ActualitésLe monde du CBD
A la Une

Le CBD n’est pas une drogue !

Popularisé à travers le monde grâce à ses multiples bienfaits, le CBD est aujourd’hui un des plantes les plus utilisés. Sous forme brute, d’huile ou dans des produits consommables comme des bonbons ou des boissons, le cannabidiol est sur tous les fronts. Cependant, bon nombre de gens ne savent pas encore ce qu’est vraiment le CBD, et croient que c’est une drogue.

Articles similaires

Qu’est-ce qu’une drogue ?

Est considérée comme drogue toute substance qui, lorsqu’elle est prise ou consommée, modifie la perception, le ressenti et le comportement. Elle a la capacité d’induire une « dépendance », et est particulièrement dangereuse si elle est prise sans modération. Deux types de drogues sont à distinguer : les drogues légales et les drogues illégales.

Les drogues légales

Selon leur niveau de dangerosité, mais aussi considérant certains facteurs propres à chaque pays, les drogues sont classées en deux catégories. D’une part, il y a les drogues légales, qui comprennent toutes les substances autorisées mais réglementées, l’alcool et le tabac étant les plus courants. Ces derniers sont autorisés mais réglementés. Seuls les adultes peuvent en consommer. À noter qu’au volant ou dans les lieux publics, il est formellement interdit d’en consommer.

Légaliser ou non une drogue dépend de chaque pays, et de chaque Etat. Il en va de chaque gouvernement et des citoyens légaliser ou non la consommation récréative et médicale d’une drogue. C’est pour cela que dans certains pays, le cannabis à usage récréatif est légal, tandis que dans d’autres, même l’alcool est formellement interdit.

Les drogues illégales

Les drogues illégales comprennent toutes les drogues qui sont interdites à la fabrication, à l’usage et à la vente. Les drogues illégales les plus courantes sont l’héroïne, la cocaïne ainsi que les stimulants comme les méthamphétamines et l’ecstasy et les substances hallucinogènes du type champignons et lsd. Ses drogues sont strictement réglementées. De lourdes sanctions pénales pèsent sur ceux qui consomment, vendent ou participent au trafic.

Qu’est-ce que le CBD ?

flacon-pipette d'huile de cbd

Le CBD, abréviation du mot cannabidiol, est un composé dérivé de la plante de chanvre ou de la marijuana. Les études faites sur la plante de chanvre et de marijuana ont permis d’isoler plusieurs de ses composants. Parmi ses composants principaux se trouvent les cannabinoïdes. Avec plus d’une centaine de cannabinoïdes recensés, le CBD est l’un des plus vertueux.

Le cannabidiol, comment ça marche ?

La question du comment le CBD affecte le corps est toujours objet de réflexion et d’étude. Ce que l’on sait, le cannabidiol appartient à une classe de produits chimiques appelés cannabinoïdes. Il provient d’une plante, et est considéré comme phyto cannabinoïde.

Le corps humain produit également des cannabinoïdes naturels, appelés endocannabinoïdes. Les deux variations de cannabinoïdes agissent sur les récepteurs cannabinoïdes. Ces récepteurs font partie du système endocannabinoïde complexe (SEC). Le système régule la libération de neurotransmetteurs (produits chimiques qui communiquent entre les cellules nerveuses) dans le cerveau, ainsi que dans d’autres parties du système nerveux. Le SEC répond aux deux types de cannabinoïdes, phyto- et endo-.

En agissant sur le SEC, le cannabidiol peut avoir de nombreux effets différents sur le corps. Il peut par exemple : équilibrer les fonctions physiques globales du corps (homéostasie), réduire la sensation de douleur, et diminuer la réaction du corps aux blessures ou à l’inflammation.

Utilisations médicales du CBD

Le cannabidiol est également utilisé dans le monde médical. Il y a par exemple le médicament sur ordonnance Epidiolex, utilisé aux Etats-Unis, il est approuvé par la FDA (Food and Drug Administration). Il peut être prescrit pour traiter deux troubles épileptiques rares chez les enfants et les adultes.

Des études sont toujours en cours, néanmoins certains résultats montrent que le CBD s’avère très efficace pour réduire l’anxiété, le stress et les douleurs chroniques (à long terme) comme les maux de dos. Il peut résoudre les problèmes d’insomnie et les troubles du sommeil.

Pourquoi le CBD ne peut pas être considéré comme une drogue ?

Le CBD ne peut tout simplement pas être considéré comme une drogue, car elle n’entraîne pas d’effets psychotropes, et qu’elle ne procure pas un « high ». C’est l’une des idées fausses sur le CBD qui doit être renversée. Les produits au cannabidiol ne vous font pas planer tant qu’ils contiennent jusqu’à 0,3 % de THC. Le CBD ne produit pas non plus de propriétés enivrantes. Il peut vous calmer et vous aider à vous détendre, mais ces effets ne sont même pas le dixième de ce que vous ressentez en consommant de la marijuana.

Le CBD est psychoactif

huile de cbd à côté feuille de chanvre

Si le cannabidiol n’est pas considéré comme une drogue, il est néanmoins une substance psychoactive. Les substances psychoactives sont tout ce qui affecte votre cerveau et votre humeur dans son ensemble. Des essais cliniques ont montré que des doses élevées de CBD peuvent réduire l’anxiété. Le CBD provoque également une plus grande somnolence, selon plusieurs études. Ce qui signifie que le CBD est une substance psychoactive.

Mais le CBD n‘est pas une substance intoxicante. Les substances intoxicantes affectent votre prise de décision et votre capacité à contrôler vos mouvements. Pensez à ce qui se passe quand quelqu’un boit de grandes quantités d’alcool, il perd le contrôle de son corps. Cette perte de contrôle est considérée comme une intoxication. Le CBD n’engage pas ces effets enivrantes, il ne présente pas non plus de risque d’abus de substances.

Faire attention au taux de THC

Il est important de souligner que tous les produits au CBD ne sont pas égaux. Certains produits CBD sont fabriqués à partir de plants de marijuana et peuvent contenir une quantité importante de THC (5 % et plus). Ces produits peuvent produire un high psychoactif.

Quel produit au CBD peut vous faire planer ?

La plupart des produits au CBD issus de la plante de chanvre sont spécifiquement sélectionnées pour leur teneur élevée en CBD et une petite quantité de THC. Le chanvre contient 0,3 % de THC ou moins par masse sèche, alors que la marijuana peut contenir entre 5 à 30 % de THC. Si vous avez un produit avec moins de 0,3 %, il ne vous fera pas planer. C’est pourquoi seuls les produits au CBD dérivé du chanvre peuvent être considérés comme n’étant pas des drogues.

Est-ce que le CBD est détectable lors d’un dépistage de drogue ?

Si vous consommez du cannabidiol, il ne devrait pas être identifiable lors d’un test de dépistage de drogue. Cependant, ce qui apparaît, c’est le THC. Le CBD provient de la plante de chanvre, qui contient tout le spectre des cannabinoïdes, y compris le THC. Pour cette raison, il est possible que l’huile de CBD donne un résultat positif si le produit que vous consommez contient également du THC. Bien que le composé CBD ne soit pas contrôlé en soi, le THC est traçable.

De manière générale, cela ne devrait pas apparaître si vous avez acheté des produits CBD auprès d’un vendeur réglementé. Car ceux-ci contiennent de très faibles quantités de THC, voire pas du tout. Il est donc très peu probable que votre test de dépistage de drogue soit positif.

Comment le CBD apparaît-il sur un test de dépistage de drogue ?

Bien que les fabricants de cannabidiol prétendent que leurs produits ne contiennent pas de THC, ce n’est pas toujours la vérité. C’est pourquoi cela peut apparaître lors d’un test de dépistage de drogue. Vous constaterez peut-être que votre huile de CBD est signalée si elle n’a pas été testée par un tiers ou si elle est mal étiquetée, affichant un pourcentage de THC incorrect.

La négligence peut aussi jouer un rôle. Certains fournisseurs prendront des raccourcis en utilisant des méthodes d’extraction moins chères qui n’éliminent pas tout le THC. Comme il n’existe aucune norme réglementaire pour les processus d’extraction, le risque de présence de THC dans vos produits au cannabidiol est assez élevé.

Un test de dépistage de drogue dans l’urine (ou test immunologique) permettra d’identifier si quelqu’un a du THC dans son système. Cette méthode utilise des anticorps conçus pour se verrouiller sur des médicaments spécifiques et leurs métabolites. Dans cette situation, le test chercherait la présence de THC. Si les anticorps l’identifient, vous recevrez un résultat positif.

Il convient de noter que si votre produit contient du THC, il peut être détectable lors d’un dépistage de drogue pendant les trois jours après une seule utilisation. Ceci va jusqu’à 30 jours pour une utilisation fréquente. En effet, le THC est un liposoluble qui se libère lentement lorsque la personne brûle ou recycle cette graisse.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page