Législation
A la Une

Que dit la législation française concernant les fleurs de CBD ?

S’il y a bien un produit qui a défrayé la chronique ces dernières années, c’est bien le CBD. Cette molécule a fait un long chemin avant d’être acceptée dans l’Hexagone. Longtemps diabolisé, le cannabis est toujours interdit en France. Bien que de nombreuses communautés l’utilisent pour se soigner (pour ne citer que les Amérindiens ou les Malgaches). La vague de légalisation dans le monde a permis d’ouvrir les consciences. Après des études poussées, il en ressort que le CBD, un des composants du cannabis, dispose de nombreux effets thérapeutiques. Mieux encore, à l’inverse de son cousin le THC, il n’apporte pas d’effets psychotropes. C’est donc tout naturellement qu’il a été légalisé dans de nombreux pays, dont notre chère patrie qu’est la France. Pourtant, la fleur de CBD subit un acharnement : légalisée, pas légalisée. À l’heure d’aujourd’hui, beaucoup de Français sont perdus. Au final, que dit la législation française concernant les fleurs de CBD ?

 

Le CBD, cette molécule « médicament »

Si le CBD a été accepté en France, c’est parce qu’il dispose de nombreux bienfaits pour la santé. On lui vante d’innombrables propriétés thérapeutiques. Son utilisation s’est largement démocratisée, bien que la classe scientifique et médicale s’accorde sur le fait qu’il ne s’agisse pas d’un « médicament » à proprement dit. Parmi les maux traités par cette super molécule, on peut citer par exemple :

  • Son pouvoir antalgique, qui aide à lutter contre les douleurs chroniques (rhumatisme, arthrose, scoliose, etc.). Il est également efficace contre les douleurs du quotidien (ecchymose, foulure, déchirure).
  • Son pouvoir anxiolytique, qui aide à lutter contre le stress, l’angoisse et les tracas du quotidien.  
  • Ses propriétés qui aident à trouver le sommeil. Le repos est de bien meilleure qualité, et le consommateur dort d’une nuit complète.
  • Il calme les crises liées à des maladies psychologiques, comme la schizophrénie.
  • Il lutte contre les dégénérations liées aux maladies, comme la maladie de Parkinson ou l’Alzheimer.
  • Il aide à lutter contre les méfaits des radicaux libres, causés par notre rythme de vie ou notre alimentation.

Il ne s’agit là que de quelques-uns des bienfaits apportés par cette plante. À l’heure actuelle, les expérimentations sont toujours en cours afin de découvrir de nouvelles utilités à ce trésor.

Que dit la législation française concernant les fleurs de CBD ?
La fleur se fume généralement.

Le long chemin juridique de la fleur

Si la molécule de CBD en elle-même n’a pas eu de difficulté à gagner le cœur des autorités, la fleur a rencontré de nombreuses péripéties. Et pour cause, elle a subi une longue traversée du désert, entre autorisation et prohibition.

Tout commence alors le 30 décembre 2021. Alors que le CBD est bien légal sur le sol français, la nouvelle fait trembler les consommateurs : à compter de ce jour, la vente, la détention et la consommation des fleurs de CBD sont interdites. Pour les commerçants, comme pour les consommateurs, c’est la douche froide. Que choisir entre se conformer à ces dispositions ou à sombrer dans l’illégalité ? Que faire des nombreux stocks ?

Cette mesure n’a pas duré longtemps. Seulement quelques semaines plus tard, le 24 janvier 2022, le gouvernement se rétracte. Un nouvel arrêté tombe, et vient suspendre provisoirement (jusqu’à ce jour) les dispositions du précédent. Les fleurs de CBD sont donc de nouveau légalisées. Cette nouvelle est accueillie avec une grande joie, compte tenu du plein essor de cette filière. Loin de vouloir une totale libéralisation, les acteurs de cette filière sont ouverts aux règles et dispositions qui pourraient permettre de mieux encadrer ce marché. Leur pire cauchemar serait en effet une nouvelle interdiction, qui pourrait perturber la continuité de leurs efforts.

 

Les raisons de cette interdiction provisoire

Si cette interdiction de courte durée a pu paraître stupide pour de nombreux Français, le gouvernement a apporté des explications plus précises. D’une part, ce sont les fleurs que l’on fume. Or, ce n’est un secret pour personne, le fait de fumer est néfaste pour la santé, même s’il s’agit de CBD. La combustion apporte de nombreux problèmes de santé. L’exemple le plus concret est le cancer. Il vaut mieux privilégier d’autres formes de consommation.

D’autre part, le cannabis (contenant du THC) reste interdit sur le territoire français. Pourtant, il est impossible de différencier une fleur de CBD et une fleur contenant du THC à l’œil ou à l’odeur. Seule une analyse en laboratoire permet pour l’instant de différencier les deux variétés. Autant vous dire que les forces de l’ordre sont plus que confuses.

À l’heure actuelle, les fleurs restent toujours autorisées. Comme énoncé précédemment, vous pouvez toutefois préférer le vapotage, qui comporte moins de danger que le fait de fumer. Sachez d’ailleurs que la prise de CBD allègerait les crises d’asthme

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page