Science & Etudes

Neurogenèse: le CBD à la rescousse

Le CBD stimulerait la neurogenèse, oui, mais qu’est ce que c’est en fait? Et comment notre molécule préférée peut-elle agir sur notre corps? On vous dit tout. 

Neurogenèse chez l’adulte, légende ou réalité ?

L’existence ou non de la neurogenèse ou de la production de nouveaux neurones dans le cerveau chez les adultes a longtemps fait débat. Cet article a appuyé dur comme fer l’existence de ce phénomène tandis qu’une autre étude montrait le contraire. Notre corps arrêterait de fabriquer de nouveaux neurones une fois l’adolescence passée.

Mais cette étude va tout bouleverser. Elle montre que la neurogenèse adulte existe bel et bien.

neurogenèse

L’étude

Pour cette expérience, les chercheurs ont fixé les cerveaux non seulement dans du formol mais aussi d’autres substances. Cela a permis de conserver les tissus ainsi que les marqueurs indispensables à cette observation jusqu’à 6 mois. Le temps et le type de conservation jouent un rôle important dans la détection des nouveaux neurones. C’est cela qui a faussé les études antérieures niant l’existence de la neurogénèse.

Les chercheurs se sont basés sur la détection de marqueurs tels que la doublecortine (DCX) pour identifier les nouveaux neurones. Il s’agit d’une protéine très présente dans les jeunes neurones immatures. Après observation, la production de ces nouveaux neurones se fait dans l’hippocampe, plus précisément dans le gyrus. Cette partie de la zone cérébrale n’est pas seulement importante dans le processus de mémoire mais est également le berceau de la neurogenèse chez les mammifères. 

Mais cette expérience n’avait pas seulement pour but de détecter de nouvelles cellules neuronales mais aussi de voir le processus de maturation.

Neurogenèse et maladies neurologiques

Des autopsies ont montré que l’inscription des marqueurs tels que la doublecortine était  augmentée dans l’hippocampe chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Idem pour les personnes atteintes de la maladie de Huntington. Les marqueurs comme e β-tubuline III dans cette même région cérébrale. Ces nouvelles cellules migrent ensuite vers la zone du striatum endommagée par la maladie.

Neurogenèse et AVC

Pour identifier le lien entre neurogenèse et AVC, cette expérience a été menée sur des souris après une ischémie cérébrale. Le nombre des nouveaux neurones a augmenté dans les 12 jours suivant l’AVC. Mais ces cellules ne sont pas restées à la même place. Après un mois, les plus jeunes ont été séparés des cellules matures et ont pris le chemin de la couche granulaire.

Neurogenèse et vieillissement 

On parle de neurogenèse adulte, mais à quoi tout ça peut-il servir ? Et avec l’âge, y a-t-il encore production de nouveaux neurones ? Bien des expériences auparavant ont montré qu’il n’y avait plus de neurogenèse chute considérablement avec l’âge chez les mammifères. Par contre, une expérience impliquant des personnes de 43 à 87 ans a montré le contraire. Elle a mis la lumière sur la production de nouveaux neurones dans le gyrus denté.

Cela montre que quel que soit l’âge, la neurogenèse reste bien présente. Quoi qu’il en soit, aucune étude sur ce phénomène chez les plus jeunes n’a été faite, rendant ainsi impossible la comparaison entre les deux.

CBD et  stress oxydatif

Le stress oxydatif, ça n’a rien à voir avec le stress que certains ressentent au quotidien ? Après que le corps ait brûlé les nutriments pour en faire de l’énergie, il y a des déchets qui seront vite rejetés : ce sont les radicaux libres. Et l’environnement comme la pollution ainsi que le stress peuvent favoriser la production de radicaux libres.

Donc, revenons à nos moutons. Comme chacune de ces molécules est dotée  d’un électron célibataire négatif, il va chercher sa moitié un peu partout. Tout ça pour assurer la stabilité du fameux radical libre. Pour trouver la perle rare, il va tâter les cellules saines pour choper quelques électrons par-ci par-là. Dépourvue de son électron, la cellule saine va vite vieillir plus rapidement et donc mourir.

Mais ça n’altère pas non seulement le mécanisme de vieillissement des cellules saines, mais ça peut également impacter leur ADN.  C’est ce qui cause les maladies cardiovasculaires ainsi que les maladies neurodégénératives.

Stress oxydatif et antioxydant

En quoi les antioxydants peuvent-ils aider dans le processus de stress oxydatif ? Eh bien, parce qu’ils apportent aux radicaux libres les électrons dont ils ont besoin. Équilibré, le radical libre n’a plus besoin de s’attaquer aux cellules voisines pour s’approprier leurs électrons. Certes, notre corps produit des antioxydants mais c’est bien loin d’être suffisant pour contrer ce phénomène. Notre organisme a donc besoin d’un booster, ça tombe bien, nous en avons un sous la main : le cannabidiol.

Mais d’après une étude datant de 2018, une lueur d’espoir pour les personnes atteintes de ces maladies : le CBD. En effet, en puissant anti-inflammatoire et antioxydant le cannabidiol pourrait très bien inhiber l’action des radicaux libres, responsables du stress oxydatif. 

Le CBD et le flux sanguin

Pour se renouveler, les cellules ont besoin d’oxygène qu’elles ne peuvent avoir que grâce à un bon flux sanguin. Une étude réalisée en 2020 a montré que le cannabidiol pouvait augmenter le flux sanguin dans la partie du cerveau. Pour cette étude, les chercheurs ont choisi 15 jeunes participants, tous des non consommateurs de cannabis. Ils ont consommé pendant une semaine 600 mg de CBD ou 600 mg de placebo à différents moments. Cette expérience a montré qu’une dose de CBD augmentait temporairement l’afflux de sang dans l’hippocampe.

Bref, la neurogenèse est bel et bien présente chez les personnes adultes. Et le CBD peut booster ce phénomène. C’est la raison pour laquelle le CBD peut venir pallier les signes de maladies neurodégénératives

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page