Lifestyle

Profiter pleinement du THC alimentaire

Tout le monde a une petite histoire concernant les produits comestibles à base de cannabis. Certes, les effets de la drogue peuvent mettre du temps à se déclencher, mais ils sont beaucoup plus puissants et durent plusieurs heures avant d’être digérés complètement. Pour profiter au maximum des effets exceptionnels de la weed, et passer un excellent moment en toute sécurité, il est nécessaire d’établir les bons dosages entre CBD/THC. Découvrez dans cet article les astuces nécessaires pour profiter pleinement de la marijuana sous forme alimentaire. Bien évidemment, consultez en amont les législations en vigueur dans le pays où vous vous situez, pour éviter d’enfreindre la loi.

Pourquoi les produits comestibles sont plus puissants que le cannabis fumé ?

Avant de parler du dosage proprement dit, il faut tout d’abord comprendre que les effets engendrés par le cannabis Sativa ingérés est entièrement différents que ceux de la vaporisation ou de la combustion du THC. C’est tout à fait simple ! En fait, le foie met beaucoup plus de temps à digérer cette substance. Une fois dans l’organisme, la molécule se transforme en 11-hydroxy-THC, bien plus puissant. De plus, les effets dureront bien plus longtemps dans le corps. Le délai d’élimination de la substance par votre organisme est également rallongé. 

Le consommateur aura l’impression que les effets sont plus forts que quand cet ingrédient actif est fumé. Par conséquent, les produits comestibles au chanvre doivent être traités avec la même précaution que les produits psychédéliques. Si c’est votre première expérience avec le cannabis alimentaire, prenez garde ! N’hésitez pas à aller dans la modération et petit à petit. Les effets sont complètements aléatoires et peuvent varier d’une personne à une autre, et d’une situation à une autre. Un excès peut vous mener tout droit vers un bad trip ! 

Le THC alimentaire
Le THC peut se cuisiner de différente manière

Combien de temps faut-il attendre pour ressentir les effets des brownies à la weed ?

Comme on l’a mentionné plus haut, les produits comestibles mettent plus de temps à déployer leurs effets. Généralement, il faudra attendre entre 20 minutes à 1 heure de temps selon la quantité d’aliment que vous avez consommé (soyez toujours modéré et évitez d’être trop gourmand). Toutefois, si vous ne ressentez aucun changement après ce délai, vous pourrez songer à reprendre une autre dose (part, tranche, etc). Cependant, nous vous conseillons fortement d’être patient. Si vous décidez de vous resservir, faites le toujours modérément. La frontière est fine entre la dose adéquate et l’excès. Trop consommer peut vous mener vers le bad trip et ces manifestations négatives (hallucinations, paranoïa, hypertension, tremblements ou vomissements).

Lorsque les effets du THC se manifestent, vous devez attendre 2 heures de plus pour atteindre la sensation « high » tant attendue. La manière dont vous vous sentez au début devient de plus en plus intense tout au long de cette expérience. Évitez de prendre une dose supplémentaire avant d’atteindre le point culminant.

La génétique influence les ratios de CBD et THC

Au moment où les jeunes plants de cannabis se développent, il synthétise naturellement du CBDA ainsi que du THCA. Quand ces végétaux sont exposés à la chaleur, ces molécules deviennent du CBD et du THC. L’apparition de l’un ou de l’autre dépend d’une enzyme qui se décline également en deux formes (A ou B).

L’importance du gène des plantes de chanvre

Chaque plante obtient deux copies du gène. Le résultat final se divise alors en trois options : soit il y aura deux gènes encodant A, soit un encodeur A et un encodeur B ou tout simplement deux encodeurs B. Chacun de ces gènes renferment un taux de CBDA et de THCA bien distinct.

Dans une suite logique, les plantes qui détiennent deux gènes encodeurs A auront un niveau de CBD élevé. Il s’agit, par exemple, des variétés Solomatic CBD. Par contre, les variétés qui ont un encodeur de chaque ont un ratio 1 :1 comme Painkiller XL et Dance World. Et pour finir, les deux encodeurs B deviennent des variétés riches en THC tel que Royal Gorilla.

Les facteurs à prendre en compte avec les comestibles au THC

A part la génétique, il y a d’autres facteurs qui peuvent affecter votre high. Au moment où vous faites le calcul du dosage, il faut aussi déterminer la relation entre la substance et le consommateur. Car oui, le choix de la variété de cannabis utilisée est primordiale. Mais le profil du consommateur est également un critère à prendre en compte. Pour passer un bon moment en toute quiétude, assurez-vous donc d’avoir une harmonie entre ces deux facteurs. 

Tolérance au THC

Les fumeurs de marijuana ont logiquement une grande tolérance au THC par rapport aux débutants. D’ailleurs, ils ont souvent besoin d’une dose élevée pour combler leurs besoins en cannabis. Pour atteindre le « high », les femmes tolèrent un dosage plus faible que les hommes.

Prenez également en compte le fait qu’une personne n’ayant jamais consommé ne sait pas comment elle va réagir. Partez du principe qu’il s’agit d’une personne avec un niveau de tolérance basique. Ainsi, ne lui donnez pas de forte dose, comme si elle était habituée. 

Taille et poids

Les individus qui pèsent lourds et de grande taille ont un besoin accru de CBD/THC par rapport aux personnes ayant un corps moins imposant. En outre, si vous êtes mince et petit, il faut commencer doucement et augmenter la dose progressivement.

État d’esprit

Le fait d’avoir un bon état d’esprit quand vous consommez des comestibles influence le type de « high » que vous ressentez. Ne prenez donc pas de substance sous le coup de la colère ou d’un fort chagrin. Comme énoncé précédemment, les effets du THC ingérés sont plus puissants et sont totalement aléatoires. Vous ne saurez donc pas à l’avance comment vous allez réagir. En étant dans un bon état d’esprit (calme, détendu, heureux), vous êtes plus propice à mieux réagir. 

Le THC alimentaire
Le THC ingéré est plus puissant que celui fumé ou vaporisé

Qualité du cannabis

Lorsque la weed est bonne, elle procure des sensations de montagne russe. Dans ce cas, vous n’aurez besoin que de quelques quantités. Pour votre information, une variété de haute qualité contient à peu près 20 % de THC. Prenez donc note de ce facteur lorsque vous allez préparer votre produit. Plus le cannabis sera puissant, moins vous aurez besoin de quantité. Et vice-versa.

Environnement

Quand vous avez envie de consommer un produit comestible à la marijuana, il est préférable de trouver un endroit calme et apaisant pour que vous vous sentiez bien à l’aise. La plante de chanvre est un végétal qui réveille tous les sens. Si vous vous trouvez dans un environnement agité, cela influencera votre humeur et sensation.

Combien de THC et CBD par comestible ?

La dose moyenne tolérée se trouve entre 2,5 mg et 10 mg par produit comestible. Une petite dose de 1 à 2,5 mg suffit amplement aux nouveaux utilisateurs pour soulager la douleur, le stress tout en améliorant la concentration et la créativité. Mais, ce taux n’est qu’à titre indicatif et dépend de vos attentes et votre profil. Pour diviser d’une manière égale le beurre ou l’huile dans votre nourriture, utilisez ce calcul :

Avec 5 grammes de weed à 10 % de THC, il faut avoir un beurre qui contient 270 mg de THC pour trouver l’équilibre. Si vous désirez avoir 2,5 mg de THC dans chaque portion, il en faudra donc 108. Le mode de calcul est identique pour les autres taux de THC (20 %, 30 %, 40%).

En revanche, la dose CBD dans les gâteaux vendus sur le marché est de 10 mg par portion. Contrairement aux desserts fait maison, soyez-en sûr que la dose de cannabidiol est égale pour chaque part. Ainsi, il est assez difficile de reproduire des cookies ou brownies au CBD sachant que le cannabidiol ne doit pas être trop chauffé pour ne pas se dénaturaliser.

Conseils pour préparer de la nourriture à la weed avec un dosage précis

Pour faire le calcul de la dose de CBD/THC contenue dans vos comestibles fait maison, sachez qu’il existe certaines astuces à appliquer pour avoir une meilleure expérience :

  • Utilisez du beurre ou une huile végétale pure pour éviter les impuretés dans l’extraction des produits finis.
  • Mélangez très fort pour répartir le beurre et les cannabinoïdes à l’ensemble de la recette.
  • Évitez de brûler la préparation, car les cannabinoïdes risquent de se décomposer, ce qui rendra votre space cake moins puissant.
  • Adoptez une pipette ou un compte-goutte pour avoir une dose précise dans vos mélanges.
  • Prenez le temps de bien mesurer en utilisant les bons équipements.
  • Divisez la préparation d’une manière très précise pour que chacun puisse avoir une part égale. Il vaut mieux faire une tranche verticale et former un carré uniforme pour que les cannabinoïdes se distribuent équitablement.
Le THC alimentaire
N’oubliez pas de vous hydrater

Les bons et mauvais comportements à adopter

Maintenant que vous connaissez les règles de base à suivre pour calculer le dosage de THC combiné au CBD, voici une liste des choses à adopter et à éviter lors de la consommation de weed.

Les choses à faire

  • Prenez toujours un repas copieux avant de consommer des produits à base de cannabis.
  • Mangez uniquement de petites quantités.
  • Attendez au moins 1 heure avec de prendre une seconde dose.
  • Restez calme, même si vous devenez anxieux.
  • Buvez de l’eau pour rester hydraté.

Les choses à ne pas faire

  • Évitez de manger trop vite. Faites régulièrement des pauses entre deux doses pour pouvoir ressentir les effets.
  • Prendre trop de gâteau ou cake à la weed sollicite le sommeil.
  • Mangez quelque chose avant, car un estomac vide risque d’amplifier les effets
  • Évitez de prendre une autre forme de drogue avec les produits comestibles.
  • Ne donnez jamais de comestibles à une personne sans le lui faire savoir.
  • Ne buvez pas d’alcool.


Pour conclure, comme vous pouvez le constater, le calcul de la dose du complexe CBD/THC n’est pas du tout un jeu d’enfant. Il implique des mathématiques même s’il ne s’agit pas d’une science exacte pour l’instant. Le dosage parfait varie d’une personne à l’autre, en fonction de plusieurs facteurs d’influence. Maintenant que vous êtes au courant du bon dosage des cannabinoïdes pour vos comestibles au cannabis, il est temps de passer en cuisine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page