ActualitésSanté
A la Une

Le CBD pour éviter les troubles de l’alimentation

Dans le monde, les troubles de l’alimentation sont un problème récurrent et grave. Nombreux sont les adultes, adolescents et enfants qui souffrent de boulimie, d’anorexie ou tout simplement de mauvaise relation avec la nourriture. Si la maladie a toujours existé, de nouveaux traitements et potentiels aides sont découverts chaque jour. Récemment, c’est le CBD qui pourrait aider à éviter les troubles de l’alimentation.

Qu’est-ce qu’un trouble de l’alimentation ?

femme se pesant

Un trouble de l’alimentation ou trouble de la conduite alimentaire (TCA) est un problème de santé mentale grave et complexe qui affecte la santé émotionnelle et physique. Les malades atteints de TCA  développent une relation malsaine avec la nourriture. Ils sont particulièrement préoccupés par leur poids ou leur apparence. L’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie boulimique sont tous les types de troubles alimentaires les plus connus. Les troubles alimentaires sont traitables. Les personnes atteintes de troubles de l’alimentation non traités peuvent développer des problèmes potentiellement mortels.

Dans le monde, les TCA sont un problème de taille, qui touche beaucoup de personnes.  Selon l’Assurance maladie, l’anorexie mentale par exemple touche entre 0,9 et 1,5 % des femmes et 0,2 à 0,3 % des hommes. Dans plus de 80 % des cas, les personnes atteintes sont des jeunes femmes, avec un pic de fréquence chez les 13-14 ans et les 16-17 ans.

La boulimie quant à elle concerne 1,5 % des 11-20 ans et touche en majorité les femmes d’après la Haute Autorité de Santé (HAS). Le pic de fréquence se situe chez les adolescents entre 19 et 20 ans. Enfin, l’hyperphagie boulimique touche autant les hommes que les femmes, et apparaît généralement à l’âge adulte. Elle touche 3 à 5 % de la population. Toutes ces données combinées, on estime que 10 % de la population pourrait être concernée.

Quels sont les types de troubles alimentaires ?

Il existe différents types de troubles alimentaires. Certaines personnes peuvent avoir plus d’un type de trouble de l’alimentation. Les types incluent :

Anorexie mentale

Les personnes atteintes d’anorexie mentale limitent considérablement la nourriture, généralement au point de s’affamer. C’est une maladie qui peut toucher n’importe qui. Il se caractérise par un désir obsessionnel de perdre du poids et un refus de manger des quantités saines d’aliments pour votre type de corps et votre niveau d’activité.

Boulimie nerveuse

Les personnes atteintes de boulimie nerveuse se gavent ou mangent, ou ont l’impression d’avoir mangé, de grandes quantités de nourriture sur une courte période. Par la suite, ils peuvent se forcer à purger les calories d’une manière ou d’une autre, par exemple en vomissant. D’autres usent des laxatifs ou en faisant de l’exercice de manière excessive pour débarrasser leur corps de la nourriture et des calories.

Trouble de l’hyperphagie boulimique

Les personnes qui ont un trouble de l’hyperphagie boulimique ont des comportements alimentaires dangereux. Ils mangent, ou perçoivent qu’ils ont mangé, de grandes quantités de nourriture en peu de temps. Cependant, après avoir mangé, ils ne purgent pas les aliments et ne brûlent pas de calories avec l’exercice. Au lieu de cela, ils se sentent mal à l’aise et peuvent lutter contre la honte, le regret, la culpabilité ou la dépression.

Autres troubles alimentaires

Il s’agit d’une catégorie utilisée pour reconnaître et d’autres formes de symptômes de TCA qui ne rentrent pas dans les trois catégories ci-dessus. Ce groupe comprend :

Autre trouble de l’alimentation spécifié

Un terme utilisé lorsqu’une personne présente des symptômes de trouble de l’alimentation mais n’atteint pas le seuil de diagnostic clinique. Les exemples peuvent inclure une personne présentant tous les symptômes de l’anorexie mentale mais sans faible poids corporel, ou une personne présentant les symptômes de la boulimie qui ne se gave pas et se purge aussi souvent que prévu.

Trouble de l’alimentation non spécifié

Cette catégorie peut être utilisée pour classer les comportements qui causent une détresse cliniquement significative ou une réduction du fonctionnement. Mais qui ne répondent aux critères d’aucun autre trouble de l’alimentation.

Pica

Le pica est le diagnostic posé à un individu qui consomme de manière répétée des matières non alimentaires telles que de la craie ou du papier, ou des produits comestibles sans valeur nutritive tels que de la glace, pendant plus d’un mois.

Trouble de la rumination

Le syndrome de rumination ou trouble de la rumination est un diagnostic dans lequel les aliments qui ont été consommés et avalés par un individu sont régurgités sans douleur et sans effort. Les aliments régurgités peuvent être avalés à nouveau, mâchés ou recrachés. La régurgitation n’étant pas causée par un trouble gastro-intestinal.

Trouble de l’apport alimentaire évitant/restrictif

Le trouble de l’apport alimentaire évitant/restrictif est une perturbation de l’alimentation qui se traduit par une incapacité persistante à consommer suffisamment pour satisfaire les besoins énergétiques et/ou nutritionnels.

Comment le CBD peut aider avec l’anorexie mentale ?

L’anorexie mentale se caractérise par une perte de poids, une difficulté à maintenir un poids corporel approprié et une image corporelle déformée. Dans le cycle d’auto-famine de l’anorexie, le corps se voit refuser les nutriments essentiels dont il a besoin pour fonctionner normalement, ce qui entraîne de graves conséquences médicales.

Le CBD peut aider à améliorer l’humeur associée à l’anorexie en réduisant l’anxiété. Une étude a montré que le CBD avait des utilisations thérapeutiques en tant que composé anti-anxiété et antidépresseur. Sachant que l’anorexie mentale se caractérise par une grande sensation de dépression et d’anxiété, le cannabidiol va donc agir directement sur ses causes.

Les chercheurs d’une étude de 2018 publiée dans le Frontiers in Immunology Journal ont également obtenu des résultats similaires, montrant que le CBD est un remède potentiel à la dépression. Les résultats d’une étude appuient les théories selon lesquelles les réseaux cérébraux régulant l’appétit sont perturbés par l’anxiété chronique ou le stress d’une manière qui pourrait favoriser les troubles de l’alimentation ou l’obésité. Ainsi, la réduction des niveaux de stress peut aider à améliorer l’humeur et encourager une alimentation saine.

Que peut faire le CBD pour aider avec le trouble de l’hyperphagie boulimique ?

Le trouble de l’alimentation excessive est un trouble de l’alimentation grave, potentiellement mortel et traitable. Il est caractérisé par des épisodes répétitifs de consommation de grandes quantités de nourriture trop rapidement et au point d’être inconfortable. Ce trouble provoque également un sentiment de perte de contrôle pendant la frénésie. Les personnes atteintes mangent souvent seules parce qu’elles se sentent gênées par la quantité de nourriture qu’elles mangent. Ensuite, ils se sentent dégoûtés d’eux-mêmes, déprimés ou très coupables par la suite.

Le CBD, à travers les actions du système endocannabinoïde, a également un impact sur les hormones qui régulent l’appétit. Le CBD peut aider à réduire les fringales en régulant le système de récompense du corps afin que les fringales ne soient pas si graves. Dans une étude de 2008, publiée dans le PLOS One Journal, les chercheurs ont étudié l’interaction entre la ghréline et les systèmes cannabinoïdes sur les mécanismes sous-jacents à la régulation de l’appétit.

Les chercheurs ont découvert que le CBD bloque un récepteur dans le cerveau des souris, de sorte que le neurotransmetteur ghréline, qui stimule l’appétit, est incapable d’agir. Ils ont également découvert que les effets de la ghréline nécessitent une libération accrue d’endocannabinoïdes pour stimuler l’appétit. Une autre étude animale de 2001 publiée dans Nature Journal a montré que le CBD pourrait augmenter les niveaux de leptine dans le cerveau. La leptine est l’hormone qui fait qu’un individu se sent rassasié. Prendre du CBD à la fin d’une période de repas peut aider à réduire les fringales.

Quels effets peuvent avoir le CBD avec la boulimie nerveuse ?

La boulimie nerveuse est un trouble de l’alimentation grave et potentiellement mortel qui implique un cycle de comportements de boulimie et de purge. Une situation comme des vomissements provoqués conçus pour annuler ou compenser les effets de la frénésie alimentaire.

De la même manière que le CBD peut aider les personnes atteintes d’anorexie et d’hyperphagie boulimique ; il peut aider les personnes boulimiques à ne pas se gaver. Les personnes atteintes de boulimie s’inquiètent ou se plaignent toujours d’être grosses car elles ont une image corporelle déformée et excessivement négative d’elles-mêmes. Le CBD peut aider les personnes boulimiques à améliorer leur humeur en réduisant leur niveau d’anxiété. Moins d’inquiétude peut les encourager à manger sainement.

Les autres avantages du CBD sur les TCA

En plus de directement avoir un impact dans le traitement de la boulimie, de l’anorexie ou de l’hyperphagie boulimique, les avantages du CBD ne s’arrêtent pas là.

 Le CBD peut améliorer l’humeur

femme en crise de dépression

Sachant que la plupart des TCA sont d’origine mentale, il est important d’appuyer l’état mental des patients. Le CBD pourrait être un traitement pour améliorer l’humeur et le bien-être. Le cannabidiol pourrait en effet booster l’humeur. Ce qui va directement influer sur la façon dont les personnes atteintes de TCA voient leur corps. Ils pourraient ainsi plus profiter de la vie, et moins se préoccuper de leur relation avec la nourriture.

L’huile de CBD soulage le stress et l’anxiété

Le stress et l’anxiété sont également des symptômes courants qui accompagnent les personnes atteintes de TCA. Avec la prise de cannabidiol, ses symptômes pourraient être moins conséquents. Ce qui va grandement les aider dans leur traitement. Car avec moins de stress et d’anxiété, les thérapies comportementales seront par exemple plus efficaces. De même, les crises menant aux périodes de gavage ou au contraire de famine seront plus faciles à contrôler.

Bien qu’il n’existe pas encore de médicament ou traitement à base de CBD pour les TCA, le cannabinoïde peut cependant être d’une très grande aide. Si vous êtes donc atteint d’un ou de plusieurs TCA, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin sur la prise de cannabidiol.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page