ActualitésLifestyle
A la Une

Poker : Drogues et alcool, leurs effets sur votre jeu

Alcool, cannabis, cocaïne et autres drogues font partie du monde du poker. Beaucoup de joueurs prennent ces substances pour améliorer leurs performances cognitives, rester éveillé et maintenir un niveau de concentration élevé. Le casino est un univers où l’on a facilement accès à ces vices. Même pour une session en ligne, sortir une bière du frigo devient une habitude. Le point sur leurs effets sur votre jeu.

L’influence de l’alcool et des drogues au poker

Le poker attire une foule de joueurs qui espèrent se faire un paquet de tunes en jouant aux cartes. Mais c’est aussi un univers où l’on peut se laisser aller à la dérive car il est étroitement lié à l’alcool et à la drogue. Consommer ces produits devient une banalité dans les casinos, qu’il s’agisse de session online ou en live. Même les joueurs professionnels sont convaincus que certaines substances leur permettraient de cumuler les gains facilement. Beaucoup estiment que cela améliore leur performance.

L’alcool

Si l’on parle de l’alcool, cette substance a un énorme impact sur la façon de jouer au poker. Bon nombre de players le considèrent à tort comme un stimulant. En fait, c’est plus psychologique parce que jouer sous l’emprise de l’alcool donne plus d’assurance et une impression d’être le plus fort. Mais en réalité, il s’agit d’un dépresseur. Pour être plus précis, il stimule le système nerveux central en réduisant l’anxiété, le stress, la tension, ainsi que l’activité fonctionnelle et la coordination motrice. De plus, c’est aussi un tranquillisant. Si le but est d’éviter de plonger dans le sommeil au milieu d’une longue session, la probabilité de s’endormir est d’autant plus élevée. Comme si ce n’était pas suffisant, l’alcool affecte aussi les fonctions mentales de manière négative. Comme vous le savez, il efface la mémoire, d’où le black out après une soirée arrosée.

L’alcool et le poker ne font pas bon ménage. Un verre de trop empêche de faire preuve de discernement et joue sur l’humeur. A la moindre agitation, un joueur peut devenir agressif et faire des choix irréfléchis. Les casinos proposent souvent de l’alcool pour pas cher, et même parfois, c’est la maison qui offre. La raison est qu’ils savent que leurs clients peuvent miser des sommes folles dans un état d’ivresse. Aussi, si vous êtes assis à la même table qu’un adversaire ayant trop bu, réjouissez-vous car elle n’est plus à même de faire preuve de jugement.

Les drogues

Les drogues sont omniprésentes dans l’environnement du poker, notamment la cocaïne, le cannabis et les amphétamines. Ces dernières sont des drogues de synthèse, généralement présentées sous forme de pilules soi-disant magiques. Dans le côté sombre du poker, il s’en écoule plusieurs types comme l’Adderall, les bêta-bloquants, la ritaline, le provigil ou le modafinil. Certains sont sur la liste des stupéfiants prohibés par la loi française. D’une manière générale, les pokeristes prennent des drogues pour rester focus et éveillés lors des tournois. Cela leur permet de jouer de longues heures tout en restant détendus. Mais chaque individu peut réagir de manière différente après la prise de drogue, sans parler des effets psychotropes et secondaires. Pour ne citer que le cannabis, deuxième drogue la plus populaire au poker après l’alcool, nombreux sont les effets néfastes qu’il procure: somnolence, modification de la perception du temps et de l’espace, troubles cognitifs, perte de la mémoire, désorientation,…

Sur le long terme, le risque d’addiction reste aussi très élevé. Sortir de ce cercle vicieux est très dur. D’ailleurs, certaines personnes n’en sortent jamais et finissent par payer de leur vie. Le regretté Stuart Errol Ungar, alias Stu Ungar, meilleur joueur de poker de tous les temps, en est l’exemple parfait. Retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Las Vegas en 1998, l’autopsie a révélé la présence de cocaïne et autres drogues dans son sang.

Ni l’alcool ni les drogues ne peuvent donc vous aider à avoir un meilleur jeu. En plus, ces substances ternissent l’image du poker.

La nicotine

On n’en parle pas souvent mais la nicotine est aussi associée au poker. Fumer une cigarette est considéré comme un booster d’énergie pour beaucoup de joueurs. Ils pensent que cela les rend plus alertes et améliore leur précision. Il est vrai que la nicotine exerce un effet stimulant et accroît le flux sanguin. De cette manière, elle tient éveillé et maintien effectivement alerte à la table. Cependant, le premier problème est que ce sentiment de regain d’énergie n’est qu’éphémère. Il provient du shoot de la nicotine, qui passe par le sang et atteint le cerveau en 10 secondes. Après une vingtaine de minutes, cet effet s’estompe et laisse place à une sensation de manque. Par conséquent, pour maintenir le taux de nicotine à un niveau assez élevé, il faut fumer plusieurs paquets de clopes lors d’une longue session. Bien sûr, nous connaissons tous le risque d’accoutumance. L’autre problème est que tous les casinos n’autorisent pas systématiquement à fumer dans leur salle de jeu. Le temps d’une bouffée rapide au coin fumeur peut vous faire rater le quinte flush de votre vie.

La caféine

La caféine n’est pas une drogue mais un stimulant consommé plus que toute autre drogue sur terre. Ainsi, elle mérite que l’on y accorde une attention particulière. On en trouve dans nos boissons quotidiennes, à savoir le thé et le café. Consommée avec modération, elle tient alerte et augmente la performance au poker. Ce n’est pas un hasard si les casinos en proposent de façon régulière, car si les clients restent éveillés, ils peuvent continuer à se faire de l’argent. En effet, la caféine réduit la fatigue et repousse la somnolence, ce qui permet de booster la concentration et la motivation. Elle améliore aussi les capacités cognitives et aide à prendre les bonnes décisions au bon moment

Cependant, il faut savoir contrôler la quantité car un surdosage agit directement sur le système nerveux et augmente l’anxiété. Un dosage exagéré de façon régulière est une porte ouverte à la dépendance, d’autant plus que la dernière dose ne sera jamais suffisante. Il est aussi bon de savoir que le thé ou le café sont des boissons diurétiques. Si vous en buvez pendant une partie de poker, vous devrez arrêter de jouer à plusieurs reprises pour aller au petit coin.

Sans drogue et sans alcool au poker, que faire?

Si l’alcool et les drogues ont un impact négatif sur le jeu et sur la santé, que faire dans ce cas? La bonne nouvelle est qu’un grand joueur de poker et multiple champion a trouvé une alternative saine, naturelle et sans effet secondaire. Avec la famille Instagreen Poker et en partenariat avec un laboratoire français, il a élaboré une formule à base de CBD, de CBG et de guarana. Le produit obtenu est une huile magique qui procure tous les effets recherchés par les joueurs de poker: une concentration élevée, une précision accrue et une bonne endurance. Cette huile n’est autre que Instagreen Poker 3 en 1 et Concentration Ultra +, présentée sous forme de spray, à consommer par voie sublinguale. L’avantage est qu’elle peut être consommée dans tous les casinos, alors que les autres substances sont interdites.

Huile Instagreen Poker: comment ça fonctionne?

Le CBD est un produit très populaire en ce moment. Bien plus qu’un effet de mode, il procure de nombreux bienfaits intéressants aux joueurs de poker. Il s’agit d’un très bon analgésique qui combat les douleurs musculaires. Il réduit aussi le stress et l’anxiété, et apaise le corps et l’esprit. Quant au CBG ou cannabigérol, c’est la molécule mère des cannabinoïdes, donc ses effets sont plus élevés que toute autre molécule du chanvre. Il possède une propriété anti inflammatoire, analgésique, et améliore surtout le niveau de concentration. Enfin, le guarana est un complément alimentaire très populaire dans le sport. Il contient de la guaranine, un stimulant et un énergisant plus puissant que la caféine. 

Bien que le CBD et le CBG soient extraits du cannabis, on ne peut les qualifier de drogue. Ce sont des cannabinoïdes sans effet psychotrope dont la consommation est légale. La magie de l’huile Instagreen réside également dans l’interaction de ces deux cannabinoïdes, qui va produire un bel effet entourage sur l’organisme. Enfin, mais pas des moindres, les fumeurs de cigarette seront aussi surpris par le PuffeePuff by Instagreen, un vape pen au parfum fraise sans nicotine et sans effets indésirables.

Pour finir, dites au revoir à l’alcool et aux drogues au poker. Tout ce qu’on vous a dit à propos de ces substances n’est que partiellement vrai. On ne parle pas assez des effets négatifs qu’elles apportent sur votre jeu, votre physique et votre mental. Optez désormais pour l’huile Instagreen Poker 3 en 1 pour une meilleure concentration et un meilleur jeu. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page