Science & Etudes
A la Une

CBD : quelle efficacité chez les animaux ?

Chez l’homme, on attribue au cannabidiol une multitude de bienfaits. Mais l’humain serait-il le seul à pouvoir bénéficier de ces vertus ? Effectivement, les animaux peuvent aussi profiter des bienfaits du CBD. 

Quelques détails sur le CBD

Le cannabidiol (CBD), est un cannabinoïde que l’on rencontre chez la plante de cannabis. Il convient de le distinguer du THC, car c’est la molécule euphorique du cannabis. Le marché du CBD est tout à fait légal en France ainsi que dans d’autres pays. La commercialisation n’est pas consignée dans le rang des trafics illicites. La législation avait noté une libéralisation de la vente du CBD à condition de respecter une concentration de THC inférieure à 0,3 % dans la composition.

Chez les animaux, les études réalisées sont jusque-là insuffisantes. Par conséquent, le CBD est resté un simple complément alimentaire. Vu que l’ANSES ou Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation n’avait pas donné son avis à l’égard de cette molécule, on ne peut encore la considérer comme étant du médicament. 

Le CBD chez les animaux : est-ce que ça marche ?

Au début de l’analyse, il convient de savoir que le système endocannabinoïde est présent chez tous les vertébrés. Ce qui pourrait inclure ces animaux dans le rang des sujets avec qui le cannabis aurait des effets.

Le système endocannabinoïde est responsable de l’équilibre et de certains métabolismes dans l’organisme. Celui-ci se présente sous la forme de neurotransmetteurs dispersés partout dans le corps. Il agit dans le cadre de l’appétit, de l’humeur et de la mémoire. Le CBD se fixe aux récepteurs endocannabinoïdes pour compléter certaines anomalies afin de rétablir l’équilibre dans l’anatomie.

On se demanderait donc si chez les animaux, cela pourrait avoir les mêmes fonctionnalités.

Les propriétés antidouleurs

Le sujet animal peut, lui aussi, percevoir des douleurs. Si du côté des humains, on se sert du CBD pour soulager les maux définitivement ou au moins temporairement, on estime que la molécule pourrait avoir les mêmes effets chez les bêtes.

Frontiers in Veterinary Science avait publié des études relatives à cette expérience. Des propriétés analgésiques du CBD ont pu être démontrées au cours d’un test sur deux chiens égrotants de l’arthrose. Chaque sujet animal avait reçu une dose allant de 2 à 8mg/kg dont, du CBD pour le premier et du placebo pour le second. La même quantité est administrée toutes les deux heures. Le traitement a duré pendant quatre semaines. Ce que l’on a pu remarquer, c’est qu’après la période de soin, le chien ayant reçu du cannabidiol avait retrouvé son confort alors que celui traité en substance neutre ne s’est pas amélioré.

Antistress et contre l’anxiété

Le sujet animal peut aussi ressentir le stress. Un petit chamboulement dans leur quotidien pourrait avoir des impacts sur leur comportement. Ainsi, il peut éprouver quelques dépressions qui se traduiront sûrement par des siestes à récurrence ou une attitude très passive. Il n’a ni envie de bouger ni de se nourrir. Grâce à l’intervention de la molécule de CBD, l’animal va traverser successivement cette mauvaise impasse.

Réguler l’appétit

Un petit malaise peut amener votre animal de compagnie à l’inappétence. Cela risque même d’être volontaire. La perte de l’appétit peut aussi être la conséquence d’un problème d’indigestion et de nausées. Cela ira jusqu’à cacher une maladie due à l’intrusion du virus de la parvovirose. Un petit détour chez le vétérinaire serait le conseil le mieux approprié. Mais en attendant, il est possible de calmer les soucis avec une bonne dose de CBD.

Des effets dans le système nerveux

Les chiots sont passibles de crises d’épilepsie. L’état spasmodique est transmis par gêne chez les animaux, notamment des chiens. Bien que l’on ne puisse encore affirmer l’efficacité du CBD pour le traitement des problèmes de convulsion, il est possible d’intervenir avec cette molécule pour calmer les contrariétés et éviter les accidents. Cela permet ainsi de réduire la fréquence des convulsions.

Le CBD dans le système cardiovasculaire

Dans le cadre d’un suivi vétérinaire, il est important de surveiller le système cardiovasculaire de votre chien. Cela s’impose d’autant plus quand celui-ci avance dans l’âge. À partir de sa quatrième année, un contrôle régulier est requis. Le CBD peut jouer son rôle de molécule salvatrice afin de protéger les vaisseaux sanguins et l’ensemble de son appareil circulatoire. Grâce à cela, il est possible de normaliser la pression artérielle dans le but de garder le cœur en bonne santé.

CBD chez les animaux : la foire aux questions

Déjà, l’efficacité chez l’homme fait débat. La fonction de cet élément au niveau des animaux pourrait alors susciter des questions bien courantes. En voici quelques-unes qui ont été anticipés.

Le CBD est-il dangereux chez les animaux ?

Le cannabidiol n’est pas une molécule psychotrope. La consommation de CBD ne mène pas à une perception différente de l’entourage. Par conséquent, on peut en déduire que l’élément n’est pas du tout risqué. Autrement, cela ne présente aucun aléa de dépendance. Il s’agit d’une alternative thérapeutique naturelle et biologique qui n’expose pas votre animal de compagnie à des dangers.

Vous allez sûrement trouver des produits dérivés du CBD spécialement dédiés à la consommation animale. Des nourritures pour le chien, le chat, le cheval ou même la souris sont accessibles sur le marché du cannabis. Des études sont actuellement menées pour servir les autres espèces.

Quelles sont les formes de CBD disponibles pour les animaux ?

On note plusieurs produits à base de CBD. La sélection est très large entre les nourritures, les compléments et les additifs liquides. Toutefois, il est important d’éviter les éléments contenant une trace de THC.

Pour votre animal de compagnie, proposez une découverte gustative sur les aliments à base de cannabidiol. Vous avez le choix entre l’huile et les capsules. Cela va sûrement plaire à votre amie bestiale.

Pour donner de l’huile CBD à votre animal, vous avez deux options. Si celui-ci est récalcitrant, vous allez administrer quelques doses dans sa gamelle. Dans le cas où il est conciliant, il suffit de verser des gouttes dans sa bouche. Pour une efficacité rapide, il est possible de lui faire une prise par voie sublinguale.

Quelle est la dose suffisante pour l’animal ?

La quantité à absorber varie selon le poids de l’animal. Un chiot de moins de 10 kg supporte jusqu’à 6 gouttes par jour. Entre 10 à 25 kg, il pourra ingurgiter le double. Au-delà des 25 kg, le chien est capable d’ingérer 15 gouttes et plus. Il s’agit pourtant d’une estimation, c’est-à-dire à titre indicatif.

Si chez les humains, on recommande de commencer par une petite quantité et à augmenter selon le besoin, cela n’est pas valable chez le sujet animal. L’idéal serait de demander un avis vétérinaire pour définir le besoin et la mesure nécessaire. Il est également conseillé de veiller sur l’attitude de votre animal pour déterminer si la dose est suffisante ou s’il ne supporte pas le CBD.

Le cas de surdosage est imaginable dans la consommation de cannabidiol chez les animaux. Toutefois, cela n’expose à aucun risque mortel. Cela va seulement amener à une perte d’efficacité de la molécule avec une accentuation des effets indésirables.

Nourriture pour animaux, des biscuits pour chiens en forme d'os sur des feuilles de cannabis.

CBD chez les animaux, les étapes franchies

Une appréciation des propriétaires

D’après les vétérinaires et les organismes travaillant dans l’animalerie, de nombreux maîtres ont déjà adopté la consommation du CBD pour leurs animaux de compagnie. Les clients ont accepté d’administrer une dose de cannabidiol pour le traitement de l’arthrose chez le chat. Ce furent de véritables succès. La prise de quelques gouttes avait apporté du bonheur à leurs amis félins.

Ce résultat a eu une grande influence dans le monde de la domestication animale. D’autres propriétaires ont commencé à utiliser le CBD pour traiter certaines maladies chroniques chez les bêtes.

Une conviction sous-réserve chez les vétérinaires

Les professionnels du métier de l’animalerie et des vétérinaires ont approuvé le succès du CBD dans le monde de la santé animale. Pour partager leur persuasion, ils prescrivent ordinairement l’usage de cette molécule pour traiter certains maux et douleurs chez la compagnie bestiole. Toutefois, la communauté scientifique n’avait pas encore reconnu le cannabidiol en tant que médicament. Cela constitue un objet de doute considérable.

Mais un autre obstacle survient encore. Le marché du cannabis légal est en proie à des exploitants et des trafiquants malintentionnés qui sont en train de salir le secteur. Le commerce du cannabidiol en France est malheureusement approvisionné par des produits d’importation asiatique dont la qualité reste à voir. Pourtant, on n’est pas sûr du contrôle sur ces additifs venant des autres continents, notamment de l’Asie. Il pourrait donc être difficile de retracer les substances à qualité acceptable. Certains professionnels du métier et des vétérinaires restent réticents dans le cadre de l’usage du CBD. Par conséquent, on se limite dans la prescription des huiles et des capsules cannabinoïdes.

Pour conclure, comme chez l’humain, on peut noter de nombreuses vertus du CBD chez le sujet animal. La consommation de cette molécule lui permet de surpasser l’anxiété et soulager les douleurs. Toutefois, des études sont en cours pour éclaircir certains points sur les réels bienfaits de cet élément.   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page