Culture & plantation

Racines saines : la clé de la réussite d’une culture de chanvre

La plupart des cultivateurs de cannabis sativa ne prêtent pas attention à la santé des racines. Sans un système racinaire sain, vos plantes de chanvre ne vont jamais se développer normalement. Si vous souhaitez obtenir une récolte élevée et de belles têtes de CBD, il faut donc faire attention particulière à la santé des racines de vos végétaux. Découvrez ici comment identifier les problèmes, comment les soigner et les mesures préventives à adopter pour protéger vos plantes de chanvre.

Comment les racines de chanvre fonctionnent ?

La photosynthèse est un phénomène qui s’active naturellement quand l’eau et les nutriments arrivent au niveau des racines. En effet, le dioxyde de carbone, les rayons de soleil et l’eau travaillent ensemble pour fabriquer le fameux glucose, nutriment principal qui nourrit la plante. Une fois cette substance créée, le système racinaire propulse l’eau et les minéraux vers la tige et les feuilles.

Durant la croissance de la plante, des cellules spéciales transforment le glucose en grandes lamelles de molécules connectées par des atomes d’oxygène. Ces dernières forment en retour l’amidon. Pendant la fabrication de ce dernier, les excès d’aliment sont renvoyés vers les racines pour être stockés.

Plus la racines arrivent à emmagasiner de l’énergie, plus la quantité de nutriments sera importante pour garantir une photosynthèse permanente. Ce cycle interminable assure donc une croissance optimale des plantes.

des racines de chanvre qui s'emmêlent dans le substrat

Comment identifier les racines de chanvre en mauvaise santé ?

Lorsque les racines de cannabis sativa sont en bonne santé, elles sont de couleur blanc laiteux et n’émanent aucune odeur. Quelques-unes devraient pousser à travers le milieu. Mais, elles ne devraient pas s’enrouler tout autour des parois de son contenant.

Contrairement à tout cela, les racines malades présentent une décoloration de couleur marron et une odeur prononcée. Une bouillie gluante peut même apparaître chez certaines plantes. Ce sont tous des symptômes qui indiquent que les racines commencent à pourrir ou qu’elles ont un sérieux problème.

En outre, il existe également un organisme microscopique nommé le phytophthora, qui est à l’origine de nombreux dommages sur de nombreuses plantes, y compris ceux du cannabis. Quand les conditions de températures et d’humidité sont favorables à sa reproduction, le phytophthora attaque tous les végétaux qui se trouvent à proximité.

Les autres symptômes montrant les troubles racinaires

A part ces signes, il existe encore d’autres symptômes révélateurs à surveiller qui indiquent la santé des racines. Il s’agit de :

  • jaunissement des feuilles
  • feuilles friables et flétries
  • rebords des feuilles brûlés
  • croissance ralentie
  • tâches marron au niveau du feuillage
  • etc.

Cependant, ces signes ne sont pas forcément liés à un problème racinaire. Mais, ils peuvent surtout être liés à des troubles nutritifs, à des nuisibles ou encore à un sous/sur arrosage.

Comment régler ce problème alarmant ?

Voici les trois composants de base pour que vos plantes de cannabis poussent correctement : l’oxygène, la température et les nutriments.

Oxygène

Saviez-vous que les plantes absorbent l’oxygène à travers les racines et non par les feuilles ? Sans une quantité suffisante en oxygène, elles ne peuvent en aucun cas déplacer l’amidon à travers son organisme et restent affamées.

Si vous choisissez une culture en terre, adaptez un arrosage adéquat pour que le système racinaire de vos chanvres ait suffisamment d’oxygène. Cependant, évitez à tout prix le sur-arrosage qui risque de le noyer et de le priver d’énergie. C’est pour cette raison que tous les cultivateurs laissent la terre des plants bien sèches avant d’arroser à nouveau.

Pour les cultures en hydroponie, en revanche, il faut que les racines soient complètement immergées dans une solution riche en oxygène. Dans ce cas, les cannabiculteurs professionnels utilisent des pompes ou pierres à air pour aérer l’eau. Cette technique permet de booster la croissance des plantes et d’éviter la stagnation de l’eau qui favorise la croissance des champignons et autres pathogènes nocifs.

Température

Le système racinaire des weeds pousse facilement lorsque la température avoisine les 24°C. Ainsi, il pousse plus pendant la nuit plutôt qu’en plein jour. Si vous cultivez vos plants en terre, il y a certaines mesures à prendre pour maintenir cette température constante :

Mettez un ventilateur d’aspiration sous la canopée et un extracteur d’air par-dessus. Cette technique favorise le flux d’air sain dans tout l’espace de culture en intérieur. Un manque de circulation d’air entraîne de graves conséquences comme l’augmentation de la température au niveau des racines.  Utiliser toujours un thermomètre pour mesurer la température de votre espace de culture. Pour les cultures Outdoor, recouvrez le sol de paillis ou de foin pour mieux isoler les racines. Cette méthode est d’ailleurs recommandée dans les régions où l’amplitude thermique est élevée.

Dans les systèmes hydroponiques, conservez une température entre 19 à 25 °C. De cette manière, les niveaux d’oxygène se dissout rapidement dans l’eau. Cela entraîne une meilleure absorption des nutriments ainsi qu’une croissance rapide. Investissez dans un refroidisseur pour avoir une culture à grande échelle. Mais en attendant, vous pouvez ajouter des glaçons ou de l’eau froide au réservoir pour accélérer le refroidissement.

Nutriments

L’apport de nutriment est important pour la croissance végétative, la floraison, mais aussi pour le bon développement des racines. Les plantes vertes ont besoin de phosphore et de potassium. Ces nutriments renforcent les racines déjà existantes et encouragent l’accroissement des nouvelles. L’azote, quant à lui, favorise la croissance des feuilles.

Les plantes de chanvre cultivées au sol requièrent du phosphate de roche et des cendres de bois pour être en bonne santé. Dans une installation hydroponique, utilisez plutôt de l’engrais riche en potassium et en phosphore pour aider les jeunes plantes à développer rapidement leurs racines. Enfin, la vitamine B1, l’acide 1-Naphtyl Acétique et l’acide indole-3-butyrique sont des éléments indispensables pour favoriser l’enracinement.

une plante de chanvre en pleine croissance à l'intérieur de la maison

Astuces pour des racines de cannabis saine

Comme vous pouvez le constater, les racines ont un rôle essentiel non seulement pour accroître vos plantes, mais elles assurent également un rendement élevé dans votre business. Si vous laissez persister les problèmes trop longtemps, vous risquez d’en payer les conséquences. Maintenant, nous allons vous donner les mesures préventives nécessaires pour avoir une culture de chanvre florissante.

Utiliser des pots en tissu

La culture en pot classique est la méthode la plus répandue pour cultiver la weed. Au fur et à mesure que la plante grandit, les racines finissent par manquer de place. Elles se développent en cercle en suivant les parois internes du contenant. En quelque temps, le système racinaire va remplir l’espace et ne laisse aucune place au substrat. Cela entraîne inévitablement l’arrêt de croissance.

Les pots en tissu s’avèrent être la bonne alternative pour résoudre ce phénomène. En mettant vos plants dans un textile poreux et respirant, ils n’auront aucun blocage. De plus, ce type de contenant est impossible à arroser. Par conséquent, les racines seront bien taillées et atteindront facilement les bords du pot. Au final, vous aurez une culture saine et des végétaux plus forts.

Évitez l’apport de nutriments excessifs

Même si les engrais sont indispensables dans la croissance de vos plantes, un apport excessif risque d’engendrer des dégâts irréparables sur les racines.  Cela ralenti sa croissance et provoque un stress qui aura un impact sur la qualité et la taille de la plante.

Pour régler ce problème, veuillez utiliser des mesures de pH et EC afin d’identifier la cause des brûlures. Rincez les racines avec de l’eau au pH ajusté pendant 1 semaine. Par la suite, introduisez tout doucement les nutriments de base en vérifiant préalablement le niveau de pH et l’ EC. Ainsi, vous serez sûr et certain qu’ils seront absorbés par vos plantes.

un pot avec une plante de cannabis sativa L

Utiliser des mycorhizes

Si vous constatez des pourritures au niveau des racines, la première chose à faire est de transplanter les plants de chanvre dans une terre bien fraîche dans un récipient stérilisé. Mais, avant d’exécuter la transplantation proprement dite, il faut d’abord mélanger des mycorhizes à la nouvelle terre.

Cet agent bactérien permet de booster la santé des plantes. Il améliore également la qualité du substrat. Une fois que vous avez traité les racines affectées, surveillez bien leurs santés. Si besoin, n’hésitez pas à répéter cette méthode.




Pour conclure, il est important que le système racinaire de vos plantes de chanvre soit en bonne santé pour obtenir un rendement élevé et de qualité au moment de la récolte. En adoptant ces diverses méthodes, vous n’aurez aucun risque que les racines soient inhibées. Si vous respectez à la lettre ces recommandations, vous ne serez qu’à deux pas d’une grande récolte. Alors, qu’attendez-vous de plus ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page