Actualités

Le projet CBD : Un exemple de développement urbain vert en Égypte

Ces quatre dernières années, CSCEC Egypt contribue activement dans l’accomplissement du projet CBD de l’Egypte. Cette filiale égyptienne de la China State Construction Engineering Corporation a pour mission de construire le quartier central des affaires de la nouvelle capitale administrative du pays. Ce, avec pour objectif principal d’en faire une vitrine de développement urbain vert selon les normes chinoises de protection de l’environnement.

Projet CBD, qu’est-ce que c’est ?

Maintenant que le CBD a le vent en poupe, il serait facile de croire que le projet CBD tisse un lien étroit avec le cannabidiol. Une erreur ! Ce cannabis médical n’a rien à voir avec ce programme. Simplement parce qu’il est essentiellement question de construction urbaine.

Oui, mais pourquoi CBD ? Eh bien, parce que c’est un acronyme pour Central Business District ou quartier central des affaires.

Concrètement, CSCEC Egypt est en charge de la construction d’une nouvelle ville moderne située à 50 km à l’Est du Caire en couvrant une superficie d’environ 505 000 m². C’est le projet CBD incluant la création :

  • De 20 gratte-ciel commerciaux et résidentiels ;
  • D’infrastructures municipales de soutien.

Un ambitieux dessein facilement repérable à des kilomètres principalement, grâce à une tour iconique élevée à 385 mètres. Celle qui aura pour particularité d’être le plus haut bâtiment jamais construit sur le continent africain.

Un exemple concret de développement vert

En tant que projet clé de l’initiative Belt and Road, il est de notre responsabilité de mettre en pratique et de promouvoir l’idée de développement vert.

C’est en cette phrase que Yuan Hao a expliqué la part jouée par CSCEC Egypt dans le projet CBD. Ce directeur de la conception de l’entreprise a même souligné que :

Le CBD servira de modèle de développement vert dans le cadre de l’initiative.

Ainsi, les stratégies adoptées depuis le lancement en 2018 sont orientées dans ce sens en misant sur différents atouts liés à :

  • La conception architecturale ;
  • Les processus de construction ;
  • La planification urbaine.

À Yuan Hao de préciser en ce qui concerne le premier point :

En termes de conception architecturale, différents types de béton sont utilisés, ce qui réduit considérablement la consommation d’énergie de la construction et améliore les performances d’isolation thermique du bâtiment.

Pas seulement, puisque ce constructeur a accordé le privilège à l’usage de moules en aluminium. Ce, dans l’objectif de réduire considérablement le taux de recyclage des matériaux de construction.

À cela s’ajoute la mise en place d’un système de récupération et de purification d’eaux usées qui seront par la suite réutilisées pour :

  • Le dépoussiérage ;
  • L’irrigation ;
  • Le nettoyage des véhicules.

Côté planification urbaine, CSCEC Egypt attire l’attention avec un système piétonnier et de transport en commun efficace. Sa stratégie étant d’encourager les voyages verts à travers la marche ou le recours à l’usage des moyens de déplacement en commun.

Puisqu’il est principalement question de développement vert, les immeubles sont également accompagnés d’un réservoir thermique ainsi que d’une station énergétique régionale. La première infrastructure permet d’améliorer le taux d’utilisation de l’énergie électrique et de réduire la charge de pointe. Quant à la deuxième, elle sert à refroidir de manière centralisée les bâtiments.

Et la liste des méthodes adoptées est longue selon Yuan Hao précisant que :

La méthodologie verte de la CSCEC Egypt est conforme à l’idée de développement vert de la partie égyptienne dans la construction de la nouvelle capitale administrative.

En bref

Le projet CBD n’a aucun lien avec le cannabidiol comme son nom peut laisser croire. N’empêche que sa réalisation permettra à l’Égypte de faire un énorme bond en avant dans le développement vert. C’est peut-être là le point en commun entre le cannabis et ce dessein. À ce qu’il parait, cette plante aide à lutter contre le réchauffement climatique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page