Actualités

La NCAA Division I Révolutionne sa Politique de Substances Interdites : Le Cannabis Débanni

Le 26 juin, la NCAA Division I a pris une décision audacieuse en retirant le cannabis de sa liste de substances interdites, alignant ainsi ses politiques sur celles de la World Anti-Doping Agency (WADA). Cette mesure, qui prend effet immédiatement, marque un tournant dans la gestion de l’usage de marijuana chez les athlètes universitaires aux États-Unis.

Une Politique Révolutionnaire

La NCAA Division I a décidé de ne plus pénaliser les athlètes pour l’usage de cannabis durant les championnats et le football de fin de saison. En prenant cette décision, la NCAA reconnaît que le cannabis ne fournit pas d’avantage compétitif, et devrait être traité de la même manière que l’alcool. Josh Whitman, président du conseil, a souligné que le programme de dépistage des drogues de la NCAA vise à préserver l’intégrité de la compétition, et que les produits à base de cannabis ne fournissent pas un avantage compétitif.

La NCAA Division I Révolutionne sa Politique de Substances Interdites : Le Cannabis Débanni

Une Politique Alignée avec la WADA

Cette nouvelle réglementation de la NCAA s’aligne désormais sur les règles de la WADA. Cependant, cette décision ne concerne pour l’instant que la Division I de la NCAA. Les Divisions II et III n’ont pas encore voté sur cette proposition.

Annulation Rétroactive des Sanctions

En plus de sa mise en œuvre immédiate, cette nouvelle règle sera rétroactive, annulant les sanctions actuelles liées aux violations de marijuana. Des joueurs qui ont perdu leur éligibilité pour une saison entière à cause d’un test positif pourront maintenant voir leurs sanctions levées. La NCAA souhaite se concentrer davantage sur l’usage problématique de cannabis plutôt que sur la punition de son utilisation.

Une Décision Saluée par les Défenseurs

Cette décision a été saluée par de nombreux défenseurs du cannabis, dont le représentant Earl Blumenauer, co-président du Congressional Cannabis Caucus. Il a déclaré que cette décision était attendue depuis longtemps, surtout après le cas de Sha’Carri Richardson, une sprinteuse américaine qui avait été disqualifiée des Jeux Olympiques de Tokyo en 2021 pour avoir été testée positive au cannabis.

Un Mouvement Vers des Politiques Plus Libérales

La NCAA rejoint plusieurs autres organisations sportives dans cette démarche. La National Football League (NFL) ne suspend plus les joueurs pour usage de marijuana, et la National Basketball Association (NBA) a retiré le cannabis de son programme de dépistage l’année dernière.

Un Contexte de Légalisation Croissante du cannabis

Cette vague de réformes dans les politiques de dépistage de drogues survient alors que 24 États américains, ainsi que le District de Columbia, ont légalisé l’usage récréatif du cannabis. Cette législation croissante reflète un changement de paradigme dans la perception et la réglementation de la plante aux États-Unis.

Les Implications pour les Athlètes Universitaires

La décision de la NCAA a des implications majeures pour les athlètes universitaires. Jusqu’à présent, de nombreux athlètes ont vu leur carrière compromise par des sanctions liées au cannabis. En traitant cette plante comme l’alcool, la NCAA reconnaît que l’usage de cette substance n’est pas une question de performance mais de bien-être des étudiants-athlètes.

Réflexions Finales

La décision de la NCAA Division I de retirer le cannabis de sa liste de substances interdites est une étape historique qui reflète un changement de mentalité dans le monde du sport universitaire. En alignant sa politique sur celle de la WADA et en reconnaissant que le cannabis ne fournit pas d’avantage compétitif, la NCAA montre un engagement renouvelé envers le bien-être des étudiants-athlètes. Ce changement pourrait également influencer d’autres divisions de la NCAA ainsi que d’autres organisations sportives à travers le monde.

Les mois à venir seront cruciaux pour observer comment cette nouvelle politique sera mise en œuvre et quels effets elle aura sur la vie des athlètes universitaires. Une chose est sûre : la décision de la NCAA marque un tournant dans la manière dont le sport universitaire aborde la question du cannabis, et pourrait bien servir de modèle pour d’autres réformes à venir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page