ActualitésLégislation

Allemagne : La légalisation complète du cannabis ne sera finalement pas pour tout de suite

Nouvelle proposition de Karl Lauterbach pour une légalisation partielle du cannabis en Allemagne

Karl Lauterbach, le ministre allemand de la santé, a récemment présenté une nouvelle proposition visant à légaliser partiellement le cannabis dans le pays. Bien qu’il ait d’abord préconisé une légalisation complète, les obstacles réglementaires de l’Union européenne (UE) ont nécessité une révision de la proposition.

Légalisation limitée du cannabis en Allemagne: Les nouvelles propositions de Karl Lauterbach

Le ministre allemand de la Santé, Karl Lauterbach, a présenté une nouvelle proposition pour légaliser partiellement le cannabis dans le pays. Cette proposition, qui s’articule autour de deux parties distinctes, permettrait la vente limitée de cannabis dans certaines zones du pays sous la forme d’un programme pilote local de quatre ans. Elle permettrait également aux Allemands de cultiver leur propre cannabis à des fins personnelles, sans l’approbation de l’Union européenne.

Plan en deux parties pour une légalisation limitée

Le nouveau plan de Lauterbach se compose de deux parties distinctes. Tout d’abord, il permettrait la vente limitée de cannabis dans certaines zones du pays, sous forme d’un programme pilote local de quatre ans. Cette première phase permettrait d’évaluer l’impact de la réforme sur les zones urbaines et rurales du pays et pourrait être étendue à d’autres régions en cas de succès. Cette partie de la proposition sera examinée par la Commission européenne.

légalisation

Culture à domicile autorisée

La deuxième partie de la proposition de Lauterbach permettrait aux Allemands de cultiver leur propre cannabis à des fins personnelles, sans l’approbation de l’UE. Bien que les détails de cette partie de la proposition ne soient pas encore finalisés, les consommateurs pourraient être autorisés à cultiver jusqu’à 20 à 30 plants de cannabis. De plus, les cultivateurs non commerciaux pourraient organiser et distribuer du cannabis entre eux via des Cannabis Social Clubs, similaires à ceux qui existent déjà en Espagne.

Vers une dépénalisation imminente du cannabis en Allemagne?

Si cette proposition est approuvée, elle ouvrira la voie à une réforme plus large de la législation sur le cannabis dans le pays. Les partisans allemands de la légalisation du cannabis ont salué l’annonce de M. Lauterbach. Cependant, ces mesures sont loin de correspondre au projet initial de la coalition des feux tricolores, qui était de légaliser complètement le cannabis à court terme.

Les partisans de la légalisation manifestent leur enthousiasme

L’annonce de M. Lauterbach a été chaleureusement accueillie par les partisans allemands de la légalisation du cannabis. Selon cette annonce, une proposition de légalisation légère du cannabis sera bientôt présentée, permettant des ventes limitées dans certaines zones du pays pendant une période de quatre ans, ainsi que la culture à domicile pour un usage personnel. Kristine Lütke, membre du parlement allemand et porte-parole du Parti démocrate libre en matière de toxicomanie et de politique des drogues, a partagé sur Twitter son impatience d’en savoir plus sur cette proposition.

Un échec pour la légalisation totale

Ces mesures sont loin de répondre au projet initial de la coalition des feux tricolores, qui était de légaliser complètement le cannabis à court terme. Le SPD admet désormais que les obstacles rencontrés à Bruxelles sont probablement trop importants pour une légalisation totale dans un avenir proche. Toutefois, le parti demeure déterminé à atteindre son objectif de légalisation totale, couvrant à la fois la culture et la distribution, conformément au droit européen.

Un projet qui répond aux exigences européennes

Le projet de M. Lauterbach vise à légaliser le cannabis en Allemagne de manière aussi large que possible sans enfreindre les règles de l’Union européenne. Bien que la première partie de la proposition soit soumise à l’examen de la Commission européenne, la culture à domicile ne nécessite pas l’approbation de l’UE. M. Lauterbach a récemment fait état d’un très bon retour d’information après une visite à Bruxelles. Les consultations sur le projet de loi ne sont pas encore terminées, mais M. Lauterbach souhaite s’en tenir à une légalisation complète.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page