Actualitéslégislation

Pourquoi est-ce que le succès du CBD aux Etats-Unis reste relatif ?

Aux Etats-Unis, le CBD connaît beaucoup de succès. Les Américains sont largement convaincus des bienfaits de la molécule sur l’organisme. Parmi les vecteurs du succès du CBD figure aussi la loi Farm Bill, promulguée par le président Trump en fin d’année 2018. Brightfield Group (société d’étude de marché) prête alors au marché du CBD, un poids dépassant les 20 milliards d’euros, à l’horizon 2022. Néanmoins, le revers de la médaille est loin d’être reluisant. Des producteurs ont du mal à écouler leurs produits. Certains distributeurs sont dans l’impossibilité de proposer des produits CBD. Pour couronner le tout, la frilosité de la FDA vis-à-vis de la molécule fait l’effet d’une douche froide au secteur.

Le marché du CBD en pleine explosion

Une étude NFD (New Frontier Data), en association avec l’entreprise Square, est la première à porter sur le CBD aux Etats-Unis. Publiée le 19 mai 2020, elle s’intitule « US CBD Consumer Report : archetypes & preferences ». Son objectif affiché a été de dresser le contour du rapport des Américains avec le cannabidiol. Giadha Aguirre de Carcer, fondateur et PDG de NFD avance :

« Alors que ce phénomène prend racine dans de nombreuses autres régions telles que l’Europe et l’Amérique latine, les États-Unis continuent de représenter le plus grand marché de CBD. Comprendre ses consommateurs de CBD est donc une priorité pour les entreprises de l’industrie légale du cannabis et d’une multitude de secteurs matures tels que la restauration et la santé et la beauté ».

Des résultats plus que prometteurs

Les premiers enseignements issus de cette étude sont plutôt prometteurs. En effet, il en ressort que presque 9 américains sur 10 connaissent, ou ont déjà entendu parler de la molécule. Quelque 65 millions de personnes, soit 18 % de la population l’ont déjà essayée. Parmi les répondants, presque 3 sur 10 ont d’ailleurs affirmé avoir l’intention d’utiliser un produit CBD au cours des 6 prochains mois.

Par ailleurs, 40 % des consommateurs de CBD s’y adonnent au moins une fois par semaine. Quelque 60 % d’entre eux expliquent y recourir pour se relaxer ou pour soulager stress et anxiété. Enfin, 21 % des adeptes de CBD appartiennent à la tranche d’âge des 35-54 ans. Ils affichent une velléité de dépenser plus de 100 dollars US/mois.

La loi « Farm Bill » booste le marché du CBD

Promulguée en décembre 2018 par le président Trump, la loi « Farm Bill » est pour beaucoup dans l’explosion du marché du CBD Outre-Atlantique. Elle légalise la culture du chanvre et l’extraction de CBD. Seule condition : la teneur en THC de la plante ne doit excéder 0,3 %.

Grâce à Farm Bill, le CBD s’est surtout révélé plus accessible. Epiceries, stations­service, pharmacies, ou encore boutiques spécialisées dans les articles bien-être, s’y sont mises. La molécule se décline en un large choix de produits, allant des pommades CBD et suppositoires CBD, jusqu’aux boissons CBD, en passant par des bonbons CBD, thé CBD, gélules CBD… Pour couronner le tout, des chaînes entières dédiées aux produits CBD sont sorties de terre, au cours des 12 mois suivants l’adoption de la loi.

Le CBD dans le rôle de salvateur

L’histoire de la famille Campbell reflète l’entrée du CBD au sein d’une famille américaine. En proie aux troubles du sommeil et à des crises de panique, Beth a décidé de tabler sur la molécule. Cette mère ne tarde pas à ressentir des effets positifs. Elle fait le même constat sur son garçon autiste. Versant quelques larmes, elle affirme :

« Ça a amélioré la qualité de vie de notre famille. Mon fils peut enfin être lui-même. Musicien, il avait peur de monter sur scène. Ce n’est plus le cas maintenant. Cela m’a donné de l’espoir ».

Par la suite, Beth a suggéré à son père de se mettre sur le CBD pour soulager ses douleurs articulaires. Cet ancien chauffeur de bus de 67 ans est très vite satisfait :

« J’ai beaucoup moins mal depuis. J’ai pu devenir plus actif, perdre du poids ».

A son tour, il aurait aussi exhorté ses parents de 90 et 87 ans de s’y mettre.

Les produits CBD dans le viseur de la FDA

FDA et CBD

La FDA (Food and Drug Administration) semble être la seule à voir d’un mauvais œil le boom des produits au cannabidiol. Pas plus tard qu’en novembre 2019, l’institution a émis des réserves quant aux effets de la molécule. Une quinzaine d’entreprises spécialisées dans les produits au CBD se sont vues adresser une lettre d’avertissement. Leur tort : proposer des compléments alimentaires CBD, ce qui est interdit. Ces entreprises sont alors sous la menace de poursuites judiciaires.

Des populations vulnérables

En outre, la FDA s’inquiéte notamment pour les « populations vulnérables comme les enfants ou les femmes enceintes ou allaitantes ». A ce jour, elle n’a validé que l’Epidiolex, médicament à base de CBD très efficace pour soigner des formes rares d’épilepsie chez les enfants. Une situation que déplore Claire McCormack, rédactrice chez Beauty Independent (média numérique) :

« Notre système de santé est affreux. Les consommateurs cherchent des alternatives aux médicaments traditionnels, qui génèrent beaucoup d’effets secondaires ».

Des pratiques douteuses

L’inquiétude de la FDA vis-à-vis des produits CBD, trouve aussi son origine dans des pratiques pour le moins douteuses. En effet, certaines marques sont pointées du doigt à cause de leur manque de transparence, surtout en termes de taux de CBD. Bien entendu, les consommateurs paient un lourd tribut à ces professionnels peu scrupuleux. Emma Standing, 24 ans et adeptes d’huile CBD :

« J’ai fait beaucoup de recherches avant de faire mes premiers achats. Il y a tellement de publicités mensongères ».

Des professionnels en difficulté ?

Le boom des produits CBD aux Etats-Unis cache une réalité bien moins reluisante. En effet, certains professionnels se plaignent d’un faible, voire de l’absence totale de retour sur investissement. Pour Steven Phan, dirigeant chez Come Back Daily (groupe possédant trois boutiques CBD à New York), le problème est le manque d’informations sur le sujet :

« Le CBD n’est pas totalement entré dans les mœurs. Il faut encore faire beaucoup de pédagogie. »

Arnaud Dumas de Rauly, numéro 1 de Blinc Group, entreprise spécialisée dans les accessoires de vapotage, est du même avis :

« On est en haut de la vague. Tout le monde veut entrer dans ce business. Mais trois quarts des acteurs ne savent pas ce qu’ils font. On ne connaît que 20 % des bienfaits du CBD. Ils sont déjà énormes, mais plus d’études sont nécessaires ».

Un marché en proie à la volatilité

Les producteurs de chanvre dans le Kentucky ont du mal à écouler leurs produits. Cet état a pourtant comme sénateur un certain Mitch McConnell. Un conservateur républicain qui est pour la légalisation du chanvre. Son objectif affiché est de venir en aide aux agriculteurs en difficulté, mais aussi de créer des emplois. Face à la situation, Shawn Lucas de l’Université d’État du Kentucky, a son explication. Il parle surtout des unités de traitement qui sont dans l’impossibilité de faire face à l’afflux accru des produits. Elles font ainsi faillite.

Des distributeurs sous le coup d’une interdiction de vente

Certains professionnels du CBD à New York se heurtent aussi des revers. En effet, les bars et restaurants ont récemment été sommés d’arrêter de proposer des produits comestibles au CBD. Cocktails CBD, cafés CBD, thés CBD… autant de marchandises qui passent à la trappe. Pour Alan Adato de la chaîne de supermarchés Yesway, il faut des règles claires :

« On n’a pas de boule de cristal. Toute législation sur le CBD pourrait nous aider à savoir sur quels produits se concentrer ».

En conclusion, le succès du CBD aux Etats-Unis s’avère être en demi-teinte. D’une part, on note la multiplication des boutiques CBD dans les plus grandes villes comme New-York. De l’autre, certains professionnels se heurtent à un faible retour sur investissement. On note aussi la FDA et ses mises en garde. Pour les observateurs, la solution est surtout d’informer davantage les Américains sur le cannabidiol. Qu’à cela ne tienne, le CBD connaît un succès fulgurant dans le monde du sport et du show-business.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page