Actualités
A la Une

Luxembourg : L’Etat compte cultiver du Cannabis

Vendredi 15 juillet 2022, le Ministre de la Santé et de la Justice du Luxembourg annonce un nouveau projet de loi qui devrait intéresser les amateurs du cannabis médical et non médical. En effet, il semble que le pays souhaite cultiver du cannabis récréatif. Pour ce qui est de la consommation, tout reste à voir. 

La légalisation de la culture du cannabis en Luxembourg va bon train. En effet, depuis quelques années, les rumeurs sur un tel projet font rage dans les coulisses du gouvernement. On vient d’en avoir la confirmation. 

Une chaîne de production étatique de cannabis récréatif : une grande première

Une chaîne de production de cannabis non médical sera donc montée et disponible dans le pays d’ici 2023. Elle sera complètement sous le contrôle de l’Etat. C’est la suite légale du projet qui consistait à légaliser la production du cannabis récréatif dans le pays. 

Un projet de loi en cours

Néanmoins, les textes de lois sont encore en cours de préparation. Malgré l’approbation du gouvernement, il doit encore passer par le vote en chambre des députés. Cela ne se fera qu’en 2023. D’ici là, les travaux préparatifs  sont menés de front pour accélérer la mise en place de ce projet. En effet, la réalisation d’une plantation de cannabis légal nécessite des ressources complexes et des mois de travaux.

 Selon Sam Tanson, le Ministre de la santé et la Justice du Luxembourg :

«Même si cela est peu probable, on peut au mieux encore espérer un vote avant les prochaines élections. Néanmoins, la mise en place d’une chaîne de production va nécessiter des efforts intenses. Tout un système devra être mis sur pied. On ne va donc pas lancer la culture au lendemain du vote de la loi» .

Une première chaîne de production aux Pays Bas

Une première chaîne de production devrait commencer d’ici le début de l’année 2023 aux Pays Bas. Sur la base de cette expérience d’autres systèmes fonctionnant à plus grande échelle devraient voir le jour au fur et à mesure. Des réunions pour faire un rapport des résultats seront organisées fréquemment entre les principaux intéressés, à savoir le Luxembourg, les Pays Bas et l’Allemagne. 

Qu’est-ce que cela implique ? 

Cultiver du cannabis pour un usage personnel sera légale

Dans un premier temps, le gouvernement souhaite légaliser la production personnelle de cannabis par tout individu de plus de 18 ans. La plantation ne devra alors pas dépasser les 4 plants. 

Alors, la possession de cannabis récréatif ne sera plus puni par la loi dans le pays. Par voie de déduction, une consommation personnelle, hors des endroits publics peut être autorisée. 

Quid de la consommation et de la vente dans des lieux publics

Selon toujours Sam Tanson :

«Il s’agit d’une thématique qui, à première vue, a l’air simple, mais dans les faits, il s’agit d’une entreprise très complexe… Cela ne se fera pas du jour au lendemain. »

Un autre projet de loi et un autre vote peuvent être organisés. Cependant, les résultats de celui-ci restent encore inconnus. En outre, la commercialisation du cannabis récréatif devra répondre à d’autres problématiques. Tel est le cas par exemple de la distribution des licences, de la mise en place des points de vente. 

Une telle législation devra en outre s’assurer du non exportation du cannabis récréatif dans d’autres pays. En effet, cela peut entraîner des incidences diplomatiques si des non-résidents venaient à se procurer du cannabis légalement en Luxembourg pour les utiliser ailleurs. 

Pourquoi cette décision ? 

En mars 2021, le parlement suisse s’est réuni pour voter une proposition du conseil Fédéral. C’est alors que la levée de l’interdiction du cannabis médical a été élue à l’unité sur 42 voies, 0 vote non et 0 abstention. 

La répression du cannabis récréatif ne fonctionne pas

C’est un fait.  Partout dans le monde, le modèle répressif adopté par tous les pays concernant le cannabis récréatif ne fonctionne pas. 

La vice première minsitre Paulette Lenert appelle à ce que la santé publique soit à nouveau mise en avant, aussi à l’échelle des conventions internationales très strictes :

«Rien que sur les dix dernières années, la consommation de stupéfiants a explosé. On est confronté à un marché noir où ne sont vendues que des saletés. On ne peut pas ignorer cette réalité. Nous avons donc l’obligation de chercher de nouvelles solutions»

Pour réduire les risques liés à la consommation 

Ce nouvel amendement viendra donc apporter une nouvelle norme dans la production de cannabis récréatif qui devrait améliorer les conditions de production et d’utilisation de cette drogue. Il en va aussi de la sécurité de la population. 

Cultiver du cannabis légalement pour minimiser la criminalité dans le pays

Une légalisation de la production minimisera aussi la délinquance et la criminalité dans le pays. L’approvisionnement en cannabis récréatif ne sera plus un délit ni un crime sur tout le territoire. 

Le cannabis récréatif : quand sera-t-il nécessaire ? 

Inutile de revenir sur les avantages et les bienfaits du cannabis récréatif. Si légalisé le fait de cultiver du cannabis intéresse autant de monde, c’est pour les nombreux avantages de cette plante. Outre d’aider les consommateurs à se détendre, il a les mêmes bénéfices que le cannabis médical.  

Les douleurs chroniques

Le cannabis médical et récréatif est notamment recommandé en cas de douleurs chroniques. C’est un vasodilatateur qui s’applique pour le traitement du glaucome. Il bloque les sensations de douleurs dans le cerveau quand vous souffrez de céphalées ou encore de douleurs musculaires ou articulaires. 

Contre le stress

Le cannabis vous fait planer et vous aide à vous détendre. C’est un allié connu contre le stress et l’anxiété. Il sera efficace plusieurs heures dans l’organisme. 

Contre les troubles du sommeil

Le produit n’entraîne pas seulement une sorte de somnolence. C’est un excellent somnifère qui peut pallier vos troubles du sommeil. Ce peut être la difficulté à l’endormissement ou encore l’insomnie. 

Contre les problèmes digestifs 

Vous souffrez de nausées ou de vomissements ?  Dans le cannabis, vous avez un anti-vomitif performant.  Il est d’ailleurs aussi prescrit pour les patients en chimiothérapie afin d’améliorer leur condition de vie. 

En outre, le cannabis a prouvé sa valeur comme traitement contre l’anorexie. C’est un orexigène qui stimule rapidement l’appétit. 

Contre les troubles du mouvement

Comme susmentionné, le cannabis est un excellent antispasmodique. C’est donc un excellent traitement contre le spasme, l’épilepsie ou les troubles du mouvement. 

Contre la dépression 

C’est aussi un traitement connu pour soigner les troubles psychologiques comme la dépression. Il vous aide à vous sentir mieux dans votre peau et améliore l’humeur presque instantanément. 

Malgré tout, il y a des réglementations légales qui n’ont pas changé et qui ne risquent pas de le faire concernant le cannabis récréatif au Luxembourg. 

Qu’est-ce que le cannabis récréatif au Luxembourg : les normes légales qui ne changent pas 

Malgré tout, il y a quelques normes légales qui ne changent pas quant à l’utilisation du cannabis récréatif au Luxembourg. 

La consommation et la possession de plus de 3 grammes est interdite

La possession et la consommation de cannabis récréatif en lieu public est autorisé à un certain point. La loi en la matière n’a pas changé : « prévue pour les infractions de consommation, possession, détention et transport en public et pour l’acquisition, lorsque la quantité de cannabis n’excède pas trois grammes » Le ministre de la Justice

Acheter du cannabis est illégale

La vente de cannabis récréatif n’est toujours pas légalisée, et ce, sous toutes ses formes sauf pour les graines de plantation. Pour une consommation en toute légalité chez soi, il faut passer par la plantation.  

Le CBD pour acheter et consommer du cannabis légalement au Luxenbourg ? 

Aucune législation au Luxembourg ne vient pourtant gérer le CBD. Une situation qui peut changer rapidement. Il n’en demeure pas moins que c’est une alternative pour ceux qui souhaitent acheter et consommer des cannabinoides légalement dans le pays. Cela s’applique à toutes les formes de produits CBD : 

  • Les feuilles séchées qui se roulent dans du papier cigarette et qui se fument en joint ou qui s’infusent sous forme de thé. 
  • L’huile essentielle qui se prend directement sous la langue ou se mélange à des recettes ou à des boissons. 
  • Les compléments alimentaires sous forme de gélules
  • Les résines qui se mélangent à l’eau ou à différentes boissons
  • Les space cakes qui sont des gâteaux avec un peu de cannabis à l’intérieur
  • Les bonbons et les confiseries à base de cannabis
  • Les crèmes de massage avec du cannabis pour un traitement d’appoint au niveau local. 

Bref, la législation évolue de plus en plus dans le monde en matière de cannabis récréatif. Le Luxembourg se veut être un précurseur dans le domaine en légalisant la plantation de cette drogue à but d’utilité personnelle. A cela s’ajoute un projet de création d’une chaîne de production sous le contrôle de l’Etat. Ce qui pourrait améliorer la qualité des produits dans le pays et la sécurité des consommateurs. En attendant, si cultiver du cannabis est désormais légale, pour une consommation en publique, il faudra attendre encore quelques années ou alors opter pour le CBD. Ce dernier profite encore d’un vide juridique au Luxembourg et les effets sont les mêmes que pour le cannabis récréatif. D’ailleurs, plusieurs boutiques proposent différents types de CBD pour ceux qui souhaitent se lancer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page