Culture & plantation
A la Une

Le chanvre et ses utilisations

L’histoire du chanvre remonte à plusieurs siècles avant notre ère, vers l’antiquité. Dans toutes les civilisations, il a connu plusieurs utilisations. Cela va de l’adoration divine au textile, en passant par les pratiques médicinales. Aujourd’hui, cette plante plurimillénaire continue d’occuper une place prépondérante dans la médecine et dans l’alimentation humaine et animale. Découvertes des différentes façons d’utiliser le chanvre et leurs origines.

Chanvre vs cannabis, les différences

Aujourd’hui, que l’on parle de chanvre industriel, agricole ou textile, cela fait référence à une seule et même espèce: le cannabis. En fait, le chanvre est le produit d’un croisement sélectif utile en industrie. Par contre, le cannabis est utilisé pour médiatiser la plante à usage récréatif et ses effets psychoactifs.

Dans l’industrielle, les plants de cannabis doivent contenir un niveau négligeable de THC, le cannabinoïde à l’origine des effets psychotropes. Ce critère est la seule distinction égale entre le chanvre et les sous-espèces de cannabis, le sativa L, l’indica et le ruderalis. 

Le potentiel du chanvre

Longtemps mis de côté après la prohibition, le chanvre est de plus en plus valorisé, particulièrement depuis que les humains ont pris conscience du besoin urgent en ressources durables et renouvelables. En effet, ce cadeau des dieux est la réponse à tous nos problèmes écologiques. Il peut être cultivé partout, indépendamment du type de sol et du climat. Pour se développer, il n’a besoin que de peu d’eau. Il n’agresse pas le sol et est compatible avec l’agriculture bio. Pour info, le chanvre joue un rôle important dans la structuration des sols. Grâce à la photosynthèse, 1 ha de culture peut fixer jusqu’à 15 tonnes de CO2, dont une grande partie restituée au sol. 

Les utilisations du chanvre

Pour autant qu’il s’agit d’une superplante, le chanvre est essentiel à l’humanité, car il est aussi utilisé pour s’alimenter, pour se vêtir, pour isoler les maisons et pour se soigner. Voici les utilisations modernes du chanvre.

Le textile

L’utilisation du chanvre dans le textile n’est pas une nouveauté. Historiquement, il s’agit de la matière première utilisée avant le coton. Dans une autre époque, tous les tissus, les cordes et les voiles des vaisseaux ont été tissés avec les fibres de chanvre. Ce n’est pas un hasard si les anciens se sont tournés vers cette plante. En effet, elle est à la fois flexible, robuste et peu demandeuse par rapport à la culture du coton. Non seulement elle pousse rapidement, mais aide aussi à réduire l’impact environnemental en dépolluant les sols

Le papier

Jusqu’au 19 ème siècle, la majorité des papiers sur la planète et même les billets de banque, ont été fabriqués à base de chanvre. La prohibition en a décidé autrement, notamment à cause des idéaux politiques et de la menace pesant sur les industriels. Pourtant, par rapport au papier issu du bois de cellulose, le chanvre est bien plus durable et résistant. Même s’il n’est plus aussi souvent utilisé en papeterie, certaines entreprises continuent de s’en servir pour confectionner du papier à rouler. 

Le plastique

Le plastique est la matière la plus utilisée pour fabriquer nos objets au quotidien. Cependant, elle a la mauvaise réputation d’un matériau nocif et non biodégradable. En revanche, le chanvre l’est à 100%. Aujourd’hui, il existe différentes alternatives au plastique pétrochimique sur le marché, notamment celles à base de cellulose végétale, et donc de chanvre. Un des plus grands constructeurs automobiles au monde a même réussi à construire le premier véhicule à base de plastique de chanvre. Le résultat est sans appel, il est 10 fois plus robuste que l’acier, pour une fabrication à moindre coût. 

Le bâtiment

Le chanvre est en train de révolutionner l’industrie du bâtiment. En effet, il contribue à la construction de logements sains et écolos. Toutes les composantes de la plante, à savoir l’huile et les fibres, peuvent être utilisées pour créer du plastique, du bois, du béton, des isolants, etc. C’est le matériau de construction idéal pour faire les murs et les fondations. Le béton de chanvre est réputé 7 fois plus solide, 2 fois moins lourd et 3 fois plus pliable que le béton classique. 

Le bien-être

Le chanvre se conjugue aussi avec bien-être et santé en général. Même si les recherches scientifiques concernant ses vertus sont encore en cours, ses bienfaits sont déjà indéniables. Il peut être consommé au quotidien pour renforcer le bien-être et favoriser l’équilibre interne. Il n’est pas rare de voir des produits dérivés de chanvre en parapharmacie et en magasins spécialisés en soin naturel, à l’instar des produits au CBD.

Le carburant

Le chanvre est une solution respectueuse de l’environnement pouvant parfaitement remplacer les carburants fossiles. Il a l’avantage d’être non-toxique et biodégradable, tout en étant un biodiesel adapté à chaque moteur diesel. S’agissant d’une ressource renouvelable, c’est une alternative qui ne connaîtra jamais de pénurie.

L’alimentation et les boissons

Les graines de chanvre sont réputées très nutritives et sources d’acides gras, d’acides aminés et de protéines. Elles peuvent substituer les compléments protéiniques traditionnels sous forme de poudre qui inondent le marché, avec un apport largement supérieur. Pour les fins gourmets curieux de découvrir de nouvelles saveurs tout en jouissant des bienfaits du chanvre, sachez qu’il déguste aussi en en-cas, en chocolat, en tisane ou en boisson fraîche.

L’alimentation animale

Cette plante fascinante n’est pas seulement nutritive et bénéfique pour les humains, mais aussi pour les animaux. Par exemple, ses graines constituent l’alimentation des oiseaux, prolongeant l’espérance de vie de ces derniers de 20% et les rendant plus procréatifs. Les plus grosses bêtes comme le bétail sont également nourries au pain de chanvre, un aliment hautement nutritif par rapport à l’alimentation animale traditionnelle. 

L’incroyable histoire du chanvre

Depuis des milliers d’années, le chanvre a rythmé la vie des hommes. Il s’agit de la première plante à avoir été domestiquée par l’humain, et ses utilisations ont été découvertes pour la première fois en Asie et en Europe de l’Est. Depuis des siècles, elle a servi dans la fabrication de remèdes, de voilures et de cordages pour les navires, ainsi que de papiers et tissus. Elle fut d’abord récoltée à l’état sauvage à l’époque Néolithique, avant d’être cultivée par la main de l’homme il y a de ça environ 6000 ans.

En ces temps-là, les peuples eurent déjà connaissance de ses bienfaits. En effet, en 2800 avant J.C, les asiatiques s’en servaient déjà comme analgésique et anti-inflammatoire. Par ailleurs, ils savaient aussi qu’ils avaient entre leurs mains une plante flexible qui ne demandait qu’à être travaillée pour réaliser de grandes choses. C’est ainsi qu’ils se mirent à fabriquer des cordes, des filets, des tissus et des papiers. 

Les anciennes utilisations du chanvre

Il y a plus d’un mythe autour du chanvre. L’histoire raconte que ses fibres ont servi dans la confection du premier papier au monde. Par la suite, les arabes mirent au point les techniques de fabrication. Plus tard, Gutenberg imprima la première Bible sur du chanvre. Dans le textile, son utilisation remonte vers l’Antiquité. Ses fibres seraient de bien meilleure qualité que le coton, qui d’ailleurs était encore peu connu à l’époque. Il devint la principale matière première utilisée dans la confection des vêtements, et habilla Grecs et Égyptiens des temps anciens.

Le chanvre a aussi occupé une place importante dans les pratiques alimentaires de nos ancêtres. Découvertes en 2500 avant J.C, ses graines étaient déjà considérées comme un superaliment riche en vitamines et nutriments, qui de plus peuvent être consommées de différentes manières. On raconte même que Bouddha aurait survécu grâce à l’ingestion de ses graines.

L’industrialisation

Au début du Moyen Âge, le chanvre part à la conquête de l’Europe et devient une monnaie d’échange pour les agriculteurs sous le règne de Charlemagne. Ayant permis la construction  des navires et des arcs, il était le véritable nerf de la guerre. Avec l’industrialisation, les choses ont beaucoup changé et le cannabis a commencé à voir son utilisation énormément réduite. En effet, les bateaux à vapeur sont apparus, ainsi que le coton, la cellulose et l’agriculture céréalière. Même l’huile de chanvre a laissé place au pétrole dans les lampes d’éclairage.

La prohibition

Au 19ème siècle, le nombre de personnes accro aux stupéfiants n’a de cesse augmenté. Cela fait référence à l’opium, à la cocaïne et à l’héroïne. Une première conférence internationale sur l’opium fut organisée à La Haye. Progressivement, la prohibition s’est installée. Que ce soit sous le nom de chanvre, de cannabis ou de marijuana, la plante devint illégale. Ce n’est qu’en 1990 que les lois l’interdisant furent allégées. La culture de chanvre commença même à être autorisée dans de nombreux pays, conscients de son énorme potentiel économique. Avec le temps, les recherches scientifiques ont dévoilé le cannabis sous un nouveau jour. Selon les chercheurs, les sanctions liées à sa consommation sont insensées, car c’est une plante aux innombrables vertus thérapeutiques.

Pour conclure, le chanvre est une plante révolutionnaire aux mille et une applications. Malgré ses vertus et sa polyvalence, elle reste une ressource sous-utilisée, et souffre encore de nombreuses idées reçues à cause de la désinformation. Curieux de connaître d’autres façons plus étonnantes d’utiliser le chanvre, rendez-vous à la Conférence sur les utilisations de la plante le 5 Octobre à Paris.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page