ActualitésLe monde du CBDLifestyleScience & Etudes
A la Une

Les produits CBD pour les animaux

Peut-on utiliser des produits CBD pour humain chez les animaux ?

Durant cette dernière décennie, les appréhensions sur le CBD se sont nettement estompées. Désormais légal dans plusieurs pays, il est désormais un allié de la médecine thérapeutique. Si avant, il ne se trouvait seulement que dans certaines boutiques isolées, son entrée dans les pharmacies lui donne une meilleure image. Avec des bienfaits multiples sur l’organisme, l’on se demande comment cette substance agirait sur nos amis les animaux.

Articles similaires

La molécule de CBD dans sa globalité

De nos jours, le CBD n’est plus un terme nouveau. En réalité, le CBD n’est autre que l’abréviation de cannabidiol. Il fait partie de la famille des cannabinoïdes, qui compte parmi les substances actives dans le cannabis. Tout comme ses 130 confrères répertoriés, il entraîne des effets physique et psychique chez l’homme.

Toutefois, il est le seul à agir de manière exemplaire. En effet, le CBD a acquis une notoriété importante grâce à ses bienfaits. Aussi, il n’engendre pas de symptômes de dépendance, comme on pourrait le croire. Bien au contraire, il est sollicité pour lutter contre la toxicomanie. Entre d’autres termes, il aide dans le processus de sevrage des personnes alcooliques, droguées et bien d’autres victimes de dépendance. De plus, sa consommation n’admet pas d’effets secondaires, même à une dose fortement élevée. Dans ce cas, seule la concentration du THC est à craindre.  

Les effets du CBD chez l’homme

Les avantages de l’introduction du CBD dans l’organisme sont incontestables. D’ailleurs, cela est uniquement possible grâce à la présence de récepteurs spécifiques appelés récepteurs endocannabinoïdes. À vrai dire, ces derniers permettent aux molécules de CBD d’être assimilées dans la circulation sanguine. Dès qu’elles parviennent à leur destination finale, ou encore le cerveau, leur pouvoir commence alors à prendre effet. La durée de cette phase dépendra ainsi de la quantité ingérée et du mode d’administration de la molécule.

De cette façon, le CBD entraîne des actions surprenantes sur le corps. Les amateurs de cannabidiol comptent sur lui notamment pour ses vertus relaxantes. Loin de rendre défoncé, ses effets s’apparentent à une détente des muscles et des nerfs. D’où, une prise en journée permettrait de profiter d’un moment inédit, le temps de se recharger. À consommer avant de dormir, il activerait alors le processus d’endormissement. En fait, en relâchant les tensions éventuelles, il parviendrait à accélérer le sommeil, voire à rallonger sa durée. D’où, les insomniaques l’utilisent pour enfin dormir dans les bras de Morphée. De plus, il possède également des propriétés antidouleur et anti-inflammatoire.

Le CBD et les animaux

Comme les hommes, certains animaux possèdent également des récepteurs de la molécule de cannabis. Il s’agit de la classe des mammifères, tels que la plupart des animaux domestiques. À noter qu’ils sont particulièrement réceptifs au CBD. Le prescrire à nos amis à 4 pattes semble alors être une bonne idée pour soulager leurs maux. Les scientifiques l’ont ainsi démontré à travers une série de tests sur des animaux tels que les chiens et les chats.

De cette manière, les effets de cette molécule seraient plus ou moins semblables à ceux des humains. Pour en savoir plus, voyons comment leur système nerveux répond habituellement suite à une dose de CBD. À l’aide de ces fameux récepteurs, une consommation fréquente induirait une réduction de l’anxiété chez les animaux. Comme chez l’homme, le stress se voit atténué remarquablement. Enfin débarrassés de cette inquiétude excessive, ils seront plus heureux. Le simple fonctionnement physiologique de l’animal est positivement affecté. À savoir :

  • Une circulation sanguine favorisée
  • Un rythme cardiaque régulier
  • Le retour de l’appétit
  • Une fatigue diminuée

Les produits usuels à base de CBD

Suite à de nombreux essais cliniques, les experts en sont arrivés à la conclusion que le CBD peut très bien convenir à une consommation animale. Toutefois, il vaut mieux consulter l’avis du vétérinaire avant de procéder à un quelconque traitement à base de cannabis. Pour répondre au besoin croissant en CBD, les fabricants se sont lancés dans une diversification de masse. Le cannabidiol est en effet disponible sous différentes formes. Allant d’une utilisation topique ou à consommer, les étalages inondent de produits banals au plus loufoques.

Actuellement, de multiples produits au CBD pullulent sur le marché. S’ajoutant à cela des goûts et de variétés diverses, les amateurs en cannabis ne savent plus où donner de la tête. Il en va de soi pour les propriétaires d’animaux qui veulent aider leurs animaux. On distingue alors les produits à usage topique tel que l’huile, le baume, et la crème au CBD. Il existe aussi des produits consommables comme l’huile, les gélules ou les capsules, les gâteaux et les confiseries, toutes au CBD. Là, le choix peut se corser pour l’acheteur puisqu’il y a tout un rayon qui l’attend. Pour les amateurs de fumée, les e-liquides sont spécialement conçus pour leur plus grand plaisir. Toutefois, cet usage n’est pas recommandé pour nos amis poilus.

Comment administrer le CBD à mon animal ?

Pour profiter de ses bienfaits, les plus préconisés sont ceux à ingérer. Parmi eux, l’huile de CBD est la plus demandée sur le marché. Il convient parfaitement qu’importe le régime alimentaire de l’animal. Les gélules peuvent également constituer une excellente alternative. Il s’assimile à un complément alimentaire. Il suffit de le glisser dans le repas de l’animal sans qu’il s’en rende compte et le tour est joué. Pour tout ce qui est gâteaux, bonbons ou encore chocolat au cannabidiol, il est nettement moins recommandé. Avec un taux de sucre élevé, ils peuvent nuire à la santé. D’ailleurs, le journal de Montréal l’affirme: “Cette maladie connaît une augmentation des cas chez les animaux de compagnie”.

Pour une action plus ciblée, l’huile de CBD à utilisation topique fera très bien l’affaire. Surtout si l’animal est sujet à des douleurs musculaires ou encore articulaires. Dans ce cas, il faut alors masser le produit jusqu’à pénétration complète. Une utilisation régulière en CBD aide notamment à réduire les douleurs et les inconforts.

Une posologie à respecter

Même en parfaite connaissance de tous les avantages et inconvénients du cannabis, cela n’est pas suffisant pour faire une automédication sur soi ou sur son animal. Ainsi, l’avis du vétérinaire est strictement recommandé. Il saura répondre à toutes vos questions et faire lui-même une prescription du traitement adapté à votre animal. Mais encore faut-il savoir la doser. Pour cela, il faut prendre en considération tous les paramètres essentiels de son métabolisme. Pour ne citer que certains : son poids, sa taille, son âge, ses antécédents, voire ses intolérances. Qui de mieux placé que son maître pour connaître tous ces détails.

Dans la plupart des cas, la décision la plus avisée reste la modération. Il vaut mieux observer le comportement de l’animal avec une dose relativement faible et augmenter au fur et à mesure. Dès lors, les propriétaires pourront voir d’eux-mêmes l’évolution de la santé de l’animal, conjuguée avec l’efficience du CBD. Par ailleurs, la réaction face au cannabis n’est pas la même pour toutes les races. Si un certain régime au cannabidiol s’avère efficace à un animal, cela ne veut pas dire qu’il s’adapterait au vôtre.

Quelques contre-indications à l’usage du CBD

Selon les scientifiques, les effets secondaires liés à une consommation de CBD sont quasi nuls. En réalité, la molécule de CBD n’est pas toxique, contrairement à son frère le THC. Cela explique pourquoi il est le plus populaire de tous les cannabinoïdes dans la médecine thérapeutique. La consommation et la vente sont autorisées dans de nombreux pays tels que le Canada, le Royaume-Uni ou encore la France. Il est soumis à des réglementations sévères, afin de contrôler au mieux la qualité des produits consommés par la population. Ainsi, ceux issus d’une agriculture biologique sont les plus préconisés de nos jours.

Toutefois, la présence de THC dans chaque produit est à vérifier scrupuleusement. Cette dernière est responsable des effets récréatifs de la plante. Il risque donc d’induire des effets comme le vomissement fréquent, le tremblement, une salive abondante, des comportements inhabituels, des crises, et bien d’autres. Si un ou plusieurs de ses symptômes apparaissent, il faut consulter au plus vite le vétérinaire.

Tandis que la majorité des hommes apprennent seulement de l’existence d’une substance aussi bienfaisante que le CBD, les animaux sont les prochains sur la liste des bénéficiaires. En effet, les expérimentations scientifiques débutent généralement sur les animaux. Cependant, leur bienfait passe souvent en second par rapport à la race dominante. Ainsi, après avoir exploré les vertus de cette molécule naturelle sur l’homme, les experts se penchent maintenant sur la santé des autres races. Plus particulièrement des mammifères qui possèdent un organisme assez similaires au nôtre. On y découvre des effets insoupçonnés tels que des propriétés anxiolytiques, relaxantes, et antidouleurs.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page