine, pour sa part, est un acteur important du système de motivation et de récompense. 

Comment le CBD réduit-il la douleur? En se liant aux récepteurs TRPV1. Présents sur les nerfs sensitifs périphériques, ces récepteurs régulent la perception de la douleur et la température du corps. Le cannabidiol est aussi un inhibiteur du GPR55. Ce récepteur favorise la propagation des cellules cancéreuses. C’est pour cela qu’on retrouve le CBD dans le traitement de certains types de cancer. 

Les effets du CBD sont nombreuses. Les études en cours tendent même à lui attribuer d’autres bienfaits. 

Le CBD et les français 

La législation française 

Rappelons avant tout que la consommation, la production et la vente de cannabis est interdite en France. Pourquoi? Parce que c’est une substance psychotrope qui entraîne une dépendance. De plus, un consommateur de cannabis peut représenter un danger pour les autres. Il en est différemment pour le CBD.

A l’instar de la loi européenne, la législation française légalise l’utilisation du CBD. Pour cause, c’est un cannabinoïde jugé comme sans danger par l’OMS. De plus, comme il n’agit pas sur les récepteurs CB1 du système cérébral, le cannabidiol n’est pas un psychoactif. Cela veut dire qu’il ne modifie ni le comportement ni la perception des choses.

La législation impose toutefois certaines conditions. La variété de chanvre utilisée pour extraire le CBD doit figurer dans la liste de celles qui sont autorisées dans l’article R.5132-86 du code de la santé. Le taux de THC dans la plante ne doit pas dépasser les 0,2%. Le produit fini ne doit en contenir aucune trace ou du moins, ne doit pas être détecté par analyse HPLC-UV. 

La  loi française n’interdit pas la consommation du cbd sous forme d’huile, de gélules de capsules etc.n Toutefois, il n’y a aucune réglementation concernant la vente et la consommation de résine ou de fleur de cannabidiol. Pourtant, leur teneur en THC peut atteindre les 15%. A préciser que l’utilisation des fleurs de chanvre est interdite même si elles ne contiennent pas de THC. 

Toutefois, l’Agence Nationale du médicament reste sur ses gardes. Le CBD ne doit pas être considéré comme un médicament malgré ses nombreux bienfaits. Il reste un complément alimentaire. Vendre ou de le présenter comme un médicament est donc illégal. Il est interdit de faire de la publicité des produits CBD, notamment auprès des patients.  

Le cbd et les français: nouvelle expérimentation sur le cannabis thérapeutique

scientifique en blouse blanche qui regarde à la loupe une fleur de cbd,

La France a autorisé une expérimentation sur le cannabis thérapeutique en 2019. Ce projet devait débuter en septembre 2020 mais la date a été reportée à cause de la crise du covid-19. Ce sera finalement pour le premier trimestre 2021, d’après le décret n° 2020-1230 sorti le 9 octobre dernier. 

Cette expérimentation s’étendra sur 2 ans à compter de la date de la première prescription au premier patient. Elle concernera 3000 patients en traitement pour une maladie grave (épilepsie, sclérose en plaque etc). Ils suivront un traitement “contrôlé et limité” à base de cannabis thérapeutique sous forme d’huile, de fleurs à vaporiser ou de gélules pendant ces deux ans. Attention, les fleurs de cannabis à fumer ne seront pas autorisées au cours de cette expérimentation. 

Les critères de sélection des patients, le mode de traitement, le mode de suivi des patients etc seront définis plus tard. Le nouveau décret n’a pas encore déterminé les critères de sélection des fournisseurs et distributeurs ni la formation que devront suivre les professionnels de la santé participants. 

Le cbd et les français: les chiffres

Une enquête réalisée en 2018 a montré une relation étroite entre le CBD et les français.  Ce sondage portait sur 759 consommateurs de cannabidiol français, entre 18 et 70 ans. Les hommes représentaient 69% des personnes interrogées et les femmes 31%. 

Selon cette enquête, 89% des consommateurs français se sont tournés vers le e-liquide au CBD. On peut expliquer cet engouement pour les effets rapides du CBD sous forme de e-liquide. L’huile vient après le e-liquide, suivie par les gélules et les cristaux. Pour 74% des consommateurs interrogés, consommer du CBD au quotidien est devenu une habitude Par contre, 17 % des consommateurs affirment de se contenter d’une dose hebdomadaire. 

Ce sont les 25 à 34 ans qui constituent la majorité des consommateurs. Ils représentent 37% des personnes interrogées. Les 35 à 44 ans sont en seconde place avec 28%. Les plus jeunes, âgés entre 18 et 24 ans ne représentent que 16% de ce panel. Les 44-55 ans ne comptent que 11%. Les seniors restent les plus timides avec seulement 8%. 

Les français et l’utilisation du CBD

Le CBD et les français, c’est une tendance qui monte! Au moment de cette enquête, 49% des participants ont affirmé consommer du CBD depuis moins de 6 mois. Quelques 38% l’utilisent depuis moins d’un mois. Quelques 77% des utilisateurs l’utilisent pour ses vertus apaisantes. Ils y voient un moyen de se défaire du stress du quotidien. Les 41% l’utilisent pour la dépression ou l’anxiété. D’ailleurs, 17% des consommateurs l’utilisent pour mieux dormir. Les 24% des utilisateurs le consomment pour soulager la douleur, notamment la douleur chronique.

Un tiers des participants affirment consommer du CBD pour améliorer ou maintenir leur état de santé général. Quelques 20% d’entre eux ont opté pour le cannabidiol pour les aider à se sevrer de la nicotine ou du cannabis. Mais malgré cela, 20% des participants affirment fumer encore du cannabis de façon ponctuelle. De leur côté, les personnes qui n’ont jamais fumé du cannabis ne représentent que 14% des participants. 

Le CBD et les français: des résultats concrets 

Toujours d’après cette enquête, 76% des utilisateurs ont constaté une grande amélioration de leurs états de santé en général. Quelques 65% ont vu des effets dès la première semaine d’utilisation. 21% des consommateurs n’ont remarqué qu’une légère amélioration. Seulement 3% de ces participants n’ont remarqué aucune amélioration. A noter qu’il est possible que le CBD ne fonctionne qu’après plusieurs mois d’utilisation. Pour cause, le corps prend le temps de se familiariser avec ce nouveau composant. Les 2% des personnes ayant vu des améliorations n’ont ressenti les bienfaits qu’après un mois et demi.

Malgré cette expérience positive, certains consommateurs (ceux qui ne sont pas habitués) ont ressenti des effets secondaires. Somnolence, bouche sèche et étourdissements ont été les plus fréquents. 

Le CBD et les français: un marché qui monte

cbd en hausse

L’histoire du CBD et les français commence en 2017. Des boutiques spécialisées ouvrent un peu partout en France et proposent un large choix de produit. Un rebond d’intérêt se produit à la fin de l’été 2018. Pour cause, la législation concernant le CBD devient plus claire. En 2019, les consommateurs de cannabidiol en France constituent 6% de la population. Un chiffre qui reste très bas par rapport à la moyenne de 16% dans les pays voisins. 

Pourtant, le cannabithérapeutique représenteait 600 millions de dollars aux Etats-Unis en 2018. Ce chiffre pourrait dépasser les 22 milliards de dollars d’ici 2020 d’après le Brightfield group, analyste du cannabis. Des chiffres qui méritent réflexion, d’autant plus que la France est le premier producteur de chanvre au monde. 

Bref, grâce à ses nombreux bienfaits, le CBD et les français est une histoire d’amour qui n’en est qu’à ses prémices. C’est d’autant plus un marché qui se veut florissant dans les autres pays, pourquoi pas la France. Un changement à attendre après cette expérimentation sur le cannabis thérapeutique? Une histoire à suivre. 

Articles similaires

3 commentaires

  1. On attend déja de savoir quel statut le cbd va avoir en France. On sait meme pas si ça va continuer a se vendre ou être interdit comme en italie.

  2. d’après un article que j’ai lu, il est interdit d’interdire la vente ou la consommation du cbd. C’est l’interdiction de jugé la légalité du cbd qui est interdit en France 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page