ActualitésBusinessInterviewsLe monde du CBD
A la Une

Patrice Prunas : Où va la filière du CBD en France ?

Ces derniers temps, la filière du CBD est passée sous silence. On en entend plus parler. Cependant, ce silence ne signifie pas que les choses ne bougent pas. La filière reste intéressante et on peut même la développer. Dans cet article, vous allez découvrir l’avenir de cette filière selon Patrice Prunas.

La situation actuelle de la filière du CBD : la France vit dans le déni

Comme la France fait encore partie des pays conservateurs de l’Europe, on peut s’attendre à ce que le chanvre et ses produits dérivés tels que le CBD soient mal vus par la société. En effet, pour le moment, de nombreux citoyens et même certains membres du gouvernement confondent encore le CBD avec les produits stupéfiants. Cela démontre que l’on ne valorise pas encore ce produit à sa hauteur dans le pays. C’est même ce que Patrice Prunas décrit dans son interview qui est disponible en bas de page.

« On est dans le déni total, on associe encore le CBD avec les stupéfiants, etc. », a-t-il déclaré.

La France est encore dans le déni en ce qui concerne la filière du CBD. Certes, récemment, le Conseil d’Etat a statué que l’on pouvait désormais produire et consommer des fleurs de CBD. Cependant, les préjugés de la société ainsi que leur déni font de l’ombre au potentiel de la substance.

Selon Patrice Prunas : « Le déni fait de l’ombre au vrai potentiel du cannabis légal. »

Des producteurs menacent la filière du CBD en France

Outre la société qui reste réticente face au chanvre et à ses produits dérivés, la filière du CBD est menacée par les producteurs. En effet, depuis la légalisation de la production et de la distribution de fleurs de CBD et même avant, on retrouve des pseudos producteurs sur le marché. Ces derniers ne sont pas experts dans le domaine. De ce fait, ils proposent des produits de mauvaise qualité qui peuvent influer sur l’expérience des consommateurs.

Bien évidemment, si les consommateurs ne sont pas satisfaits de ces produits issus de ces pseudos vendeurs locaux, ils vont généralement se procurer un produit fiable auprès des producteurs étrangers. Il faut noter que ce processus mène généralement à réduire la crédibilité des producteurs locaux. Par la même occasion, le marché dans la filière de CBD devient instable et se trouve même dans une position dangereuse qui tend vers l’enclin.

« Il existe des acteurs pas assez sérieux avec des produits de mauvaise qualité etc – cela a un impact sur la réputation du produit. », a déclaré Patrice Prunas.

Le potentiel de la filière du CBD en France

Dans son interview, dont la transcription est disponible sur ce lien, Patrice Prunas n’hésite pas à annoncer que la filière du CBD a du potentiel. En effet, si on prend la peine de s’intéresser aux potentiels phytothérapeutiques et homéopathiques du CBD, on peut améliorer le statut de ce marché.

« On peut se concentrer sur les potentiels thérapeutiques et médicinales des fleurs et non seulement se focaliser sur la fumée. », a annoncé Patrice Prunas.

Il faut savoir que le CBD a des propriétés thérapeutiques très intéressantes. De nombreux scientifiques ne cessent d’effectuer des recherches sur le produit et ils arrivent à des résultats dans la plupart du temps satisfaisants. Même les consommateurs témoignent de ces propriétés du cannabidiol. Il est à noter que ces propriétés expliquent le fait que la demande en CBD augmente de jour en jour. Ainsi, si on arrive à exploiter ces potentiels, on peut arriver à mieux développer la filière du CBD en France.

Pour conclure, la filière du CBD en France revient dans la course à la suite de la décision du Conseil d’Etat sur le statut des fleurs de CBD. Certes, il existe des freins à l’expansion du business comme l’opinion publique ou encore les pseudos producteurs. Cependant, si le pays arrive à mettre en avant le potentiel du produit, on peut espérer un changement positif dans quelques temps.

L’interview de Patrice Prunas!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page