ActualitésLe monde du CBDLifestyleScience & Etudes
A la Une

S’informer correctement sur le CBD

Le manque d’informations, le plus grand obstacle au développement du CBD

Le CBD est une molécule issue de l’extraction du chanvre. Il s’agit d’une variété de plantes Cannabis Sativa. Ces derniers temps, ce mot est à la bouche d’un grand nombre de personnes. Effectivement, le CBD ne possède pas d’effet psychoactif. Sa popularité provient de ses vertus thérapeutiques. Dans de nombreux pays, sa commercialisation ainsi que sa consommation sont légales. De nombreuses études à son sujet continuent de voir le jour. Cependant, il existe encore de nombreux mythes planant dessus. En plus de cela, certaines informations ne sont pas sûres. Il devient donc nécessaire d’analyser le manque d’informations sur cette substance.

 

Quelques mythes sur le cannabidiol

 

La vente de produits CBD est très répandue dans de nombreux pays occidentaux. Cependant, cette substance est encore mal comprise. De nombreux mythes circulent sur elle. D’une part, ces mythes sont véhiculés par des personnes sceptiques vis-à-vis de ses propriétés thérapeutiques. D’autre part, ils sont propagés par les fervents défenseurs de la molécule. Du point de vue des sceptiques, le cannabidiol n’aurait aucune vertu thérapeutique. Au contraire, à l’instar du THC, il possèderait des actions psychoactives. Pourtant, plusieurs recherches démontrent déjà certains effets bénéfiques liés au CBD. Aux États-Unis, un médicament à base de CBD est utilisé pour le traitement d’une forme sévère d’épilepsie chez les enfants. D’un autre côté, l’université de Colombie réalise une étude prouvant que le CBD induit la mort de cellules cancéreuses.

 

La vente massive de CBD est également à l’origine de plusieurs théories. Apparemment, le cannabidiol serait un simple outil marketing. Cela est dû aux nombreux produits à base de CBD disponible sur le marché. Il est vrai que certains produits au cannabidiol sont moins efficaces que d’autres. Toutefois, l’action de la molécule sur l’organisme est réelle. L’essentiel est de se renseigner correctement sur les produits. Quelques personnes prétendent ne pas ressentir l’impact du CBD. Cela dépend surtout de plusieurs facteurs propres à chaque personne. Ce serait une erreur de penser qu’il n’agit pas sur le corps. D’autres mythes répandus incluent que :

 

  • Le CBD n’est pas légal en Europe
  • Le CBD est difficile à trouver
  • Plus de CBD garantissent de meilleurs effets
  • Le CBD isolé est sa forme la plus efficace

 

Les interrogations persistantes sur le CBD

 

Le CBD a déjà fait l’objet de plusieurs études. Les preuves scientifiques les plus concluantes concernent son traitement de l’épilepsie. Il est particulièrement utile pour réduire ou stopper les convulsions associées à cette condition. Ces résultats concernent surtout le syndrome de Dravet et celui de Lennox-Gastaut. Les chercheurs réalisent aussi d’autres études sur des humains et des animaux. Ces études parviennent à mener à une bonne piste sans pour autant bénéficier de résultats définitifs. Selon ces études, le cannabidiol pourrait réduire les troubles de l’humeur et l’anxiété. De plus, il soulagerait plusieurs formes d’inflammations et de douleurs chroniques. Selon des recherches sur des humains, il agirait sur l’addiction au tabac et à l’héroïne. D’un autre côté, des études sur des animaux montrent qu’il diminuerait la dépendance à l’alcool et aux opiacés.

 

Malgré ces nombreuses études, un bon nombre d’interrogations planent encore autour du CBD. Les effets d’une prise sur le long terme du cannabidiol restent encore à être démontrés. De nombreux scientifiques s’accordent à dire que toutes les formes de CBD ne sont pas égales. Pourtant, les méthodes de consommation les plus efficaces ne sont pas encore déterminées. À part cela, une étude sur des animaux montre qu’il augmente le risque de stérilité chez les hommes. Cela n’a pas encore été prouvé pour les humains, mais cette question a son importance. Enfin et pas des moindres, il est primordial de s’intéresser aux actions du CBD sur le cerveau d’un enfant.

 

Le CBD : de nombreuses zones d’incertitudes

 

Beaucoup de produits à base de CBD sont envoyés sur le marché sans aucune preuve de leurs efficacités. Effectivement, plusieurs distributeurs profitent de la situation étant donné que le marché du CBD est en pleine expansion. Des produits cosmétiques et des compléments alimentaires ne sont pas médicalement certifiés. Véritablement, il n’est pas encore considéré comme un médicament. Il possède juste un grand potentiel de guérison attendant encore de faire ses preuves. De même, il n’existe aucun moyen pour déterminer le dosage de cannabidiol à prendre selon la condition à traiter. Dans la plupart des cas, les patients commenceront à consommer de petites doses. Ils augmenteront les doses s’ils ne bénéficient pas des effets recherchés. Un consommateur doit donc demander les conseils d’un médecin avant l’utilisation de CBD.

 

Plusieurs sites de vente de produits CBD affirment qu’il faut faire attention à la qualité des produits. Cette question de qualité est donc un critère important à prendre en considération. Il est clair que la qualité de la plupart des produits circulant sur le marché est douteuse. Des consommateurs ont remarqué que la teneur en CBD affiché sur les produits ne correspond pas forcément à la réalité. Il parait même que quelques articles sont planants. Ils contiennent donc une dose de THC supérieure à la dose légale recommandée. Pour ne pas arranger les choses, d’autres composants nocifs se trouvent dans certains produits. Ces composés peuvent être des pesticides ou des métaux lourds.

 

Les risques associés à la prise de cannabidiol

 

Peu de consommateurs affirment avoir ressenti des effets secondaires suite à l’usage de CBD. Cela pousse la majorité à penser que la consommation de CBD est dépourvue de risques. Néanmoins, les effets secondaires du CBD incluent la nausée, l’irritabilité et la fatigue. Les risques liés à l’utilisation du CBD sont souvent masqués par ces effets bénéfiques. Il est indispensable pour les consommateurs de tenir compte de ces différents risques. D’abord, le CBD est susceptible de causer des lésions hépatiques. Ces risques peuvent être évités si le traitement se fait avec la consultation d’un médecin. Malheureusement, la plupart des utilisateurs achètent leurs produits sans en solliciter l’aide. Ensuite, il faut prendre des précautions si le CBD est pris avec d’autres médicaments. Précisément, le CBD et une grande majorité de médicaments utilisent la même enzyme pour leurs métabolisations. Cela peut entraîner des effets plus ou moins prononcés.

 

Enfin, il a été précisé plus tôt que certaines études sont réalisées sur des animaux. Ces études montrent un risque de stérilité chez les mâles. Aujourd’hui, il est encore impossible de préciser si ces risques s’appliquent également à l’être humain. Les chercheurs n’ont pas encore étudié certaines méthodes de consommation. Les effets cumulés du cannabidiol nécessitent des recherches approfondies. Il est impossible de connaître la quantité de CBD ingéré si l’on utilise plusieurs produits à la fois. 

 

S’informer correctement sur le CBD

 

Lorsqu’on suit un traitement, il est capital de s’informer. Cela est d’autant plus valable en matière de CBD étant donné que c’est une molécule peu connue. Tel que le soutient Anne marie Bertrand : « […] l’accès à l’information n’est pas un luxe, mais une nécessité. » Pour s’informer correctement sur le CBD, il est important de prendre en compte certaines choses. Effectuer une vérification de certification des produits peut s’avérer extrêmement avantageux. Les distributeurs de confiance ont tendance à mettre en valeur leurs certifications. Cela leur apporte plus de crédit par rapport à leurs concurrents.

 

Les informations ne doivent pas se limiter à l’État d’appartenance. Il est nécessaire de s’informer sur la situation des produits dans de nombreux pays. Quelques médecins sont calés sur le sujet du CBD. Demander leurs avis est une source d’information fiable. Il faut éviter les revendeurs qui propagent des informations généralisées. Les informations doivent être spécifiques. La provenance d’un produit en dit long sur sa qualité. S’ils sont disponibles, les origines de la plante d’origine sont à vérifier.

 

Les freins au développement du CBD

 

La plupart des consommateurs de CBD sont mal informés. Ils ne sont pas entièrement conscients de ce qu’ils consomment. Cela peut présenter des risques non négligeables pour leur santé. Cependant, les études sur la molécule ne sont pas encore suffisantes. Cela contraste avec le fait qu’ils sont déjà vendus en masse. Le CBD peut être pris sur ordonnance, mais cela n’est pas une obligation. De ce fait, plusieurs revendeurs ne sont pas agréés. Cela pose la problématique de la réglementation du cannabidiol.

 

Bien que la consommation et la commercialisation de CBD soient légales, elles ne sont pas parfaitement réglementées. Cela freine le développement du cannabidiol non seulement pour l’industrie, mais surtout pour le domaine de la santé. Les autorités gouvernementales deviennent réticentes à l’idée de propager du CBD sur leur territoire. La propagation de distributeurs douteux n’aide pas en cela. L’accès à l’information sur le CBD doit donc être disponible pour tous. Cela pourrait aider à faire avancer les recherches sur la molécule.

 

En définitive, le CBD est une substance disposant d’un grand potentiel de guérison. Toutefois, son utilisation n’est pas sans risque. Bien que les effets secondaires soient rarement reportés, les informations à son sujet le sont tout autant. Des études cliniques supplémentaires sur les humains sont à entreprendre. Hélas, l’indisponibilité des informations sur le CBD ralentit les études. En plus de cela, les entrepreneurs ne se gênent pas pour vendre des produits frauduleux. Il revient alors à chacun de s’informer correctement sur le cannabidiol. À l’avenir, les études porteront peut-être leurs fruits.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page