ActualitésScience & Etudes
A la Une

Les sous-produits de chanvre : bons pour les agneaux

Le chanvre est une des plantes les plus présentant la plus grande biomasse. Les sous-produits de chanvre ne présentent pourtant aucune importance économique pour les cultivateurs. Dans le domaine de l’élevage, l’alimentation est très importante. Pour les ovins, l’alimentation va être déterminante de la croissance de l’animal ainsi que la qualité de sa viande. Cette alimentation se doit d’être saine et végétale pour les agneaux. Les sous-produits de chanvre usagé peuvent éventuellement servir d’alimentation pour ces derniers. Ils ne figurent pourtant pas dans la liste des substances à donner aux animaux d’élevage. La raison est qu’ils peuvent possiblement contenir des traces de THC. La question qui se pose est alors de savoir s’ils sont bons ou non pour les agneaux.

Historique de la culture du chanvre

Le chanvre a été, durant plusieurs années, prohibé aux États-Unis de par le fait qu’il contient du THC même en petite quantité. Le THC est l’agent psychoactif présent naturellement dans le chanvre et la plante de cannabis. Dans les années 2010, soit en 2014, la culture du cannabis a été légalisée uniquement pour le domaine des recherches. Par la suite, la culture du chanvre a été officiellement autorisée en 2018 par le vote du Congrès ainsi que la signature du président Donald Trump de la Farm Bill. En conséquence de cette autorisation, la culture du chanvre a commencé à s’accroître. Même les plants de chanvre contenant un taux de THC de 1 % sont autorisés si auparavant le taux a été de 0,3 % au maximum. 

En parallèle avec la montée en force de la culture du chanvre, les cannabinoïdes issus du chanvre connaissent également une bonne entrée sur le marché. Tous les cannabinoïdes non-psychoactifs se commercialisent et se vendent merveilleusement bien. Mais dans le cadre de cette extraction, les sous-produits de chanvres usagés se dégagent et deviennent des déchets. La question de l’utilisation des sous-produits se pose donc.

Les sous-produits du chanvre

Une fois que les cannabinoïdes sont extraits du chanvre, une biomasse de cannabis, appelé encore sous-produit de chanvre usagé, est obtenue. Elle constitue une masse végétale considérée par les agriculteurs cultivateurs de chanvre comme un déchet. Il ne représente qu’une valeur économique moindre, voire pas de valeur du tout, pour les producteurs de chanvre. Pourtant, l’alimentation du bétail, des ovins, est faite exclusivement de végétaux tels que le foin et la paille. Ainsi, les sous-produits de chanvre usagé sont, théoriquement, adaptés pour l’alimentation des ovins puisqu’ils sont :

  • Des fibres végétales
  • Une sorte de fourrage
  • Non toxique pour les agneaux
  • Sans alacaloïde de pyrrolisidine

Il est donc tentant d’offrir la biomasse de chanvre aux agneaux. Cette alternative peut être très intéressante du fait qu’elle est très favorable pour l’économie.

L’alimentation des agneaux à base de biomasse de chanvre

Si les sous-produits de chanvre usagés présentent un aspect très attractif économiquement, il convient de voir les réalités de cette alimentation sur les ovins. La seule étude recensée sur le cas de la biomasse pour les agneaux est celle de l’université d’Oregon. La Food and Drug Administration n’a pas légalisé la nutrition des ovins à base de sous-produits de cannabis. Cette décision est motivée par la présence éventuelle de trace de THC dans la biomasse. Le THC est pourtant susceptible d’altérer la santé des ovins. La non-légalisation est donc faite dans une optique de préservation de la santé animale. Les études de l’université d’Oregon révèlent pourtant des résultats favorables à la nutrition des agneaux par la biomasse de chanvre. 

Cette étude, effectuée sur des agneaux mâles sur une durée d’un mois. La biomasse a représenté pour certains agneaux de l’étude 10 % de leur alimentation et pour certains autres 20 %. Les chercheurs de l’université ont déclaré que « Bien que des recherches supplémentaires soient encore nécessaires, la biomasse de chanvre usagé peut être considérée comme un aliment sûr ». Cette alimentation n’affecte ni la croissance ni la viande des agneaux. La légalisation de cette alimentation pour les ovins peut donc être en bonne voie d’être adoptée.

En somme, l’alimentation du bétail par les sous-produits de chanvre usagé représente un enjeu économique de taille autant pour l’agriculteur que pour l’éleveur de bétail. L’alimentation des ovins par la biomasse de cannabis ne présente aucun effet négatif réel sur la viande et la croissance des animaux. La Food and Drug Administration n’a pourtant pas été légalisée pour un motif de protection de la santé animale. L’étude de l’université de l’Oregon a pourtant renversé la réalité du monde de l’élevage par la démonstration d’une absence de grands effets néfastes sur la santé des agneaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page