LifestyleScience & Etudes

Peut-on utiliser le CBD pour soigner les animaux ?

Un nombre croissant de propriétaires d’animaux se tournent vers le CBD pour les soulager certaines pathologies. Chien, chat, cheval… Les amis à quatre pattes peuvent désormais profiter des bienfais d’un complément alimentaire naturel. Une étude datant de 2016 s’est d’ailleurs soldé par des résultats prometteurs. Menée par l’American Holistic Veterinary Medical Association, elle révèle que 95 % des propriétaires d’animaux ayant utilisé le CBD, ont constaté des effets bénéfiques.

Le CBD pour soigner un animal souffrant d’épilepsie

chien qui lève la patte, cbd et animaux

Une étude dirigée par la Dre Stephanie McGrath a permis de démontrer l’efficacité du CBD dans le traitement de l’épilepsie chez les animaux domestiques. Cette neurologue de l’hôpital vétérinaire James L. Voss (Colorado) s’est livrée à un véritable essai clinique sur 16 chiens. Neuf d’entre eux ont pris du CBD avec un taux de THC inférieur à 0,3 %. Un traitement avec un placebo pour le reste. Résultats sans appel dans le premier groupe : la fréquence des crises a diminué chez 89 % des canidés, soit 8 chiens sur les 9.

Traitement de l’arthrose

Le professeur Gamble LJ de la Faculté de Médecine vétérinaire de l’Université Cornell (Ithaca, États-Unis) s’y est également mis. Il a menée une étude visant à démontrer l’efficacité du CBD pour traiter un animal atteint d’arthrose. Pour l’expérience, il a utilisé l’huile de CBD. Son idée a été de déterminer la pharmacocinétique orale de base de la molécule, mais aussi d’en évaluer l’innocuité et son efficacité analgésique.

Cette étude a concerné une population de 22 chiens souffrants d’arthrose. Ils ont tous été traités à l’huile de CBD (2 mg/kg) sur quatre semaines. Au terme d’une période de sevrage de 2 semaines, ils ont été traités à l’huile placebo, toutes les 12 heures. Les résultats ont été publiés le 23 juillet 2018, dans le quotidien From Vet Sci. Ils montrent que l’huile de CBD a permis la réduction notable de la douleur, ainsi qu’une hausse de l’activité. Leurs propriétaires n’ont d’ailleurs déploré aucun effet secondaire.

L’action du CBD sur la tumeur d’un chien

Le Dr Edward Bassingthwaighte est parmi les premiers à traiter la tumeur d’un chien via le CBD. Il s’est penché sur le cas d’un staffy âgé, dont la glande mammaire est atteinte d’une tumeur de 6 cm. On a mélangé le CBD à d’autres herbes médicinales. Le résultat est sans appel : la tumeur guérit en à peine 3 mois. En tout cas, le chien n’a accusé la moindre rechute, au cours des 6 mois suivant le traitement.

Quelques mots sur la posologie

Des vétérinaires et spécialistes ayant testé le CBD sur les animaux ont émis une posologie bien définie. Ils prônent notamment des apports minimes, à raison de 0,2 mg de CBD par kilos de poids de corps. Selon la maladie à traiter et l’effet du CBD sur l’animal, il sera possible d’augmenter progressivement la dose, par palier de 0,2 mg/kg de poids de corps. La dose maximale peut atteindre les 2 mg/kg de poids de corps. Un seuil qui ne doit pas être dépassé, au risque de donner lieu à des effets secondaires imprévisibles. Enfin, les vétérinaires prônent l’administration transmucosale de CBD chez les animaux domestiques. Une approche qui permet de constater les premiers effets après 24 heures.

Les bienfaits de l’huile CBD sur les animaux

un chat qui tient un flacon d'huile de cbd

L’huile de CBD procure tout un lot de bienfaits aux animaux domestiques. Des effets prometteurs que l’on met sur le compte des acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6), dans des proportions nutritionnelles importantes. Dans les faits, l’huile de CBD se révèle bénéfique pour la peau et le pelage des amis à quatre pattes. Il se voit aussi prêter des propriétés anti-inflammatoires.

En conclusion, le CBD a un pouvoir régulateur sur l’homéostasie du corps des mammifères. Raison pour laquelle, le traitement au CBD est à peu près le même sur les canidés et sur l’homme. Tous deux ont un système endocannabinoïde interagissant avec le CBD (et autres cannabinoïdes). La substance agit sur le rythme cardiaque, sur la digestion, ou encore sur la régulation du sang et de la respiration. Son influence sur l’humeur, le sommeil, ou encore l’appétit, n’est plus à faire. Si l’organisme des animaux assimilent bien le CBD, certains essais se sont néanmoins soldés par quelques effets secondaires. Parmi eux figure la diarrhée, une désinhibition des comportements, ou encore la hausse de l’enzyme hépatique phosphatase alcaline. De ce fait, des intervenants du milieu vétérinaire recommandent de patienter avant l’utilisation à grande échelle du CBD sur les animaux.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page