ActualitésCulture & plantation
A la Une

Les principaux pays producteurs de CBD

Depuis quelques années, le business du CBD bat son plein en Europe, mais aussi dans le reste du monde. Il semble que les bienfaits de ce produit ont séduit plusieurs personnes. Ce qui pousse les producteurs à proposer de plus en plus de variétés. La légalité ou le vide juridique qui s’applique sur les produits CBD est également un argument béton pour attirer encore un peu plus de consommateurs chaque jour. Une situation qui ne manque pas de plaire aux principaux pays producteurs de CBD. Mais qui sont-ils ? 

Articles similaires

La France : le leader européen et dans le monde

La France est actuellement le premier producteur de CBD en Europe et dans le monde. C’est également l’un des pays qui en consomment les plus. Selon Grand View Research, 10% des Français en auraient pris en 2021. Ce qui équivaut à 6 millions de personnes environ. Il faut dire qu’en France, le CBD est légal depuis quelques années. 

Selon SPCBE ou le Syndicat Professionnel du Chanvre et du Bien-être, le marché du CBD dans l’Hexagone pourrait brasser les 1.5 milliard d’euros dans quelques années. Ce qui n’est pas des moindres sur un marché qui produit tous les ans 3 milliards d’euros dans le monde. 

En France, plus de 400 boutiques spécialisées proposent différents types de produits à base de ce produit. De quoi séduire même les plus réticents. Cela va des fleurs de CBD séchées aux gourmandises et articles de toutes sortes à base de cannabidiol. Afin d’encourager davantage les consommateurs, les spécialistes facilitent l’accès à leur produit avec des boutiques en ligne. Il suffit d’un clic pour se procurer ses produits thérapeutiques. 

Il n’en demeure pas moins que le marché du CBD est très réglementé en France. Les producteurs doivent respecter des normes pour assurer la légalité de leur produit. Notamment, seule la variété de Cannabis Sativa L est autorisée dans le pays. En outre, les produits commercialisés ne doivent contenir que 0.3% de THC maximum, voire 0% dans un produit fini. 

Et malgré tout, la France compte actuellement 18 000 ha de plantation de chanvre. Ce qui sert à financer la production dans 90% des pays d’Europe, mais pas uniquement en France. La superficie de plantation de chanvre a augmenté de plus de la moitié en France depuis 2013. 

En 30 ans, le nombre de plantations a multiplié de 4.5 dans le pays. Et le nombre de producteurs est actuellement de 1 300 environ. Une concurrence qui participe aussi à la qualité des produits CBD en France. Vous pouvez trouver ici aussi bien des plantations Indoor, outdoor et même des hybrides. 

Les États-Unis : un marché de 22 milliards de dollars

Outre Atlantique, les États-Unis tiennent la tête de liste de la production de CBD avec un marché qui pourrait brasser les 22 milliards de dollars. En quelques années, les petits comme les gros producteurs de cbd ont pris d’assaut le secteur. L’assouplissement des règlements concernant la consommation et la production du chanvre dans le pays en a séduit plus d’un. Selon Hepworth Farms, l’une des plus grandes coopératives agricoles du pays : « Cette plante peut changer le monde. Elle peut faire entrer les agriculteurs dans une nouvelle économie et un nouveau paradigme de santé ».

Il n’en demeure pas moins que la production de CBD est pour le moins compliquée aux États-Unis. En plus de se battre contre les policiers, les producteurs doivent faire face à des vols et des actes de vandalisme. Pour cause, la plante ressemble de l’extérieur à des plants de cannabis classiques. 

En outre, pour produire du CBD aux États-Unis, il faut faire la différence entre le cannabis récréatif dont la légalisation reste encore floue et le CBD qui est à vertu thérapeutique. Tout est une question de dosage de THC. Dans la production de CBD légal, les plantes ont un taux de THC de moins de 0.3%. Dans le pays, on rencontre surtout deux variétés qui sont le Cannabis Indica et le Cannabis Sativa. Ils sont connus pour leur saveur authentique et leur efficacité. 

Depuis la réforme annoncée par Donald Trump en 2018, les produits CBD battent leur plein aux États-Unis, répondant aussi bien aux attentes qu’aux besoins des consommateurs, novices comme expérimentés. Dans les boutiques, vous avez les huiles essentielles de CBD jusqu’aux pilules ou aux suppositoires, en passant par les chocolats ou autres produits à la consommation. Tout est en libre circulation. 

La Suisse : la légalisation des CBD à 1% de THC

La Suisse fait aussi partie des meilleurs producteurs de CBD. Et la norme dans le pays est bien plus souple que dans les autres. En effet, ici, on peut produire des plantes avec un taux de THC de 1%. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi les produits suisses, quand bien même ils sont légaux sur le territoire, ont un peu de mal à s’exporter dans les autres pays et notamment la France. 

En tous les cas, la majorité de la production suisse se fait en Indoor. C’est aussi une des sources de l’exposition du marché local. En effet, c’est plus simple de contrôler les plantations ainsi que leur qualité en utilisant ce procédé. 

Pour la petite histoire, la Suisse a légalisé la plantation et l’exploitation de CBD sur son territoire depuis 2017. Dès lors, les autorités sont devenues légèrement laxistes quant aux contrôles : plus besoin d’autorisation pour ouvrir une plantation. De quoi séduire les producteurs du pays qui sont passés de 5 à 630 en seulement 1 an si l’on en croit l’Administration fédérale des douanes. Le marché a donc connu un énorme boum soudain qui a impacté sur le prix. En 2019, 1 kg de CVD était de 1 500 francs suisses contre 6 000 francs suisses en 2017.  Une situation qui n’a pour autant pas découragé les producteurs. D’ailleurs, en 2019, on compte 243 ha de plantation de chanvre en Suisse selon l’OFAG ou Office Fédéral de l’Agriculture.  

Pour encourager davantage les producteurs à se lancer, la Suisse lève en 2019 les taxes sur la production de CBD. À cela s’ajoute l’annulation de toutes les interdictions concernant l’exploitation et la plantation de chanvre dans le pays. Le CBD ne sera plus considéré comme un stupéfiant, et ce, à 100%. 

Portugal : un marché en pleine évolution

Le marché du CBD au Portugal est en pleine évolution. Il faut dire que les conditions climatiques dans le pays sont propices à une culture outdoor des plantes de chanvres. Avec 12 heures d’ensoleillement par jour, les producteurs ont de quoi assurer la réussite de leur plantation. 

Comme bien des pays dans le monde, le Portugal a légalisé depuis quelques années la culture et l’utilisation du CBD à des fins médicales. Comme en France, le taux de THC autorisé dans chaque plante sera de 0.2% maximum. Néanmoins, l’utilisation est très contrôlée. Vous devez avoir une pharmacie pour vous en procurer auprès des boutiques, des pharmacies ou des parapharmacies du pays. 

Malgré quelques incertitudes, le marché séduit des producteurs dont notamment des fermes avec de grosses installations aussi modernes que performantes. Et la quantité de production dans le pays aurait augmenté de 566% en un an seulement selon le Journal de Noticias dans son édition du mars dernier. « L’exportation de cannabis a été multipliée par six en un an », Journal du Noticias du 22 mars 2022. 

Le Portugal produit non seulement du chanvre pour ses consommateurs locaux, mais aussi en vue d’une exportation. C’est un des plus grands producteurs de CBD avec 30 tonnes de fleurs de CBD disponibles dans les plantations en 2021 et exportées vers d’autres pays. Et « 10 tonnes de cannabis ont déjà été vendues à l’étranger en janvier et février » selon toujours le journal. 

Italie : une production légale depuis 2018

En Italie, la production de CBD est aussi légale depuis 2018. Et d’ailleurs, les normes sont un peu plus souples en la matière avec un taux de THC qui peut aller de 0.3 à 0.5%, voire jusqu’à 0.6%. Une situation qui a mené le nombre de cultures à 4 000 ha en 2018 contre 400 ha seulement en 2013. 

En Italie, le marché se base surtout sur une plantation outdoor. Il faut dire que le pays profite aussi d’un climat très ensoleillé qui est propice à la production sauvage de chanvre. Tous les plants sont destinés à une utilisation médicale, industrielle, alimentaire et cosmétique. Les producteurs locaux proposent différentes variétés : Mimosa Automatic, Purple Queen, Royal Gorilla Automatic, etc. De quoi assurer différentes saveurs aux consommateurs. 

Afin de soutenir davantage la filière, le Ministre de l’Agriculture vient d’annoncer une aide publique à 300 euros par ha pour les petits producteurs. « Le décret prévoit une aide à l’hectare égale à 300 euros, dans la limite de 50 hectares. Il concerne aussi la recherche sur de nouvelles variétés de chanvre, pour des méthodes de contrôle rapide du THC et sur la mécanisation. Enfin, nous apportons une aide aux entreprises qui investissent dans la post-récolte du chanvre et dans des installations de séchage, de nettoyage de produits, de teillage » selon le député Giuseppe L’Abbate. Bref ! Le CBD est une filière qui a de l’avenir dans plusieurs pays dans le monde. Avec l’adoucissement et la dépénalisation, voire la légalisation de sa production et son exploitation, le nombre d’hectares de plantation n’a cessé d’augmenter au cours des dernières années. D’ailleurs, dans le monde, on comptait en 2019 dans les 275 000 ha de culture de Chanvre selon « Authentique CBD ». Il semble que l’on ait compris et apprécié les vertus thérapeutiques de ce produit.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page